Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  B.O FILM

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Traffic
 

 Spoon Can (1167)

CAN - Soundtracks (1970)
Par STREETCLEANER le 1er Janvier 2010          Consultée 501 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Peu après la sortie de Monster Movie paru l'année précédente, Soundtracks entérine le départ (pour des raisons médicales, de crises nerveuses plus précisément) du premier chanteur Malcolm Mooney au profit du vocaliste Kenji "Damo" Suzuki. Toutefois, l'auditeur aura peut-être remarqué une voix différente sur deux titres (Soul Desert, et She Brings The Rain) puisque ceux-ci ont été enregistrés avec le premier chanteur.

Soundtracks n'est au fond rien d'autre qu'une compilation de titres composés pour divers films (d'où, logiquement, son nom). Bon, je n'irai par quatre chemins à propos de ce disque. A mes yeux celui-ci vaut essentiellement pour son long morceau (14 minutes) intitulé "Mother Sky" dans la veine du précédent "Yoo Doo Right" sur l'album Monster Movie. Soient quatorze minutes de transe assurées par une batterie hypnotique et des percussions apportant un côté tribal ou ethnique, le tout tournant en boucle et mêlé à des notes de guitares répétitives qui nous plongent dans une ambiance orientale sacrément prenante et bien trouvée. Même avec le peu de chant de Suzuki, au demeurant vraiment planant, il n'y a pas à tortiller : l'esprit s'élève, dans des volutes de fumées hallucinogènes, au-dessus de cette réalité trop terrestre (bienvenue dans une Katmandou mystique et hippie des années 70).

A côté de ce titre majeur, les autres compositions apparaissent toutefois plus anecdotiques. D'une durée bien moindre, elles ne peuvent rivaliser avec ce titre qui vampirise l'essentiel de l'album. Toutefois, ce sont dans l'ensemble de bonnes compositions, dans un esprit plus pop et léger comme "She Brings The Rain". On a droit à une chanson inspirée par le tango "Tango Whiskyman", un "Deadlock" sympathique mais pas spécialement marquant, un instrumental presque inutile de moins de deux minutes, et un "Soul Desert" attachant dans un style entêtant.

Au final Soundtracks est un bon album, mais assez inégal, trop déséquilibré par un titre : "Mother Sky", tout bonnement excellent, génial même, qui côtoie d'autres titres plus légers, de bonne facture, mais pas plus marquants que cela. Ce qui fait qu'on est forcément un peu déçu puisque le précédent Monster Movie ne subissait pas un tel déséquilibre malgré un titre qui faisait à lui seul vingt minutes.

A lire aussi en POP par STREETCLEANER :


The VERVE
Forth (2008)
Un retour gagnant




OTHER LIVES
Rituals (2015)
Un des albums de l'année 2015


Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
   STREETCLEANER
   WALTERSMOKE

 
   (3 chroniques)



- Holger Czukay (basse)
- Michael Karoli (guitare)
- Jaki Liebezeit (batterie)
- Malcolm Mooney (chant sur 5 et 7)
- Irmin Schmidt (claviers)
- Damo Suzuki (chant sur 1, 2, 4, 6)


1. Deadlock
2. Tango Whiskyman
3. Deadlock (générique)
4. Don’t Turn The Light On, Leave Me Alone
5. Soul Desert
6. Mother Sky
7. She Brings The Rain



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod