Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Beatles , The Move , Electric Light Orchestra
- Membre : Bun E. Carlos
- Style + Membre : Robin Zander

CHEAP TRICK - The Doctor (1986)
Par JASPER LEE POP le 13 Septembre 2016          Consultée 436 fois

Les fans de CHEAP TRICK divergent parfois quand il s'agit de s'accorder sur le meilleur album du groupe. La bataille se joue souvent entre In Color et Heaven Tonight. Quelques-uns essaient de remonter Dream Police sur la plus haute marche du podium et d'autres militent même pour réhabiliter le premier, un peu trop souvent laissé pour compte (moi?). En revanche, quand il s'agit de décerner la palme du plus mauvais, le consensus est solide et c'est The Doctor qui l'emporte haut la main. C'est bien simple, je m'étais juré de ne jamais le ré-écouter celui-là mais en bon chroniqueur consciencieux, il a bien fallu que je me sacrifie pour pondre ces quelques lignes. Et j'ai encore souffert.

Pour essayer de commencer à comprendre un tant soit peu l'ampleur du désastre, il faut prendre 3 minutes 50 de son temps pour aller écouter le morceau « Mighty Wings », la contribution du groupe à la bande originale de Top Gun, le film nanar/étendard des 80s, sortie quelques mois plus tôt.

C'est fait ?

C'est pas bon, hein ? Même le « Danger Zone » de Kenny Loggins a plus fière allure, c'est dire ! « Mighty Wings » n'a pas été écrit par CHEAP TRICK et ne connaîtra pas le succès phénoménal des autres singles de la B.O, véritable poule aux œufs d'or. C'est pourtant dans cette direction-là que la maison de disques va pousser le groupe, confortée par le tout petit sursaut enregistré dans les ventes par Standing On The Edge, leur précédent méfait. Plus de synthés, donc. Mais à la puissance mille. Et puis tant qu'à faire, on va rappeler derrière la console Tony Platt qui avait remplacé au pied levé Jack Douglas parti réclamer ses sous à YOKO ONO. Son boulot était navrant, vous vous dites ? Vous n'avez rien entendu, la prod de The Doctor est une abomination. Elle était déjà inaudible à la sortie du disque, elle est carrément insupportable aujourd'hui. On a droit à un festival de claviers Bontempi partout, la guitare de Nielsen est recouverte, quasi inexistante. Quand on parvient à l'entendre, elle est totalement synthétique et sans âme. Passons sur la batterie de Bun E. Carlos dont le rôle en studio devient de plus en plus symbolique.

Bon d'accord, mais la production est souvent le reflet d'une époque, il faut savoir ne pas trop s'y attarder et essayer de prêter attention aux compos. Eh bien, raté. Tous les morceaux sont à vomir. Et cette fois-ci, on ne peut plus botter en touche et chercher des excuses en incriminant des intervenants extérieurs puisqu'à l'exception de « Kiss Me Red » qu'on doit au duo Billy Steinberg/Tom Kelly (auteurs de méga-tubes pour MADONNA, CINDY LAUPER, THE BANGLES...), toutes les compositions sont signées Nielsen et Zander. Et on n'en croit pas nos oreilles, on essaie de faire abstraction de cette prod hideuse, de ces arrangements criminels pour essayer d'imaginer les chansons jouées à plat avec une gratte sèche ou un piano mais non, rien n'y fait, elles sont laides au possible ces ritournelles et aller jusqu'au bout de la galette relève de l'exploit.

Non décidément, il n'y a rien à sauver dans The Doctor, véritable festival de mauvais goût. Pas même la pochette signée André Miripolsky* qu'on a connu plus inspiré. Le naufrage est intégral et sans appel. Alors bien sûr, on se rassurera en se disant que lorsqu'on a touché le fond, on ne peut que remonter. Certes, mais quel déchirement pour quiconque a aimé ce groupe pendant ses heures de gloire. Il se dit que Tom Petersson aimerait bien réintégrer le groupe. Serait-ce le bon remède, docteur ?

* La tenue dite du « clavier de piano » d'ELTON JOHN pour son concert à Central Park en 1980, c'était lui.

A lire aussi en ROCK par JASPER LEE POP :


JANE'S ADDICTION
Nothing's Shocking (1988)
Jane's Addiction, c'est...




Richie KOTZEN
Live (2015)
Le secret le mieux gardé du rock.


Marquez et partagez





 
   JASPER LEE POP

 
  N/A



- Robin Zander (chant)
- Rick Nielsen (guitares)
- Jon Brant (basse)
- Bun E. Carlos (batterie)


1. It's Up To You
2. Rearview Mirror Romance
3. The Doctor
4. Are You Lonely Tonight?
5. Name Of The Game
6. Kiss Me Red
7. Take Me To The Top
8. Good Girls Go To Heaven (bad Girls Go Everywhere)
9. Man-u-lip-u-lator
10. It's Only Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod