Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1969 2 Monster Movie
1971 3 Tago Mago
1972 1 Ege Bamyasi
1973 2 Future Days
1974 1 Soon Over Babaluma
1975 1 Landed
1976 1 Flow Motion
1977 1 Saw Delight
1978 Out Of Reach
1979 Can
1989 Rite Time

B.O FILMS/SERIES

1970 2 Soundtracks

ALBUMS LIVE

1995 The Peel Sessions
1999 Music Live (1971/1977)
2021 Live In Brighton 1975

COMPILATIONS

1976 Unlimited Edition
1978 Cannibalism
1981 Delay 1968
1992 Cannibalism 2
1994 Cannibalism III
2012 The Lost Tapes
2017 The Singles

ALBUMS TRIBUTE

1997 Sacrilege
 

- Membre : Traffic
 

 Spoon Can (2025)

CAN - Live In Brighton 1975 (2021)
Par WALTERSMOKE le 30 Mai 2022          Consultée 473 fois

Deuxième capsule temporelle de la série live sortie par Mute Records depuis 2021, Live in Brighton se propose de faire découvrir toute la maestria de CAN sur scène, et plus précisément en perfide terre d’Albion. Une nouvelle livraison de bonheur, peu après le live à Stuttgart, montrant le légendaire groupe de krautrock dans sa configuration post-Damo Suzuki, un quatuor toujours aussi ingénieux mais ayant déjà terminé de livrer le meilleur de lui-même - ce qui n’enlève rien à son caractère influent voire précurseur jusqu’à sa fin.

Cette chronique va être un peu courte. En effet, Live in Brighton est typiquement un live de fans doublé d’un opus assez monolithique. De plus, il est, dans la forme, similaire au live de Stuttgart, à savoir purement (ou presque) instrumental, avec de longs pavés relevant de l’improvisation malgré des citations et renvois au catalogue de CAN.

Live in Brighton se distingue avant tout par sa qualité sonore des plus remarquables. De la période 1974-1976, on n’avait comme référence que Can Live (1997), au son parfois exécrable, mais ici, le son est suffisamment retravaillé pour apprécier toute la puissance de CAN, sans pour autant offrir à l’auditeur quelque chose d’aseptisé ou de trop lisse. Relativisons toutefois : la basse de Holger Czukay souffre d’une mise en retrait nette - mais cet instrument étant le plus difficile à remixer, on se montrera compréhensif.

En près de 90 minutes, CAN déroule un redoutable savoir-faire, le long de 7 pavés bien bruts dont le plus court dure 9 minutes. Le contraire eût été étonnant à cette époque. Live in Brighton, surtout, est bien représentatif de ce qu’est alors devenu le groupe : une formation ayant à coeur de continuer à perfectionner son art, sans pour autant innover à fond ni partir dans de gros délires krautrock aussi violents que jouissifs. Pas étonnant donc que la 3ème partie soit une version plus rock, plus directe de "Dizzy Dizzy", tandis que la 4ème est une variation dans la même veine de "Vernal Equinox", à l’approche plus agressive... et plus progressive.

De manière globale, il convient de féliciter Mute Records et surtout Irmin Schmidt, dernier rescapé d’un CAN aux trois-quarts disparu. L’exploitation des archives du groupe permet d’apporter un éclairage des plus bienvenus, notamment sur scène, et Live in Brighton en est une bonne preuve. Le maître-mot à retenir : complémentaire.

A lire aussi en KRAUTROCK par WALTERSMOKE :


FAUST
1971-1974 (2021)
Les hippies aussi ont le droit d'être vieux




OUT OF FOCUS
Out Of Focus (1971)
De plus en plus prometteur


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Michael Karoli (guitare)
- Holger Czukay (basse)
- Jaki Liebezeit (batterie)
- Irmin Schmidt (claviers)


1. Eins
2. Zwei
3. Drei
4. Vier

1. Fünf
2. Sechs
3. Sieben



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod