Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 ...>...>>... 790
Comment poster un commentaire ?


STRAY CATS
RUMBLE IN BRIXTON


Le 08 Septembre 2005 par ZIGGY

Ce dvd édité par Surfdog a obtenu deux prix au huitième “Annual dvd awards show” le week-end dernier à Hollywood.

-BEST AUDIO PRESENTATION INDEPENDENT RELEASE
-BEST MUSIC PERFORMANCE





The GREEN OLIVE
VALUABLE EDITION


Le 06 Septembre 2005 par MARTIN O


Salut à vous tous! juste pour info : The Green Olive s'apprête à sortir son 1er album !!!!!! Get ready to rock !!!!

www.thegreenolive.com





TEN YEARS AFTER
ROADWORKS


Le 04 Septembre 2005 par ZIGGY


Le son n’est pas des plus agréable. Mixage du public trop visible (il apparaît et disparaît en un instant), chant parfois en retrait, compression excessive… bref, un résultat claire mais sans relief, et un esprit live un peu gâché. Musicalement c’est Ten Years After, plus la facette hard de Joe Gooch, c’est donc fantastique… mais on a pas l’impression d’avoir affaire à une performance particulièrement bonne, on sait le jeune guitariste capable de plus de feeling sur les vieux classiques I’m Going Home ou Working On The Road, et par opposition les meilleurs titres de Now passent moins bien en live (le génial King Of The Blues semble orphelin sans sa deuxième piste de gratte). Reste une efficacité certaine, un « truc » évident que conserve Ten Years After après quarante ans, un groove personnel qui fonctionne (lui) mieux en live qu’en studio ; et quelques titres vers lesquels on se dirige moins facilement mais qui se révèlent meilleurs (I’d Love to Change the World, la plus forte du live). Le problème, c’est surtout que ce live aurait pu être bien meilleur, j’en suis certain. On se contentera donc d’aller voir le groupe en concert, en priant pour un nouveau live moins bâclé (un dvd peut être, le petit Joe Gooch semble avoir un certain charisme…).





MAGAZINE
REAL LIFE


Le 04 Septembre 2005 par ZIGGY


Génial. En même temps que les débuts sans équivoques d’Ultravox, Magazine sort ce disque étrangement semblable, mais plus synthétique, plus mélodique… comme les futurs Ultravox. Si la voix est moins singulière, le songwritting qui se cache derrière est fabuleux. Des les premiers instants, Definitive Gaze, Shot By Both Sides, Parade, toutes ces chansons révèlent un air et une mélodie (synthés évidents, légers, mais n’évinçant pas des arrangements plus complexes, ou des paroles plus étranges).
Au final, Real Life est le frère du premier Ultravox, définissant l’esprit et les intentions de la new-wave sans avoir l’air d’y toucher : superficiel, froid, manipulateur… Mais DeVoto ne se perd pas dans la production, il écrit avant tout des chansons, et ainsi sa musique est touchante.





The ANIMALS
BEFORE WE WERE SO RUDELY INTERRUPTED


Le 04 Septembre 2005 par ZIGGY


Un grand album. Et un véritable album contrairement aux débuts des Animals. En 77 leur musique est moins « au présent » et marque donc moins les esprits, mais la beauté est au rendez vous entre des arrangements exceptionnels (souvent lourds, pesants, d’une noirceur particulière donnée par les différents claviers d’Alan Price) et un chant tout en nuance (Eric Burdon, plus maître de sa voix que jamais). Le choix des morceaux témoigne d’une large ouverture musicale, et du soucis ambitieux de s’attaquer à des monuments. Reprendre Many Rivers To Cross de Jimmy Cliff sans les froufrous de Joe Cooker, quelle grande idée et quelle réussite (Eric Burdon 1, Joe Cooker 0), et pareil pour It’s All Over Now Baby Blue de Dylan, qui dévoile les trésors de mélodie que son auteur était trop limité pour chanter (Eric Burdon 1, Bob Dylan 0)… Enfin, un album méconnu mais indispensable.





The SMASHING PUMPKINS
MACHINA / THE MACHINES OF GOD


Le 17 Août 2005 par NICO


J'adore ce disque. Peut être moins bon que MCIS mais bien meilleur que Adore. C'est un retour aux sources des pumpkins : beaucoup plus rock/heavy que son prédécesseur. Quant à la chanson "the everlasting gaze", pour info, il semblerait que ça soit une réponse à Marylin Manson. En effet sur son album Mechanical Animal auquel a collaboré B. Corgan, il y a "Rock is Dead". La chanson des pumpkins serait la réponse : "you know i am not dead...."
Bref j'adore le disque, en particulier "I of the morning". Enfin je suis d'accord avec l'ame forgée pour dire que cet album mérite plusieurs écoutes avant de donner un avis définitif.





The SMASHING PUMPKINS
MELLON COLLIE AND THE INFINITE SADNESS


Le 17 Août 2005 par NICO


Dans ma vie, il y a un avant et un après MCIS. Ce fut la révélation, ma découverte des pumpkins, le disque qui m'a convaincu de jouer de la guitare... Entre ballade folk et heavy metal, les citrouilles balaient tout leur univers musical. Mention spéciale à "Zero", "Bullet With Butterfly Wings" et "1979" (une des rares chansons qui m'ait fait pleurer en concert).
Le disque que j'ai le plus écouté. A posséder absolument dans sa discothèque à côté des Nevermind, Number of the Beast et Led Zeppelin IV.





RADIOHEAD
KID A


Le 17 Août 2005 par NICO


Un bon disque de Radiohead. Ce que j'ai surtout aimé, c'est cette prise de risque, ce changement... bref le groupe a voulu évolué et nous livre une bonne galette finalement : "morning bell"... Bref j'ai bien aimé. C'est vrai que ça sonne beaucoup plus electro que rock, principalement dû à l'absence de guitare. Etant guitariste et amoureux de cet instrument, ce n'est pas facile pour moi d'aimer ce type de disque mais là j'accroche! Beaucoup plus que sur Amnesiac que je n'aime pas du tout.





PLACEBO
WITHOUT YOU I'M NOTHING


Le 17 Août 2005 par NICO


C'est incontestablement le meilleur album de placebo. J'ai eu une periode où j'ai adoré cet album. Mais j'en suis revenu desormais. Je trouve cet album un peu longuet et répétitif malgré quelques très bons morceaux. Peut-être aussi que j'éprouve une lassitude car pour moi tous les albums se ressemblent au final.
En plus, ayant vu Placebo en concert en 2001 à Nantes, j'en suis ressorti très déçu, l'attitude de Molko et du groupe en général a été décevante... bref depuis je suis un peu faché je crois. Un 3,5 ou 4 sur 5, je l'ai quand même beaucoup écouté ce disque.





PLACEBO
WITHOUT YOU I'M NOTHING


Le 16 Août 2005 par STEF


Au contraire, pour moi Placebo c'est tout sauf "tout gentil". Il n'y a qu'à se plonger dans les textes de B.Molko, très sombres, plein de spleen mais aussi souvent très crûs pour s'en convaincre, même si musicalement et mélodiquement, c'est très accessible, ce qui peut créer l'illusion.

Le groupe n'a pas son pareil pour tisser des ambiances envoûtantes, lancinantes ( "The crawl", "prince charming" sont magnifiques, je suis à l'opposé de Jéremy sur ce point) et pour balancer des mélodies pop-rock accrocheuses, à commencer l'irrésitible "Every Me,Every You" ou "you don't care about us" se rapprochant de THE CURE musicalement. J'évoquerai également "scared of girls" très eighties dans l'esprit de la cold-wave punkisante à la SIOUXIE par exemple. C'est justement le mélange bien dosé des ambiances et des tempos qui est intéressant dans cet album.

Difficile de départager cet album du premier. On dira donc égalité pour ces deux incontournables de Placebo.





U2
POP


Le 15 Août 2005 par JULIEN


En voilà une chronique, qu'elle est bonne ^_^ ! Vu que le plaisir d'écrire n'est pas dans la ligne droite, et que j'aime bien les gaillards qui dépassent les bornes des limites, je te félicite Chipstouille ! Un vrai plaisir préservé, jusqu'à la dernière miette. 5/5 pour ta chronique très rafraîchissante... grand malade, va ^_^ !





MATMATAH
ARCHIE KRAMER


Le 14 Août 2005 par BARZ


Archie Kramer a été réédité avec un disque bonus intitulé "1000 soleils", même si les deux nouveaux morceaux présents dessus ne sont pas indispensable (notamment Eggoworld que je trouve extremmement plat), les deux morceaux lives sont intéressants (la reprise de "I wanna be your dog" est très rock mais pas assez sex), tout comme les deux vidéos (clip et bande-annonce d'un éventuel dvd sur leur tournée en Inde) qui reflettent assez bien l'esprit des Brestois.
Une réédition généreuse mais malheureusement pas indispensable, il sera cependant impossible désormais de passer à côté pour ceux qui n'ont pas l'album.

Voici la tracklist :
Eggoworld
La Petite Cuisine
Radio Edit (live)
I wanna be your dog (live)
Il fait beau sur la France (take 1)
Au conditionnel (radio edit)

Clip "Au conditionnel"
Bande-Annonce Inde





PORCUPINE TREE
IN ABSENTIA


Le 12 Août 2005 par DAVID


Je donne mon avis sur ce disque pour un groupe qui fait beaucoup parler de lui. Bon, plus grand album rock de ces 10 dernières années comme j'ai pu le lire, faut quand même pas exagérer :) !

Steve Wilson a une voix sympathique, qui colle à merveille avec son style (normal, c'est son groupe avant tout). Mais des chanteurs aussi bons que lui, il y en a plein, dans le genre pop-rock alternatif. En tout cas, Steve Wilson est un as de la production, c'est certain.

Quand PT se la joue gros riffs heavy, (influencé par Opeth visiblement) c'est un échec sur toute la ligne : aucune consistance, aucune richesse, aucune efficacité, ça tombe à plat. Heureusement, ce n'est pas l'attraction principale du disque.

Les passages calmes sont souvent réussies, et là les guitares dévoilent leur subtilité. Bref, ça reste un bon disque, moins bon que Lightbulb Sun, et un poil trop long ce skeud aussi.





Giovanni Battista PERGOLESI
STABAT MATER (GOODMAN)


Le 05 Août 2005 par CHIPSTOUILLE

Ca m'aurait embêté d'évoquer celà directement dans la chronique donc je l'ajoute en commentaire, le fameux "Stabat mater dolorosa" est aujourd'hui employé dans la pub pour des glaces (le "Cream Crips" de Häagen-Dazs)

(à bas l'utilisation de la musique classique dans les pubs!)





KING CRIMSON
THE CONSTRUKCTION OF LIGHT


Le 05 Août 2005 par LE STO


Cet album est assez injustement décrié. Le Crimson des années 2000 est, à mon goût, plus intéressant que celui des années 1980 (je n'arrive toujours pas à m'encadrer Discipline et l'ignoble "Elephant Talk"!).
Certes ce disque est un peu lourdingue et parfois maladroit. Mais le passage Lark's Tong IV et le Coda qui s'ensuit est vraiment magnifique, même si pas évident!
Of course, ce n'est pas le meilleur et je préfère Power to Believe dans la période récente, néanmoins si au début je n'aimais que peu ConstruKtion, une fois entré dans son univers, je le découvre assez intéressant et poussé.





RADIOHEAD
KID A


Le 03 Août 2005 par PETER


Cet album donne une impression étrange au début. Il est vrai que j'ai découvert ce groupe par cet album, ce qui m'a laissé sur une estime mitigée du groupe, malgré des morceaux que j'adorais déjà : Optmistic, Idioteque, How to disappear completely.
C'est après avoir écouté les albums plus rock que j'ai appris à aimer Kid A. Désormais, la mélodie hypnotique de "Everything in its right place" m'emporte dans un rêve, je me rends compte que la voix "massacrée" de Thom dans "Kid A" est compensée par une mélodie prenante, et encore plus tard, je réalise que le trip cacophonique, qui m'horripilait au départ, est tout simplement magnifique.
Deux morceaux restent encore en travers de la gorge mais j'apprends petit à petit à les apprécier : In limbo et Motion picture Soundtrack.





ANGE
?


Le 02 Août 2005 par JEAN


Un album d'ANGE de plus posé dans la constellation de ce groupe multiformes.
Un album inattendu de part l'ouverture des auteurs, compositeurs, et interprètes, puisque s'il garde la barre en bon capitaine de navire, le Père laisse ici la place comme jamais aux autres musiciens du groupes.
Ainsi des compos sont signés par les musiciens, qui prennent la parole allant jusqu'à faire le titre en entier et Christian les choeurs. (Les Naufragés du Zodiaque).
On retrouve dans cet album la poésie et la candeur d'un groupe plus uni que jamais, et l'on se réjouit par avance de l'énergie dégagée par cet album que l'on ira savourer sur scène. C'est rock, ça claque (les musiciens d'ANGE sont de véritablement doués), et ca dégueule de poésie dans un format loin des standarts habituels.
Serait-il idiot de dire qu'après tant d'album, ANGE nous surprend encore, prenant l'auditeur par revers en lui offrant un album LIBRE?
Ici ANGE semble se foutre de tout et dévoile finalement sans pudeur la sève qui coule au fond de lui, allant jusqu'à accrocher les oreilles de gens pour que nouveauté effraye parfois. Qu'a celà ne tienne. Leurs titres sont gravés, l'auditeur y trouvera de tout, de la ballade sentimentale au titre à la limite des riffs de hard rock 70'. De quoi faire une (longue) balade, loin d'être monotone, dans un univers musical rock loin des clichés. Et c'est tout ce qu'on leur demande.
C'est fait, et avec Talent.
A bientôt sur scène, donc, suite logique...





Emilie SIMON
LA MARCHE DE L'EMPEREUR


Le 28 Juillet 2005 par TED


Ah tiens j'ai vraiment plus aimé cet album que le chroniqueur on dirait.

J'ai remarqué pour la première fois ce que Emilie Simon faisait en allant voir au ciné La Marche de l'Empereur (film pendant lequel je ne me suis pas ennuyé d'ailleurs). Je regarde la télé aussi peu que j'écoute la radio donc je n'étais pas au courant de son prix aux Victoires de la musique, et je n'avais jamais entendu un extrait de son premier album.

Et franchement pour moi la BO du film fut bien plus qu'un "décor moins indispensable que le décor", puisqu'en revenant du ciné j'ai cherché qui était cette Emilie Simon creditée de la musique du film et j'ai acheté son album. Je trouve justement que sa musique remplit parfaitement son rôle de BO, il y a toujours des images du film qui me reviennent lorsque j'ecoute les divers passages, des moments les plus planants et légers aux plus graves et tendus. Mais c'est sur qu'avec le thème tres spécifique du film (des manchots sur la banquise pendant 1h30), on sent une forte unite parmi les morceaux, au moins par leurs arrangements.

En outre j'avoue que je ne comprends pas trop la critique qui est faite sur la voix d'Emilie et la qualité de la composition lors de Song of the Storm, c'est un de mes préférés! Mais celui que j'aime le plus reste cependant Ice Girl, ah enfin on est d'accord sur quelque chose ;-)!

Par ailleurs j'écris ce commentaire ce soir parcequ'hier soir je l'ai vue en concert au Jazz Festival à Nice. Sa musique en live est tout aussi belle à écouter, en outre elle a eu le bon gout de modifier parfois (et franchement) l'interpretation par rapport au studio sans dénaturer les compositions, vraiment une belle prestation. Je crois qu'elle aurait aimé que les gens s'animent un peu plus, mais bon moi je trouve que sa musique ne s'y prête pas forcement, et c'etait parfait comme ca.

Ah et puis je dois bien l'avouer elle était super mimi ;-). Rhha ses petits "merci" tout timides a la fin de chaque morceau :-)... Et voila maintenant tout le monde doit être en train de se dire que mon commentaire ici n'a sans doute rien d'objectif!!





ARCADE FIRE
FUNERAL


Le 27 Juillet 2005 par JAYLINX


C'est un peu le problème de chroniquer un disque une fois que le gros buzz est passé. On s'attends au truc phénoménal et l'on est, dans un sens, fatalement décu. En tout cas, on cherche la petite bête. Ca m'a fait ça avec Franz Ferdinand.

Même remarque que precedemment, dire qu'il y a des chansons "ratées" est un terme bien trop fort. Mais bon, les gouts et les couleurs... Je peux comprendre que l'on n'apprécie pas la voix ou même tout simplement le style de musique joué par ce groupe. Mais ignorer la sincerité et l'energie que dégage ce groupe serait une erreur...





The STOOGES
RAW POWER


Le 27 Juillet 2005 par IGUANE


le meilleur disque du rock ? Un monument en tout cas !
belle chronique, bravo !







Commentaires :  1 ...<<...<... 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 ...>...>>... 790






1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod