Recherche avancée       Liste groupes



      
EBM / INDUS / CLASSIQUE  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (414)
 Guide Laibach (249)

LAIBACH - Iron Sky (2012)
Par JOVIAL le 13 Octobre 2017          Consultée 156 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Les nanars, vous connaissez ? Il s'agit de films tellement mauvais qu'ils en deviennent hilarants. On ne saurait que trop vous conseiller un tour sur le fabuleux site de Nanarland qui en répertorie un grand nombre. Et depuis quelques années, ses chroniqueurs assistent à l'émergence d'un genre nouveau, celui du nanar dit « volontaire ». Chose qui peut sembler tout à fait paradoxale puisque réaliser un nanar est un acte purement involontaire. Manque de moyens, acteurs amateurs, scénarios invraisemblables, erreurs techniques, doublages douteux ou effets spéciaux ratés, le potentiel comique d'un nanar vient avant tout de sa médiocrité.

Aussi périlleux ou stupide que cela puisse paraître, c'est justement cette médiocrité que certains réalisateurs essayent de provoquer voire simuler aujourd'hui. Pour ce faire, ces derniers rivalisent de créativité pour imaginer le scénario le plus improbable possible, renforcés par un choix discutable des acteurs, un budget limité et bien souvent une agréable dose de « plans nichons ». Aujourd'hui, la quintessence du genre se trouve chez The Asylum, société américaine spécialisée dans le « mockbuster », c'est-à-dire la parodie nanarde de blockbusters.

Iron Sky appartient donc à cette catégorie du nanar volontaire, bien que son budget soit bien plus élevé que celui d'un Sharknado ou d'un Mega Piranha. Le réalisateur Timo Vuorensola se permet également le luxe d'engager LAIBACH, groupe de renommée internationale, pour la bande-originale. Sur ce point, Iron Sky s'éloigne donc du traditionnel duo hard rock/synthés de la bonne vieille série B. Mais d'ailleurs, pourquoi donc LAIBACH ? La lecture du scénario laisse entrevoir un bel élément de réponse.

En 2018, Sarah Palin occupe la Maison Blanche et les sondages ne lui sont guère favorables. En vue des prochaines élections, elle fait organiser une nouvelle expédition sur la Lune. Le but ? Trouver des ressources sur la face cachée de l'astre. Mais les astronautes découvrent bientôt que le satellite n'est pas tout à fait inhabité. Car, vaincus en 1945, les nazis y ont établi une base et préparent leur retour.

Qui d'autre alors, sinon LAIBACH, pour célébrer l’avènement du IVème Reich sur Terre depuis la Lune ? Personne, sans doute.

Hélas, cette bande-originale, autant que le film, déçoit. On s'attendait évidemment au propos caricatural du récit, forcément, mais le trait est ici beaucoup trop appuyé autant qu'il puisse s'avérer parfois discontinu. D'un côté, Timo Vuorensola cherche à faire rire, avec quelques gags effectivement bien dignes du nanar. De l'autre, il tente un parallèle satirique assez obscur entre l'Allemagne nazie et l'Amérique contemporaine. Le spectateur ainsi se perd rapidement entre les deux. Tout comme LAIBACH d'ailleurs, qui hésite entre l'EBM martial période WAT (2003), voire celui plus contemplatif de Volk (2006), et une flopée de titres classiques souvent réussis, mais impersonnels. Outre l'hommage convenu à Richard Wagner, presque de trop, le groupe slovène pastiche ici sans passion John WILLIAMS. Quelques morceaux sentent également le micro-onde puisqu'on nous ressert ici d'anciens plats (« America », « B-Mashina »), qui tiennent plus du clin d’œil qu'autre chose. En un mot, c'est assez ennuyeux.

On avait déjà vu LAIBACH réaliser des bandes-son pour le théâtre (Baptism, Macbeth), mais Iron Sky était une grande première et promettait bien des choses. Timo Vuorensola les voyait d'ailleurs aussi belles que VANGELIS pour Blade Runner. Autant dire qu'on est loin du compte. Mis à part deux ou trois pistes au-dessus du lot (« Washington's Escape », « Meteorblizkrieg Begins »), l'écoute de cette bande-originale n'a guère d'intérêt.

Note : 2/5

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par JOVIAL :


NEU!
Neu!'75 (1975)
Un dernier testament...




TANGERINE DREAM
White Eagle (1982)
Aller simple pour l'espace

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



Non disponible


1. B-mashina (iron Sky Prequel)
2. Take Me To Heaven
3. Problems, Big Time!
4. Classroom (where Are We From?)
5. Kameraden, Wir Kehren Heim!
6. Ein Spion Von Der Erde
7. Sauerkraut
8. Washington's Escape
9. Dr. Richter's Laboratory
10. Vivian's 'untergang'
11. Klaus And Renate
12. In The Machine
13. Renate And Washington At The Lab
14. Nazi Expedition To Earth
15. Renate's Surprise
16. Peace Lovin' Brother Rap
17. The Good Times For The Bad People
18. Renate's Message Of Peace
19. The Miracle In White House
20. The Answer To The Question
21. The Moon Nazis Are Coming
22. 125' Later Ragtime
23. A Good War Blues
24. Die Flotte Ist Bereit
25. Der Führer's Last Waltz
26. Meteorblitzkrieg Begins
27. Ready To Face The Music
28. Un Security Council Confessions
29. Space Battle Suite
30. James And Renate Inside ...
31. The United States ...
32. Moon Attack
33. Götterdämmerung Muss Fliegen
34. Feuer Frei!
35. Fight Between Washington ...
36. Klaus And Renate's Final ...
37. The Fall Of Götterdämmerung
38. America
39. Under The Iron Sky
40. End Title (we Leave In Peace)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod