Recherche avancée       Liste groupes



      
POP NEW WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1970 Wishbone Ash
2020 Coat Of Arms
 

- Membre : Creeds Cross

WISHBONE ASH - Here To Hear (1990)
Par ERWIN le 16 Novembre 2019          Consultée 401 fois

Voila deux albums que WISHBONE ASH a disparu des radars du succès ! Pas la moindre trace de leurs sorties dans les billboards. Les tournées s'empilent cependant, le groupe prend l'habitude de tourner continuellement et sa réputation de monstre scénique ne fait qu'enfler. Le précédent opus, entièrement instrumental mais peu ragoutant a cependant vu la réunion du groupe initial, et les deux faux frères Turner - ô surprise – sont toujours là ! Chose incroyable, le line-up n'a pas changé ! Nous constatons toutefois que le maître des lieux, l'immense Andy Powell, n'a presque pas participé à la composition de ce nouvel album, et ne chante pas le moindre titre. Les deux Turner se le sont donc partagés moitié pour moitié, au chant comme à la composition.

Nous retrouvons donc Martin à la baguette, comme avant de quitter le groupe. C'est lui qui amène "Cosmic Jazz", qui introduit cette livraison et est chargée de donner le ton : attendez-vous à une surprise, voilà de la pop ! Elle a belle allure cela dit : des influences soul et rock des sixties mixées à des guitares lead de belle allure et des sons plus électroniques. Un mélange surprenant et très sympa, ça swingue carrément : quelle évolution dans l'art de Martin Turner ! Ca faisait un bail que le ASH n'avait pas sorti un titre aussi jouissif. C'est complètement pop sur "Walk On Water" à nouveau, très eighties, les guitares y sont limpides même si l'ensemble manque un peu de relief, mais la fin répétitive est belle cela dit, rappelant certains titres de RUSH à la même époque.

Une intro épique sur "Lost Cause In Paradise" qui débouche sur un titre à la lisière de la new wave pourtant alors en pleine décomposition, on est tout proche de BIG COUNTRY, notamment sur le traitement des guitares, voilà qui ne manque pas d'un certain piquant ! Enfin, nous avons les deux parties de "Hole In My Heart", une basse assez crue mène la première, qui nous ramène dans le giron des grands progueux à la PINK FLOYD. La basse devient virtuose et véloce sur une seconde partie totalement instrumentale, avec des grattes superbes, finement ciselées, le seul titre dans lequel Andy se soit impliqué, et donc aisément identifiable.

Le discret Ted Turner propose l'autre portion des titres, sans doute plus orientée guitare. On débute avec "Keeper Of The Light"... alors oui, pour le coup, c'est de la pop très, très light, puis on continue avec "Why Don't We", un petit titre vaguement new wave pop, proche des thèmes de POLICE. Nous avons ensuite de la pop rock mainstream sur "Mental Radio", avec quelques guitares rageuses alors que l'ambient "Witness To Witness" ne se signale que par son joli solo. Pas phénoménal tout ça, au final, l'instrumental "In The Case" est probablement sa meilleure contribution à ce Here To Hear, mais cela reste toutefois du pop rock sans grande conviction. La musique de Ted est devenu très policée, un peu à l'image du look très sage qu'il arbore sur la pochette.

Il va de soi que si Martin Turner s'est un peu bougé pour signer son retour de belle manière avec notamment ce joli "Cosmic Jazz", on reste peu disert devant le niveau des compos proposées par son alter ego Ted, rien de vraiment excitant dans ces quelques titres, comme si le guitariste n'avait pas eu le temps de composer quelques morceaux de belle tenue lors de son hiatus avec le groupe. Ce deuxième album de la reformation n'est pas désagréable, il est plus "complet" que son prédécesseur instrumental, et à ce titre, il obtient une étoile de plus qui ne signifie pas grand chose, si ce n'est qu'il est un poil plus recommandable, une curiosité proche de la new wave.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


David BOWIE
The Next Day (2013)
Hérault de demain

(+ 1 kro-express)



LOW ID
Discoverock (2012)
Belle découverte rock !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Martin Turner (basse-chant sur 1,4,6,9)
- Ted Turner (guitare-chant sur 2,3,5,7)
- Andy Powell (guitare)
- Steve Upton (batterie)


1. Cosmic Jazz
2. Keeper Of The Light
3. Mental Radio
4. Walk On Water
5. Witness To Wonder
6. Lost Cause In Paradise
7. Why Don't We
8. In The Case
9. Hole In My Heart 1
10. Hole In My Heart 2



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod