Recherche avancée       Liste groupes



      
INDUS/ME  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (378)
 Guide Laibach (214)

LAIBACH - An Introduction To ... Laibach (2012)
Par JOVIAL le 3 Mars 2013          Consultée 1504 fois

C'est promis, je vous ferai grâce dans cette chronique d'un rappel des éternels débats sur l'aspect mercantilo-inutile des best-of. Sachez seulement que, parfois, il m'arrive d'en trouver certains parfaitement bien construits et de les conseiller dans la découverte de tel ou tel groupe. LAIBACH avait par exemple très bien réussi son coup avec Anthems en 2004, disque qui, sans être non plus le best-of ultime, proposait un panorama tout à fait judicieux et intelligent de la carrière du groupe slovène.

Permettez-moi toutefois de m'interroger sur l'utilité de cette nouvelle sortie, An Introduction To … Laibach. Voici typiquement le genre de disque qui ne sert strictement à rien et propose, en plus, une vision biaisée de la véritable qualité de l'immense discographie du groupe. La playlist, qui au passage ressemble beaucoup à celle d'Anthems (bonjour l'originalité), fait l'impasse sur de nombreux albums et, souvent, non des moindres : les excellents Nova Akropola, Krst Pod Triglavom et Kapital n'y sont ainsi pas représentés. Le petit dernier, Laibachkunstderfuge, non plus d'ailleurs. À côté de ça, on se retapera tous les clichés du groupe, « Opus Dei », « God is God » et « Across The Universe » en tête, morceaux que je ne critique nullement, mais qui ne révèlent en aucun cas les capacités réels du groupe et que, de toute façon, tout le monde connaît déjà. Non, An Introduction To … Laibach se veut facile d'accès, facile à écouter, on évite les morceaux trop glauques, trop brutaux, trop expérimentaux, ça ne se vendrait pas.

L'auditeur aura quand même le droit, en plus de l'insupportable « Mama Leone » déjà présente sur Anthems, à deux morceaux inédits. Le premier, « Warm Lederhaut », est en quelque sorte un hommage à Daniel Miller, fondateur de Mute Records, en reprenant son fameux « Warm Leatherette », morceau-phare de la première scène industrielle de la fin des années 70. Néanmoins assez anecdotique, on lui préférera largement cette incroyable version de « Ballad of a Thin Man », déconstruisant totalement l'original de Bob Dylan, qui, lorsqu'il y sera, s'en retournera sans aucun doute de terreur dans sa tombe. Puissante, revenant à un indus moins aseptisé et jouissif, elle nous prouve en 2012, ouf, que LAIBACH demeure toujours l'un des groupes les plus doués en matière de recyclage musical. On signalera également la présence de l'efficace « Bruderschaft », uniquement disponible sur la compilation Trans Slovenia Express Vol.2, tribute purement slovène à Kraftwerk.

« Warm Lederhaut », « Ballad of a Thin Man » et donc « Bruderschaft », voici les seuls attraits d'An Introduction To … Laibach, qui, à défaut d'être un best-of original (qui vient de crier « oxymore »?), gagne sa seconde étoile grâce à eux. Oh évidemment, les autres morceaux regroupés ne sont pas à dénigrer, mais personnellement, je vous conseillerai plutôt l'écoute attentive d'Anthems, un peu plus fidèle à la discographie laibachienne, ou bien tout simplement les albums auxquels ils appartiennent, ces derniers regorgeant assurément d'autres perles toutes aussi luisantes et bien entendu injustement méconnues, dans l'ombre approuvée des hymnes entendus et ré-entendus de notre chère formation yougoslave.

Un minuscule 2/5.
À sauver : « Ballad of a Thin Man » et « Bruderschaft ».

A lire aussi en INDUS par JOVIAL :


LAIBACH
Rekapitulacija 1980–1984 (1985)
Horreur et souffrance




LAIBACH
Ljubljana-zagreb-beograd (1993)
Cauchemar sonore


Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



Non disponible


1. Warme Lederhaut
2. Ballad Of A Thin Man
3. Germania
4. Anglia
5. Mama Leone
6. B Mashina
7. Bruderschaft
8. God Is God
9. The Final Countdown
10. Alle Gegen Alle
11. Across The Universe
12. Get Back
13. Leben Heisst Leben
14. Geburt Einer Nation
15. Opus Dei



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod