Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (11)
Questions / Réponses (1 / 12)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Black Crowes , The Madcaps , Them, The J. Geils Band , The J. Geils Band
- Membre : Pretty Things/yardbird Blues Band, The Pretty Things , Superheavy, Ron Wood , Sugar Blue, Mick Jagger
- Style + Membre : Keith Richards , New Barbarians
 

 Site Officiel (3967)

The ROLLING STONES - Bridges To Babylon (1997)
Par MARCO STIVELL le 2 Décembre 2023          Consultée 273 fois

Si les ROLLING STONES vont de plus en plus en âge (mais pas forcément en nage, quoique ?) et avec toujours moins de besoin de marquer, d'innover, Bridges to Babylon (1997) va un peu à contre-courant de ce principe. Le fait est pourtant qu'ils ne s'occupent plus eux-mêmes de bousculer leur classic-sound, ils laissent ici différents producteurs s'en charger ! Si Jagger se lance à fond dans cette fontaine de jouvence et Watts comme Wood le suivent comme ils peuvent, c'est moins le cas de Richards (il fera pareil avec son 'fils' Johnny Depp dans le 4ème Pirates des Caraïbes quinze ans plus tard). Il est vrai que le caractère foutraque est moins aisé à apprécier, surtout quand il vient de l'extérieur, quand bien même on trouve du rock bien senti de cinquantenaires comme "Too Tight" ou même "Flip of the Switch". Les guitares demeurent plutôt sage, tout comme le sax baryton venu donner une lointaine émanation du passé, toute mesurée.

On misera plutôt sur les nouveautés, ou des titres comme "Out of Control" où l'on sent bien à quel point Jagger mène la barque alors, jusque dans son solo d'harmonica avec la première phrase qui cite la trompette du tube Motown "Papa Was a Rolling Stone" (tiens tiens). "Saint of Me" n'est pas mal dans son ambiance gospel, à laquelle il faut opposer le negro-spiritual du "Thief in the Night" de Richards (l'album se termine sur des notes de kalimba, comme pour montrer que nos Anglais n'ont jamais perdu le blues originel de vue). S'il y a du 'remplissage agréable' comme "Gunface" et "Might as Well Get Juiced", il y a aussi du merveilleux à l'image de "Anybody Seen My Baby?" et "Always Suffering" voire encore "Already Over Me". Triple A, malgré les crises pas tant financières. Le problème, c'est la longueur (même si les albums sont de plus en plus espacés) et tout simplement un manque de titres mémorables.

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


John ENTWISTLE
Music From Van-pires (2000)
Son dernier méfait




Nolwenn KORBELL
Avel Azul (nolwenn Korbell's Band) (2018)
Korbell, darcel, geronimi etc for the best!


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



- Keith Richards (guitares, chant, piano, choeur)
- Mick Jagger (chant, harmonica, guitares, cl)
- Charlie Watts ( batterie, choeurs)
- Ron Wood (guitares, dobro)
- Jeff Sarli (basse)
- Doug Wimbish (basse)
- Daryl Jones (basse, choeurs)
- Jamie Muhoberac (basse, claviers)
- Blondie Chaplin (basse, maracas, tambourin, pia)
- Danny Saber (basse, guitare, claviers)
- Waddy Wachtel (guitares)
- Jim Keltner (percussions)
- Bernard Fowler (choeurs)
- Wayne Shorter (saxophone soprano)
- Joe Sublett (saxophone baryton)
- Don Was (basse, claviers)
- Pierre De Beauport (basse, pianos)
- Darrell Leonard (trompette)


1. Flip The Switch
2. Anybody Seen My Baby ?
3. Low Down
4. Already Over Me
5. Gunface
6. You Don’t Have To Mean It
7. Out Of Control
8. Saint Of Me
9. Might As Well Get Juiced
10. Always Suffering
11. Too Tight
12. Thief In The Night
13. How Can I Stop



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod