Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK-FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Seven Nations, Runrig, Acoustic Revolution
- Membre : John Jones , Ray Cooper
 

 Site Officiel (272)
 Interview John Jones (237)

OYSTERBAND - Deserters (1992)
Par GEGERS le 31 Mars 2015          Consultée 408 fois

Du punk dans un écrin folk. En 1992, Deserters marque un tournant dans la carrière des britanniques d'OYSTERBAND. Pourtant riche d'une carrière alors déjà longue de 15 ans, le groupe prend le parti de radicaliser son propos à travers des thèmes politiques et environnementaux traditionnellement réservés à la scène punk-rock. Symbole de ce changement, le groupe décide, une nouvelle fois, de modifier son nom, simplifiant The Oyster Band pour devenir OYSTERBAND, patronyme définitif après de nombreux changements.

Le groupe de John Jones n'effectue pas pour autant une révolution. Sur Deserters, son douzième album, le combo reste fidèle aux sonorités rock-folk qu'il apprécie et transmet depuis son début de carrière. Le propos est, c'est vrai, plus direct. Sur l'énergique « All That Way For This », le groupe fait preuve d'un certain sens de l'efficacité et de la concision. S'il n'y a pas encore l'urgence rageuse que nous retrouverons quelques années plus tard sur l'excellent album The Shouting End Of Life, tous les ingrédients sont néanmoins déjà là. Le violon, bien sûr, frénétique et primordial. Et le chant, à la fois cru et chaud, de John Jones, qui apporte une certaine rondeur et une poésie qui permettent d'atténuer les embardées guitaristiques. Dans une veine similaire, le morceau « The deserter » s'impose comme une réussite majeure grâce à un refrain enivrant et lumineux, et un violon celtisant du plus bel effet. Et puis, derrière cette apologie de l'expérimentation personnelle, OYSTERBAND se fait porteur de puissantes convictions antimilitaristes, que nous retrouverons plus loin sur le titre « Fiddle or a Gun ».

Si Deserters souffre aujourd'hui quelque peu de son mixage, qui atténue légèrement l'impact de la batterie et étouffe un peu les instruments, l'album présente quelques uns des titres les plus inspirés des Britanniques. « We Could Leave Right Now », sur la thématique du départ et d'une émancipation synonyme d'accomplissement, se fait un splendide titre qui voient une guitare acoustique et un violoncelle lancinant se faire porteurs de mélodies bouleversantes. Nous avons ici affaire à une des plus belles réussites du groupe, tous albums confondus. L'enjoué et sautillant « Granite Years » a lui-aussi passé le test du temps, et s'est imposé à juste titre comme l'un des titres festifs les plus convaincants du groupe.

L'album n'est pas avare en bons moments. Rugueux, « Never Left » témoigne d'une facette plus réflexive du groupe, tandis que « Ship sets sails » renoue avec son passé de groupe traditionaliste, proche de l'univers d'un Fairport Convention ou Steeleye Span, pour nommer deux de ses compatriotes. Accordéon et violon se mêlent avec une alchimie certaine sur « Fiddle or a Gun », lui-aussi précurseur de l'avenir « engagé » du groupe. Si « Angels of the river » ou « Elena's shoes » peuvent paraître plus anecdotiques, l'album dans son ensemble constitue une indéniable réussite, qui permet à OSTERBAND de réussir sa mue avec douceur et subtilité.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


BOOZE BROTHERS
Elevator (2006)
Et les booze réinventent la roue




U2
Ordinary Love (2013)
RIP Madiba...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. All The Way For This
2. The Deserter
3. Angels Of The River
4. We Could Leave Right Now
5. Elena's Shoes
6. Granite Years
7. Diamond For A Dime
8. Never Left
9. Ship Sets Sail
10. Fiddle Or A Gun
11. Bells Of Rhymney



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod