Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1977 Motörhead
1979 Overkill
  Bomber
  On Parole
1980 Ace Of Spades
1981 No Sleep 'til Hammersmit...
1982 Iron Fist
1983 Another Perfect Day
1986 Orgasmatron
1987 Rock'n Roll
  Live At Brixton '87
1988 No Sleep At All
1991 1916
1992 March Ör Die
1993 Bastards
1995 Sacrifice
1996 Overnight Sensation
1998 Snake Bite Love
1999 Everything Louder Than E...
2000 We Are Motörhead
2001 25 & Alive Boneshaker
2002 Hammered
2003 Live At Brixton Academy
2004 Everything Louder Than E...
  Inferno
2005 Stage Fright
2006 Kiss Of Death
  Stone Deaf Forever
2007 Better Motörhead Than De...
2008 MotÖrizer
2010 The World Is Yours
  Lemmy
2011 The Wörld Is Ours Vol. 1...
2013 Aftershock
2015 Bad Magic Xxxx
2017 Under Cöver
 

- Style : Venom
- Membre : Hawkwind, Thin Lizzy, Lemmy, Slim Jim & Danny B.
- Style + Membre : Saxon
 

 Site Officiel (451)

MOTÖRHEAD - 1916 (1991)
Par RED ONE le 24 Avril 2014          Consultée 1580 fois

Le tournant des années 1990 ne s'est pas négocié sans difficultés pour Lemmy et son gang de crasseux. L'anecdotique live "Nö Sleep At All", sorti en 1988, n'a ainsi pas laissé de souvenir impérissable dans la discographie du groupe. Par ailleurs, MOTÖRHEAD se retrouvera pieds et poings liés suite à un nouveau procès contre son label GWR. Lemmy et ses copains se voient alors de nouveau interdits de publier un nouvel album tant que l'affaire n'est pas résolue. Le groupe continue cependant de tourner mais aucun opus ne sortira avant l'année 1991. De fait, la plupart du matériel enregistré par MOTÖRHEAD sur 1916 a été composé entre 1988 et 1990, et était même déjà joué en concert lors des tournées qui précédèrent la sortie de l'album.

1916, album de heavy metal traditionnel sorti en pleine ascension du grunge, commence avec du très lourd : le mid tempo agressif "The One To Sing The Blues", puis la tuerie speed "I'm So Bad (Baby I Don't Care)", des titres dans la veine de ce que le groupe nous propose depuis le milieu des années 1980, mais avec une production largement plus réussie. D'autres titres tels que "Make My Day" ou encore "Shut You Down" se révèlent être de la même trempe. Visiblement plus réussi que Rock'n'Roll, 1916 n'en est cependant pas moins marqué par son époque. Car même si MOTÖRHEAD n'a jamais été un groupe de compromis, certains titres de cet album sonnent quand même un peu plus "accessibles", le son du groupe s'est largement américanisé.

Ainsi "No Voices In The Sky", avec ses accents épiques, se veut quand même plus orienté radio. Il en est de même pour le tube Rockabilly "Going To Brazil", qui comporte un piano à la Jerry Lee LEWIS. On peut également relever les accents rythm'n'blues de la très surprenante "Angel City", avec ses claviers et ses cuivres !
Attention toutefois, MOTÖRHEAD continue bel et bien de faire du MOTÖRHEAD, du gros rock'n'roll lourd, gras et dégoûtant. Un esprit punky se fait d'ailleurs jour sur certains titres, comme le prouve le titre "R.A.M.O.N.E.S.", hommage de Lemmy à ses amis du célèbre groupe new yorkais.

Ce qui peut davantage surprendre, ce sont ces chansons "expérimentales" qui parsèment l'album : "Nightmare/The Dreamtime", qui n'est pas sans rappeller certains passages mystiques des anciens albums de HAWKWIND. Idem pour la piste de fin "1916", véritable ovni musical où Lemmy se met à chantonner un poème en hommage aux soldats de la Première Guerre Mondiale sur fond de synthétiseurs lugubres et de violons glauques. Terrifiant, mais néanmoins superbe et touchant. On a cependant quand même bien du mal à reconnaître ici notre Tête de Moteur préférée. Evoquons enfin la ballade "Love Me Forever", très perturbante bien que certaines sonorités rugueuses demeurent. Néanmoins le titre se révèle très réussi et épique.

Cet album est en tout cas très différent de ce que le groupe proposait autrefois, c'est une évidence. Rock'n'Roll amorçait certes déjà un désir d'expérimentation, mais se révélait maladroit et bancal. 1916 se veut donc largement plus abouti et réussi, et contient quand même un bon paquet de titres agressifs parfaitement affûtés ("Going To Brazil" deviendra d'ailleurs un classique régulièrement joué par le groupe durant les deux décennies suivantes). Mais il s'agit clairement d'un album de transition entre deux époques, sur lequel le groupe semble vouloir gagner en maturité au détriment d'une certaine cohérence. Dommage que cet effort n'ai pas été poursuivi l'année suivante.

Un album de MOTÖRHEAD à redécouvrir.

Note réelle : 3,5/5.

Titres marquants : "I'm So Bad (Baby I Don't Care)", "Going To Brazil", "Angel City", "Make My Day", "RAMONES", "Shut You Down".

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


Tony IOMMI
Fused (2005)
Inclinez vous devant le Maître.




BLACK SABBATH
Seventh Star (1986)
Ceci (n')est (pas) un album de Black Sabbath

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Lemmy Kilmister (chant, basse)
- Phil Campbell (guitare)
- Würzel (guitare)
- Phil Taylor (batterie)


1. The One To Sing The Blues
2. I'm So Bad (baby I Don't Care)
3. No Voices In The Sky
4. Going To Brazil
5. Nightmare / The Dreamtime
6. Love Me Forever
7. Angel City
8. Make My Day
9. R.a.m.o.n.e.s
10. Shut You Down
11. 1916



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod