Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 ...>...>>... 760
Comment poster un commentaire ?


PINK FLOYD
OBSCURED BY CLOUDS


Le 22 Septembre 2019 par SGT JAKKU


Je ne connaissais pas bien ce disque et je l'ai trouvé très bien. Considéré comme un album mineur du groupe (qui pour le coup, n'ont jamais sonné aussi "pop rock"), il contient quelques bonnes compositions comme le morceau éponyme ou "Burning Bridges" ou "Wot's... Uh The Deal" et "Stay". On regrette même qu'ils ne soient pas plus développés comme les Pink Floyd savent le faire d'ordinaire. Le reste est plus anecdotique mais agréable.
On sent clairement qu'il n'y a pas le même investissement ici.





Lana DEL REY
NORMAN FUCKING ROCKWELL


Le 22 Septembre 2019 par SEIJITSU


Comme Baaz et Marco l'ont souligné, cet album est trop long. Trop monotone. Trop peu varié. Ce ne serait pas forcément un problème si les morceaux parvenaient à être accrocheurs et percutants.
Pourtant, Norman Fucking Rockwell est acclamé et même considéré comme le meilleur disque de Lana Del Ray ! Explication simple : les paroles. Lana nous parle de notre monde actuelle, de son pays et même de sa vie. Bref, voilà qui est bien symptomatique de la musique actuelle. Elle n'est plus suffisamment attrayante pour s'appuyer uniquement dessus ? Mettons en avant les textes ! Une évolution que je trouve particulièrement effrayante pour la musique, mais on ne peut pas lutter contre hélas. Le changement est en marche et la majorité semble s'en accommoder.

C'est dommage, car à défaut d'être capable de livrer un disque tenant la route, Lana chante sur quelques très bons morceaux. Le début de l'album séduit avec sa nonchalance sexy, la pièce montée Venice Bitch est impressionnante, Doin' Time pourrait être un tube radio et The Next Best American Record a un refrain mémorable. Certes, sa voix est parfois à la limite d'en faire un peu trop (ce qui m'avait lassé de son Ultraviolence). Mais il y aurait moyen qu'elle devienne autre chose qu'une chanteuse sortie d'un film de David Lynch si elle s'adjoignait les services d'un cador de la composition.

En attendant, voilà un très bon EP à la pochette aussi drôle qu'iconique.





PINK FLOYD
ATOM HEART MOTHER


Le 22 Septembre 2019 par SGT JAKKU


AHM est l'un des disques des PF que j'ai le moins écouté et pourtant, je le trouve très bon aujourd'hui, sans doute pour son charme un peu désuet et ancré dans la fin des années 60. Je trouve qu'il y a une grande ressemblance avec le style Rock baroque de David Axelrod. Je me demande s'ils n'auraient pas été inspirés par ce dernier...
Ce qui m'a aussi frappé, c'est d'entendre à quel point le groupe Alan Parsons Project, en collaborant avec l'arrangeur Andrew Powell, a copié les ambiances et le style orchestral pompeux et un brin kitch de cet album.
J'ajouterais même que si on écoute bien, AHM est presque par moments un disque d'easy listening des années 60 et dans ma bouche, cela n'est pas du tout péjoratif car j'adore l'easy listening des années 50 et 60.





Steve HACKETT
AT THE EDGE OF LIGHT


Le 22 Septembre 2019 par JERRY


À la veille de l'automne, une bonne pelletée de feuilles mortes (via cette KROS-EXPRESS de BAKER) fera toujours l'affaire pour recouvrir discrètement, mais sûrement (one more time...) une première chronique hivernale déjà quelque peu assassine du dernier album de Steve HACKETT. Y mêler, de plus, des considérations politiciennes ("ça me rappelle un certain gouvernement, que je ne citerai pas"... WTF ???)... euh, on ne serait pas ici pour parler uniquement de musique ?
"At The Edge Of Light" n'a que rarement quitté ma platine depuis la fin Janvier 2019, et c'est à chaque écoute un plaisir renouvelé. Je n'en suis plus à disséquer tel ou tel titre, tant cet album forme un tout indissociable... et cohérent au niveau de la démarche musicale "universaliste" de Steve HACKETT (au hasard, citez-moi un des ex-membres de GENESIS, qui vaille que l'on s'attarde sur sa production récente et qu'on en parle en termes élogieux ? Peter GABRIEL (pour n'en citer qu'un des plus prestigieux), bientôt septuagénaire, se contente de remastériser son "catalogue" live et studio, dans l'indifférence générale...).
Et ce n'est pas sans une certaine impatience que j'attends, en Octobre, la sortie d'un nouveau "GENESIS Revisited Band & Orchestra : Live at the Royal Festival Hall", où Steve me régalera, une nouvelle fois, des "soli" extirpés de sa "Fernandes/Burny". Voilà, c'est dit !
So long, folks !






PINK FLOYD
MEDDLE


Le 22 Septembre 2019 par SGT JAKKU


MEDDLE est un des disques les plus accessibles du Floyd et confirme le style Pop progressif entendu sur AHM qui sera la formule finale du groupe. Oui, à partir de là, Pink Floyd, c'est "grand public", c'est de la pop très ambitieuse à ranger à côté d'un Supertramp en plus cérébral.
Le talent du groupe est incontestable. Car la simplicité est un exercice bien difficile, parfois plus difficile que la musique complexe. Les Pink Floyd démontrent sur ce disque, entre autres, à quel point ils ont repris le flambeau des Beatles à leur façon bien que cela n'a certainement jamais été chez eux intentionnel. Et je ne parle pas de la musique mais de l'impact qu'ils ont eu sur le public. Toucher à la fois le grand public et les mélomanes exigeants est la grande réussite de ce groupe.
Étonnamment, je ne suis pas un grand admirateur d'Echoes que je trouve un peu trop long et un peu lourd dans sa manière d'insister sur les thèmes principaux.
C'est l'ambiance général du disque qui me plaît mais aussi son équilibre entre des plages légères et d'autres plus profondes. MEDDLE fait bien sûr partie des plus belles réussites du groupe. Note : 4,5.





Mike OLDFIELD
INCANTATIONS


Le 21 Septembre 2019 par JIPE CHEROURG


C 'est clair, Incantations est mon disque préféré de Mike Oldfield. Il me transporte depuis 1978 avec ce son de guitare fuzz fantastique, surtout sur la partie 3. D'ailleurs, contrairement à ce qu'écrit ONCLE VIANDE, c'est cette partie qui est la plus lyrique et la plus jouissive, à mon sens. C'est les 5 premières minutes qui m'ont fait aimer définitivement le son de gratte de Mike Oldfield. Et je ne parle pas de la première partie, virevoltante avec ses cordes et ses flutes... Si je pouvais mettre plus que 5, je les mettrais. Un de mes 10 albums à emmener sur une île déserte.





PINK FLOYD
UMMAGUMMA


Le 21 Septembre 2019 par SGT JAKKU


Je suis assez d'accord avec LEO : Ummagumma est culte mais aussi surévalué. N'étant pas amateur des lives en général et préférant de très loin les albums studio, je n'ai pas trop d'avis sur le "live album"sauf "Be Careful..." que je trouve assez tripant.
Quant à l'autre galette, il y a de très bonnes idées de studio, d'ambiances, de musiques, mais je perçois l'ensemble plus comme un exercice, un terrain de jeux et de tests mais pas quelque chose de véritablement sérieux musicalement parlant à part Wright et Gilmour qui, je crois, ont pris leurs parties au premier degré.
Dans tous les cas, ce double album ne laisse personne indifférent car il a marqué pas mal de monde et fait toujours débat aujourd'hui ! C'est la force d'Ummagumma. Mais je vois aussi que certains préfèrent ces expérimentations, certes spontanées mais tout de même bien hasardeuses, aux albums suivants plus produits, plus matures et plus réfléchis. Gare à ne pas tomber dans le snobisme du rockeur. Celui qui crache sur les grosses prod jugées trop populaires (et pourtant géniales) et qui crie au génie sur des bricolages que les auteurs eux-même ne prennent pas du tout au sérieux. Note : 2,5.





EURYTHMICS
1984


Le 21 Septembre 2019 par LEO


Mon avis sur ce disque est un peu opposé à celui d'ERWIN, mais il l'était également concernant In The Garden le premier album du duo, que je considère comme leur 33t le plus intéressant et le plus réussi de toute leur carrière.
Cela dit, je reconnais volontiers que 1984 est très loin d'être une bande originale de film aboutie et d'ailleurs de mon point de vue je ne considère pas ce 33t comme telle mais comme un album habituel d'EURYTHMICS (dont je ne suis pas client habituellement, contrairement à ERWIN qui se décrit comme un fan inconditionnel).
"I Did It Just The Same" qui ouvre l'album n'est qu'une pattern rythmique sans grand intérêt avec par dessus, des accords de piano et quelques bidouillages synthétiques plus les borborygmes d'Annie Lennox. comme compo c'est zéro pointé et pris dans le contexte d'une bande originale de film (en l'occurrence 1984), c'est totalement hors sujet !
À l'inverse du chroniqueur, le single "Sexcrime (Nineteen Eighty-Four)" est l'un des morceaux que je préfère du duo (avec sa ryhtmique qui claque, ses synthés qui font blip-blip, la guitare qui fait des cocottes et la voix vocoderisée de Dave Stewart).
J'aime beaucoup également "For The Love Of Big Brother", tant pour le chant d'Annie Lennox que pour le son de guitare-sitar qui créé un climat un peu mystérieux.
"Winston's Diary" n'est qu'un interlude d'une minute ou un prélude instrumental à "Greetings From A Dead Man" qui lui s'éternise pour rien durant six bonne minutes !
"Julia", l'autre single extrait de 1984 est une jolie ballade mélancolique.
"Doubleplusgood" est plutôt axé sur la rythmique et la voix parlée d'Annie Lennox mais le titre tourne en rond et devient vite lassant.
"Ministry Of Love" mise encore plus sur le côté robotique et froid avec ses synthés hypnotiques et ses voix incantatoires mais vers la fin, des chants tribaux Africains donnent une couleur inattendue à cette compo que j'apprécie grandement.
L'album se referme sur "Room 101", pas désagréable mais pas renversant pour autant.
Oui, cet album est globalement fort bancal mais j'en aime son aspect expérimental qui sort un peu des sentiers battus pour EURYHTMICS, qui d'habitude s'aventure plus en territoire 'Synthpop' bien plus balisé.
Au final, j'aurais aimé que le duo prennent bien plus de risques sur cette BO qui hormis quelques passages, reste très sage et en deçà de ce que l'on pouvait en espérer.





PINK FLOYD
MORE


Le 21 Septembre 2019 par SGT JAKKU


En relisant tous les commentaires, j'avoue avoir le même ressenti qu'ONCLE VIANDE. More est une bande son avec des moments de remplissage guère passionnants. Mais il y a heureusement des titres ambiants très réussis et modernes (Main Theme, Quicksilver) et cette façon très floydienne de souffler le chaud et le froid entre un Cymbaline et The Nile Song. Sans être un chef d'oeuvre, ce disque est tout de même très intéressant à écouter sur le plan historique.





EURYTHMICS
BE YOURSELF TONIGHT


Le 21 Septembre 2019 par NONO


Cet album, ainsi que le premier ("In the garden") sont les 2 seuls albums du groupe que j'écoute en entier, l'ensemble de leurs autres albums étant le plus souvent, honnêtement, quelques tubes noyés dans du remplissage.





Lana DEL REY
ULTRAVIOLENCE


Le 21 Septembre 2019 par CLANSMAN57

Je m'auto-cite:
"Le refrain d'un "Shades Of Cool" rappellera une certaine Anneke, j'y avais déjà pensé pour celui de "Video Games"."
Et je m'auto-corrige:
C'est pas "Video Games", mais "Blue Jeans".







PINK FLOYD
THE PIPER AT THE GATES OF DAWN


Le 21 Septembre 2019 par SGT JAKKU


Je n'arriverai jamais à accrocher à ce premier album des PF...Trop barré et trop de barrettes à mon goût. Je conçois très bien l'importance de l'objet dans l'histoire du rock et particulièrement du psychédélisme. Ce devait être très révolutionnaire et avant-gardiste à l'époque mais de là à prendre mon pied sur des impros bordéliques mal jouées et des chansonnettes juste sympathiques et à crier au génie, non, ce ne sera pas mon cas...Le snobisme du rock ne passera pas par moi. Okay, il y a Astronomy Domine et la suivante mais ce que les PF vont faire un an plus tard sans Barrett est bien meilleur à tous les niveaux.





TOOL
FEAR INOCULUM


Le 21 Septembre 2019 par JE SUIS UN TOOL


Bravo pour ce commentaire.
Je m’y retrouve totalement et partage chaque ligne.
Album addictif bien que non révolutionnaire, et effectivement à chaque écoute un autre morceau peut prétendre à la place de favoris (Excepté « chocolate chip »).
Et effectivement le cd ne vaut pas les 80€ demandés, car les morceaux additionnels ne sont pas indispensables, mais j’ai quand même craqué..... car je suis un tool de base ;-).





The WHO
TOMMY


Le 20 Septembre 2019 par JIPE CHERBOURG


C'est étrange. Je suis en train d'écouter Tommy en ce moment. C'est un disque que j'ai acheté en LP il y a 40 ans et que j'ai racheté en version remasterisée il y a une dizaine d'années. Pour tout dire, c'est un disque qui me fascine autant qu'il m'horripile. Je ne le trouve pas aussi chouette que Quadrophenia et seules quelques chanson surnagent. Je pense que que certaines de celles-ci m'ont touchées au coeur quand je suis allé voir "Woodstock" au cinoche. Mais à la limite, ce sont presque les seules.
Pourtant, une fois tous les 5 ans, il me faut ma dose de "Tommy" parce que c'est un disque qui ne ressemble à aucun autre, même si je sens une petite influence (me trompé-je ?) Beatles. Mais parfois, ce que c'est mal chanté !! (Cousin Kevin)
C'est pour cela que je lui mets 3 étoiles.





METALLICA
RIDE THE LIGHTNING


Le 20 Septembre 2019 par CéDRIC


ce ride the lightning est une vraie bombe ici les membres de Metallica nous offrent du thrash metal sans concession avec 8 pièces aussi géniales les unes que les autres pour moi mon préféré du groupe avec master of puppets





QUEEN
THE WORKS


Le 19 Septembre 2019 par NONO


"The works" fait partie de ces albums contenant quelques gros succès (ici on a 3 mastodontes : Radio Gaga, I want to break free et Hammer to fall), mais dont l'album de manière globale est moins bien considéré que les tubes qu'il contient, individuellement.
C'est même un album assez mal-aimé, et je trouve que les critiques ont souvent été injustifiées (ou du moins exagérées).
Il y a quelques pépites (Radio Gaga, Hammer to fall, Man on the prowl), quelques bons titres sans être excellents (Tear it up, It's a hard life, I want to break free), et quelques horreurs aussi (Keep passing the open window, Is this the world we created ).
Quant à "Machines" je ne l'aimais pas aux premières écoutes, et finalement je me dis que c'est un titre franchement couillu, assez progressif dans un album à dominante pop.
Donc je mets 3/5 ni plus ni moins.





The MAHAVISHNU ORCHESTRA
THE INNER MOUNTING FLAME


Le 19 Septembre 2019 par FRANçOIS


J'ai vraiment du mal avec cet étalage de virtuosité guitaristique un peu vain du sieur McLaughlin, que je préfère nettement chez Miles Davis...





FLEETWOOD MAC
SAY YOU WILL


Le 19 Septembre 2019 par SGT JAKKU


On espérait tant du retour de la paire Nicks-Buckingham et patatra...C'est pas super.
La faute à une durée d'album absurde. Pourquoi faire durer un disque pour délivrer une majorité de morceaux moyens, très moyens voire médiocres par endroits ?
Déjà, il faut attendre la 6ème piste, "Red Rover", pour entendre quelque chose d'intéressant car les cinq premières sans être mauvaises sont si peu inspirées qu'elles sont ch.... à mourir.
Et l'ennui repart sur la suivante et la suivante et on arrive à "Smile at you", pas mal fichue avec une Stevie Nicks plutôt convaincante.
Et là, on est déjà sur la 10ème piste de Say You Will et il reste huit titres...
Huit titres parmi lesquels on arrive enfin à dénicher un "Silver Girl" pas parfait (une longueur inutile ici aussi) mais prenant, un "Steal Your Heart Away" classique mais sympa, un "Bleed To Love Her" pas extraordinaire mais attachant...et deux chansons banales plus loin, le miracle se produit ! Un bijou musical appelé "Say Goodbye" avec une guitare acoustique jouée à 100 à l'heure mais sur un tempo lent, une sorte de bilan d'un quinqua qui a vécu une drôle de vie et une drôle histoire d'amour. Une très grande émotion s'en dégage. Un des plus beaux morceaux de toute la carrière de Buckingham, haut la main. Et au tour de Stevie de dire elle aussi adieu avec "Goodbye Baby" et de finir Say You Will sur une note touchante et délicate. Étonnante fin car très belle pour un album plutôt raté.
En imaginant les morceaux cités plus haut de Nicks/Buckingham plus quatre titres de Christine Mvie, ici absente, sans doute aurions-nous eu un résultat bien plus intéressant. Mais rien que pour son final, Say You Will mérite votre attention. Note : 2,5





MASSIVE ATTACK
MEZZANINE


Le 19 Septembre 2019 par FRANçOIS


Rares sont les disques sur lesquels je ne zappe aucun titre, celui-ci en fait partie (de même que leur premier album mais pas le second par contre, que je n'ai pas aimé). Pour les qualificatifs, la chronique et les autres commentateurs ont déjà tout dit.





CRASH TEST DUMMIES
GOD SHUFFLED HIS FEET


Le 19 Septembre 2019 par NONO


Moi j'ai toujours bien aimé ce disque, qui vaut bien plus que son hit : "MMM MMM...."
Pour faire court : les 5 premiers titres sont excellents, après ça baisse un peu en qualité, en restant écoutable sans être génial.
Bon album, mais j'aurais été encore plus convaincu si la 2ème partie de l'album était aussi excellente que la 1ère !







Commentaires :  1 ...<<...<... 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 ...>...>>... 760






1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod