Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



INDOCHINE - Le Baiser (1990)
Par RICHARD le 11 Juin 2019          Consultée 342 fois

Tout avis par essence est subjectif. Néanmoins, je me suis toujours demandé si Le Baiser avec le magistral et sombre Dancetaria n'était pas à ce jour le meilleur album, et de loin, d'INDOCHINE.Il faudrait simplement faire abstraction encore une fois du nom d'INDOCHINE vu les avis tranchés qu'il occasionne et écouter ces onze titres pour ce qu'ils sont vraiment.L'incarnation pleinement réussie d'une certaine idée de la Pop. En 1990,le quatuor initial est devenu trio suite au départ de Dimitri, saxophoniste et surtout ami de Sirkis. INDOCHINE a été le groupe français grand public des années 80. Que réserve donc cette galette qui ouvre une nouvelle époque ? Comme l'avait souligné un critique musical de l'époque, pénibles à quatre, le sont-ils toujours tout autant à trois ?

Si le groupe en 1990 est déjà profondément rongé par les dissensions internes (Sirkis est jaloux de l'entente cordiale entretenue par Nicolas et le talentueux producteur Philippe EIDEL décédé en septembre 2018), à l'écoute ceci ne se ressent aucunement. En effet, Le Baiser présente un équilibre rare et parfait. Celui qu'ont su façonner subtilement l'auteur et le compositeur. La force de ce disque tient pour moi à l'évidence de la qualité mélodique de Nicolas. On ne le dira jamais assez, mais Nicolas est un grand compositeur de Pop française. Discret,il s'effacera jusqu'à un point certain face à l'autoritaire leader. «Faisez l'effort», comme m'avait dit un instructeur au Service Militaire, d'oublier un tant soit peu le nom du groupe et écoutez simplement Le Baiser pour apprécier ces hits à la pelle (le proto dance « Des Fleurs Pour SALINGER »).

La simple écoute de « More », sans doute l'un des plus beaux titres des Indochinois, ou du mélancolique « Les Plus Mauvaises Nuits » devraient objectivement vous convaincre. Elégance, voici le terme qui colle parfaitement à cet album. Celle d'essence anglo-saxonne, une Pop faussement facile, rapidement mémorisable et réellement travaillée (le superbe « Punishment Park » avec Juliette BINOCHE aux choeurs). Les mélodies subtilement riches et variées impriment à l'ensemble une belle cohérence. De la douceur de « La Colline des Roses » aux rythmes enlevés « Des Années Bazar », il n'y a pas de faiblesse dans ce cinquième opus. Même la voix de Sirkis autrefois tant décriée se fait l'écho posé et lucide de mille et un tourments. Les références littéraires comme cinématographiques, bien qu'aisément identifiables, servent son univers avec discrétion. Rupture, amours douloureuses, sensation de manque, la palette émotionnelle diversifiée touche facilement sa cible : le cœur.

La vie est ainsi faite, remplie de doute, de fausses joies et parfois d'imprévus. La preuve? Le Baiser, qui ouvrait de façon magnifique pour INDOCHINE la décennie 90. Cruelle sensation lorsqu'on connaît la suite.

A lire aussi en NEW-WAVE par RICHARD :


ASYLUM PARTY
Borderline (1989)
La cold wave par excellence.




LEBANON HANOVER
Let Them Be Alien (2018)
Duo de glace.


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   RICHARD

 
   (2 chroniques)



- Nicolas Sirkis (chant-synthés)
- Dominique Nicolas (guitare)
- Stephane Sirkis (synthés-guitare)


1. Le Baiser
2. Des Fleurs Pour Salinger
3. More
4. Alertez Managua
5. Les Années Bazar
6. Punishment Park
7. Soudain L'été Dernier Je Suppose
8. Les Plus Mauvaises Nuits
9. Persanne Thême
10. Tant De Poussières
11. La Colline Des Roses



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod