Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT / NEW AGE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Jon & Vangelis, Aphrodite's Child, Irène Papas & Vangelis

VANGELIS - Rosetta (2016)
Par WALTERSMOKE le 27 Novembre 2016          Consultée 631 fois

Vangelis qui rend hommage à l'une des missions spatiales les plus excitantes (pléonasme) du XXIe siècle, voilà de quoi vendre du rêve, et du gros en plus. Si l'on exclut les albums « spéciaux » sortis depuis El Greco (1998), ça faisait trop longtemps qu'on n'avait plus entendu à large échelle le génie grec composer un nouvel album, qu'on espère de toute beauté. Et là, pour son grand retour, il parle d'espace et d'actualité. La vie est belle, non ?

La vie est une chienne, surtout. Car Rosetta (l'album) est une cruelle déception. Alors oui, on reconnaît au premier coup d'oreille Vangelis, il est absolument impossible d'y voir quelqu'un d'autre. Tellement reconnaissable qu'on y entend des reliquats de l'âge d'or du compositeur. "Perihelion", pourtant meilleur morceau de l'album, fait à la fois penser à "Pulstar" et "Spiral", deux morceaux emblématiques de Vangelis. C'est pas trop mal fait, mais la référence est trop appuyée pour convaincre. Mais ça reste toujours mieux que le morceau-titre, un remix poussif et lamentable du magnifique "Alpha" présent sur Albedo 0.39 (1976).

Le pire, c'est que sans être forcément le meilleur, ces deux-là sont les plus marquants. Car Rosetta est à l'image de la majeure partie de notre Univers : du vide. Les morceaux s'enchainent, mais aucun ne parvient à attirer un minimum d'attention. Bien sûr, le son est magnifique, et on se réjouit de voir que malgré l'âge, Vangelis reste un musicien d'exception. Mais tout le monde sait que ça ne suffit pas à créer un album réussi (ça se saurait sinon), et Vangelis, sans verser dans l'affreux excès new-age, offre tout de même une musique naïve et peu crédible.

Bref, un véritable gâchis, pas loin de consterner. Et qu'on ne s'y trompe pas : Vangelis avait tout à fait le droit de ne plus faire d'albums aussi géniaux que lors de son âge d'or. Mais il n'avait pas le droit de sortir un album aussi plat, aussi peu inventif et aussi peu attirant.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Steve ROACH
Now (1982)
Electro made in usa




YELLO
Live At The Roxy N.y Dec 83 (1984)
15 minutes de bonheur.


Marquez et partagez





 
   AIGLE BLANC

 
   WALTERSMOKE

 
   (2 chroniques)



- Vangelis (tous les instruments, arrangements, compositions, )


1. Origins
2. Starstuff
3. Infinitude
4. Exo Genesis
5. Celestial Whispers
6. Albedo 0.06
7. Sunlight
8. Rosetta
9. Philae's Descent
10. Mission Accomplie (rosetta's Waltz)
11. Perihelion
12. Elegy
13. Return To The Void



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod