Recherche avancée       Liste groupes



      
NOISE / EXPéRIMENTAL  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : The Velvet Underground , John Cale , Lou Reed And John Cale , Metallica, Antony And The Johnsons, Reed, Anderson, Zorn

Lou REED - The Creation Of The Universe (metal Machine Trio) (2008)
Par LE BARON le 13 Mai 2017          Consultée 260 fois

Metal Machine Music, album de Lou REED datant de 1975, divise encore aujourd’hui. Il suffit de lire la kro, les kros-express et les commentaires qui lui sont consacrés sur ce site pour le confirmer. En dehors du geste impérial d’un Lou REED hargneux comme on l’aime, il fut un choc sonore pour beaucoup. D’autres disques existent, plus furieux encore. Mais Metal Machine Music, c’était du Lou REED. Son audience a donc été beaucoup plus large que ne l’est habituellement celle de la musique expérimentale. Les amateurs de « Sweet Jane » et « Walk On The Wild Side » ont estimé ne pas en avoir eu pour leur argent, le disque passant pour une arnaque pure et simple. Ce n’est pas forcément aussi simple. Si cet album a rebuté la plupart de ses auditeurs, il a aussi permis à certains d’entre eux – je parle en connaissance de cause – d’écouter d’autres sonorités et de sortir d'un univers musical exclusivement consacré au rock.

Ulrich Krieger et Sarth Calhoun sont deux musiciens amoureux de Metal Machine Music. Krieger s’est d’ailleurs essayé à reproduire le disque sur scène, quelques années avant de rencontrer Lou REED, et de former avec lui ce trio. Lou REED, qui n’a peur de rien, et surtout pas du ridicule, fonce. On le considère comme un musicien d’avant-garde ? Pas de problème, il le sera. Il faut dire que nous sommes en 2008 et que notre ami Lou n’est plus auteur, son inspiration étant tarie depuis Ecstasy, en 2000. Son mariage avec Laurie ANDERSON, sa fréquentation de John ZORN, l’album qu’ils ont produit tous les trois ont sans doute réussi à le convaincre qu’il est lui aussi un musicien capable d’expérimenter, sur scène qui plus est.

Le titre de l’album laisse craindre le pire. The Creation Of The Universe, ben voyons. On sent que côté melon, Lou REED n’a pas beaucoup dégonflé. Titre prétentieux, mais surtout hors de propos. La musique entendue ne nous évoque rien d’aussi vaste. Et d’ailleurs, le nom du trio s’avère également trompeur. Lou Reed’s Metal Machine trio n’a en effet pas grand-chose à voir avec le disque de 1975. Ou alors, de façon lointaine, amortie. Il s’agit certes de musique expérimentale, mais tendance molle. Pas de quoi choquer quiconque, tout juste des agrégats de sons tirés d’une guitare, d’un saxophone, et de beaucoup d’électronique. Ce n’est pas désagréable, plutôt ennuyeux. Et en dehors des textures, c’est plutôt à Hudson River Wind Meditation que l’on pense, ce qui n’est pas un compliment.

Cette impression est renforcée par le fait que l’album est composé de deux concerts différents, chacun durant un peu moins d’une heure. Pourquoi deux ? D’abord on se le demande, puis on se dit que si Lou REED n’a pas su choisir, c’est tout simplement qu’aucun des enregistrements ne valait véritablement la peine d’être écouté.

Bah, ne soyons pas trop moqueur. Si l’on peut reprocher beaucoup de choses à Lou REED, il faut lui reconnaître l’envie de se renouveler, quitte à dérouter ses auditeurs. Le problème, c’est que l’on ne s’improvise pas musicien expérimental du jour au lendemain, et surtout en Live. Metal Machine Music provenait d’un travail en studio. Créer une telle tension en concert, et la soutenir tout du long, n’est pas à la hauteur de n’importe qui, et en tous cas pas de ce trio-là. Lorsque Lou REED jouait avec Laurie ANDERSON et John ZORN, ces deux derniers relevaient clairement le niveau. Krieger et Calhoun donnent plutôt l’impression d’être tétanisés, en retrait, incapables de prendre leur place.

2008 est une drôle d’année. En dehors de l’album réalisé avec John ZORN et Laurie ANDERSON, Lou REED a publié deux disques Live, deux relectures de deux œuvres majeures de sa discographie : Berlin d’abord, puis The Creation Of The Universe qui se voudrait proche de Metal Machine Music. Si l’on ne peut douter de la sincérité de Lou REED (il aurait pu se contenter, comme tout le monde, de tourner avec une set-list de tubes), on se doit de dire que le résultat est franchement moyen. Pas nul, pas désagréable, juste très ennuyeux. Autant revenir à l'original.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par LE BARON :


Aaron DILLOWAY
The Gag File (2017)
Noise / expérimental




Frank ZAPPA
Civilization, Phaze Iii (1994)
Electronique/contemporain


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- Lou Reed (guitares, électronique)
- Ulrich Krieger (saxophone ténor, électronique)
- Sarth Calhoun (électronique)


1. :the Creation Of The Universe
2. Night 1
3. Night 2



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod