Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  SINGLE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce Single
 



Michel DELPECH - Les Divorces (1973)
Par MARCO STIVELL le 10 Janvier 2020          Consultée 434 fois

1973 ou l'année de la rupture dans la carrière de Michel DELPECH, dans sa vie aussi. Le début de l'époque où il faut continuer à afficher le sourire en grand pour plaire au public, alors que derrière rien ne va plus du tout. Alors que les journaux les ont souvent présentés, lui et Chantal Simon, comme un couple idéal et peu après la naissance d'un deuxième enfant, Barthélémy, le divorce survient, dans une douleur extrême. Elle choisit de mettre fin à ses jours quelques temps après.

Déjà peu proche de ses enfants (il faut attendre longtemps pour cela) à cause du rythme effréné de sa carrière, Michel DELPECH ralentit le train petit à petit. Il s'enferme dans l'alcool et autres addictions, mais l'heure n'est plus à la fête version Summer of Love. La dépression devient chronique, pour une dizaine d'années. Connaissant un réveil spirituel/ésotérique, il tente de nombreuses expériences mais le gouffre est là, béant. La musique est la seule façon pour lui de maintenir une constance, en termes de style avant tout, de popularité aussi (dans les premières années, du moins).

Le single "Les divocés" s'inscrit parmi ses grands succès. On comprend aisément pourquoi. Le vécu conduit l'inspiration, bien aidée par l'ami fidèle Roland Vincent et, pour les paroles, par le coup de main de Jean-Michel Rivat (lui aussi en plein divorce) ; nouvelle collaboration durable annoncée.

Les mots sont forts, évocateurs dès le départ : "On pourra, dans les premiers temps, donner la gosse à tes parents, le temps de faire le nécessaire..." (factuellement, c'est la mère de DELPECH elle-même qui tient ce rôle de soutien). Puis tout y passe, jalousie, avocat, reproches, partage des biens... Le chant, dans son plus simple apparat, sans overdub, est poignant, fragile. On reconnaît là un hommage modeste à l'idole Charles AZNAVOUR. Pour la musique aussi, les cordes pleines d'empathie, la mélodie qui passe sur trois tonalités différentes en escalier montant au fil des couplets, du temps qui s'écoule ("À présent, ça va beaucoup mieux, et finalement je suis heureux que tu te fasses une vie nouvelle").

Cette interprétation magnifique devait avoir une partition adéquate, ciselée. Et là, bravo Roland Vincent, car c'est de la dentelle en accord avec le fond de la pensée, tendresse ensevelie sous les difficultés, équilibre parfait à une situation de vie atroce dans de nombreux cas. Les arpèges et les cordes sont finement mélancoliques, une guitare pure et un harmonica soulignent idéalement les phrases chantées. C'est gracieux, magique et tellement triste cependant ! La suite du "On s'est aimés comme on se quitte" de Joe DASSIN, mieux en accord avec les années 70, la fin de l'innocence, des Trente Glorieuses. En 2018, elle est la bande sonore du film L'Amour Flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot.

Ce qui est très amusant en revanche, c'est de voir que la face B du single, "Le petit rouquin", lui est proche par certains aspects, alors que le texte aborde un tout autre sujet, à un niveau populaire également (un garçon roux mal dans sa peau et qui se sent bien seul dans son patelin). Il s'agit d'un blues pour le coup, avec le même type d'orchestration, de construction musicale surtout, avec trois paliers mélodiques. Une fois n'est pas coutume, la musique n'est pas de Vincent mais de DELPECH seul, comme les paroles ! Refrain fainéant qui dessert un peu la chanson, mais sans la dénaturer dans son propos. Et comme souvent avec l'artiste, sans être mirobolant, cela s'écoute fort bien. Certains détails (chant à nouveau doublé, guitare, cordes) en relèvent l'intérêt.

4/5, qui serait un 5/5 si on ne considère que "Les divorcés".

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Laurent VOULZY
Belle-Île En Mer 1977-1988 (1989)
Talent et tubes à la pelle




Jean-louis AUBERT
Stockholm (1997)
Audacieux et excellent.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Les Divorcés
2. Le Petit Rouquin



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod