Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
Parallhit
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Duran Duran, Omd
- Membre : Dave Gahan , Yazoo, Martin Gore

DEPECHE MODE - A Broken Frame (1982)
Par STEF le 2 Octobre 2005          Consultée 5696 fois

Vince clarke démissionnaire, la place de leader revient naturellement à Martin Gore (déjà auteur de deux titres sur le précédent album) qui profite de l’occasion pour porter le groupe vers d’autres horizons, moins orientés pop dansante. Ici, dans A broken frame, c’est plus calme, plus mélancolique, plus dépouillé et si quelques rares titres rappellent le premier album (« The meaning of love » et sa mélodie synthétique entêtante), la majorité est plutôt tournée vers l’expérimental et le minimaliste. DEPECHE MODE est à la recherche de son style, de son identité musicale, donc forcément l’album est à cette image, avec des hauts et des bas.

L’album commence par « Leave in silence » qui reste selon moi la chanson la plus intéressante d’A broken frame. Avec des chœurs qui portent la chanson comme rarement DEPECHE MODE l’a fait et une trame synthétique assez élaborée, c’est la chanson la plus « travaillée » de l’album. Le résultat est nickel en tout cas. Deux autres grandes chansons sont à signaler sur ce disque : le lancinant « My secret garden » et la dernière piste « The sun and the rainfall ». Le chant encore un peu hésitant de Dave Gahan ajoute aux chansons un charme certain qui n’est pas pour me déplaire. A côté de cela, tout et son contraire se côtoient : d’un côté des titres très expérimentaux, très minimalistes (« Monument », « Satellite »), de l’autre, des tubes pop commerciaux (l’attachant « See you », le sautillant « The meaning of love »). Quant à l’instrumental « Nothing to fear », il empiète sur le territoire de Jean-Michel JARRE dans son thème principal et annonce le son des années à venir (de la new-beat à l’electro body music) dans ses couplets.

Avec la prise de contrôle du groupe par Martin Gore, avec le line-up qu’on lui connaîtra pendant des années (Alan Wilder a rejoint le groupe sur cet album) et avec les prémices du son qui trouvera son apogée sur le triptyque « Some great reward », « Black celebration » et « Music for the masses », Abroken frame est un album marquant dans la carrière du groupe. Malheureusement, il comporte cependant un talon d’Achille de taille : musicalement, c’est sympathique, ça s’écoute mais Martin Gore and Co n’ont pas encore réussi à transcender complètement leurs compositions. Mais ça viendra, pas de précipitations !
Un album de DEPECHE MODE à ne pas conseiller aux néophytes. C’est le moins bon album des Anglais, ce qui ne veut pas dire mauvais, juste le moins abouti.
Je trouve néanmoins Abroken frame pas des plus désagréables à (ré)écouter, son manque de maturité étant finalement un avantage touchant plus qu’un défaut pénalisant.

A lire aussi en NEW-WAVE par STEF :


DEPECHE MODE
The Singles 81-85 (1985)
Un best-of incontournable




DEPECHE MODE
Some Great Reward (1984)
Le début de l'ère des grands classiques de dm

(+ 5 kros-express)

Marquez et partagez





 
   STEF

 
   ARP2600
   ERWIN
   SEIJITSU
   WALTERSMOKE

 
   (5 chroniques)



- Dave Gahan (chant)
- Martin Gore (chant, claviers, synthés)
- Alan Wilder (claviers, synthés)
- Andrew Fletcher (claviers)


1. Leave In Silence
2. My Secret Garden
3. Monument
4. Nothing To Fear
5. See You
6. Satellite
7. The Meaning Of Love
8. A Photograph Of You
9. Shouldn't Have Done That
10. The Sun And The Rainfall



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod