Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIÉTÉ FRANÇAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Claude FRANÇOIS - Le Mal Aimé - Le Téléphone Pleure (1974)
Par MARCO STIVELL le 19 Novembre 2023          Consultée 809 fois

Deux tubes pour un album/disque d'or à la clef, il fallait bien cela à Claude FRANÇOIS en cette année pauvre 1974 où il ne publie 'qu'un' seul 33 tours, tout occupé qu'il est à photographier des conquêtes et autres belles femmes nues dans son moulin. Ne vous inquiétez pas toutefois, car durant les trois dernières années de sa vie, il va fort bien rattraper son 'retard', même si 1975 sera tout autrement bien peu fournie !
N'empêche que voilà, on a quand même "Daydreamer", jolie chanson mélancolique de l'Américain David CASSIDY, numéro 1 en Angleterre, qui devient "Le Mal Aimé" sous la houlette du parolier Eddy Marnay. Le piano électrique Fender Rhodes au son de velours reprend la partition d'origine, puis un piano 'normal' et des cordes s'ajoutent, suivant la plume musicale du chef-arrangeur Raymond Donnez. Malgré une voix chevrotante qui diffère de la douceur originale, doublant le coup sur le refrain, Cloclo se prête formidablement bien à ce titre qui aujourd'hui porterait la mention Calimero.

L'autre tube, arrangé par le mieux habitué Jean-Claude Petit cette fois, est bien évidemment "Le Téléphone Pleure", duo avec la petite Frédérique Barkoff, fille d'un agent artistique et de la comptable de Cloclo. Là, c'est Frank Thomas qui s'atèle à réécrire une chanson de Tammy & George WYNETTE ("The Telephone Call"), elle-même inspirée d'une scène d'Al Pacino dans le film L'Epouvantail. Rien de très original donc là non plus, même si Jean-Pierre Boutayre est crédité à la musique avec l'aide de Cloclo (du moins, pour signer seulement, si l'on doit paraphraser Johnny HALLYDAY). Cette ballade country enfantine, à grand renfort de mignonitudes sonores insufflées par le célesta et le glockenspiel, met en scène notre blond numéro 2 qui appelle une ancienne amoureuse et ne tombe que sur celle qu'il découvre être sa propre fille, sans le lui dire. Jusqu'à la chute finale, il tente en vain, ce filou, d'avoir la mère partie prendre son bain puis partie tout court... Mais Frédérique, la menue demoiselle âgée de 5-6 ans, attraction principale d'un morceau dont on peut très vite se moquer, mène le jeu avec une certaine finesse mêlée de spontanéité croustillante et un talent remarquable. Bien plus que son refrain entêtant et lacrymal, c'est ce 'détail' d'importance et unique qui place "Le Téléphone Pleure" parmi les plus gros succès de Claude FRANÇOIS !

À partir de là, Mister pourrait vite se reposer sur ses lauriers, pieds en éventail et se contreficher du reste de sa production millésime 74. C'est tout le contraire ! Il s'agit d'un de ses meilleurs disques avec celui qui le précède. Petit et Donnez se partagent l'habit orchestral, et peu de reprises sont soumises. "Tu Es Tout Pour Moi" ("You Are Everything" des STYLISTICS) ferme le tout par un slow méga-sucré, un refrain 'straight' (serré) comme disent les Anglais, mais l'idée sonne très chic et Cloclo fournit une superbe envolée vocale, bien aidé par ses adorables Fléchettes. Même chose pour le titre d'avant, lui aussi adapté par Eddy Marnay, avec un peu plus de pedal-steel guitare et autres effets country pour "The Most Beautiful Girl" de Charlie RICH, devenue "La Plus Belle Fille du Monde", dont l'ami Claude souhaite (re)prendre des nouvelles par personnes interposées. On lui reconnaît une belle retenue sensible dont il est tout à fait capable, quand il veut !

Toujours prompt pour ramener les choses à lui, "Heureusement Tu Penses à Moi" qui comporte sa signature parle d'une autre fille loin et heureuse soi-disante mais, de ses dires, en manque de lui. Plutôt pas mal fait, malgré des petites trompettes évitées sur les singles cette fois-ci, et un pont harpistique bien trop court. Les Fléchettes arrivent enfin sur "Toute Ma Vie Je Chanterai Pour Toi", écrit en compagnie de Boutayre et Marnay, avec sa déclaration enflammée toute en rythme ternaire sensuel, quoiqu'un brin alourdi par les cordes, et même des choeurs doo-wop ! Autre sucrerie délicieuse, "Vivre Avec Toi" apporte des synthétiseurs classisants et des effets de batterie épiques, tandis que "Quand la Pluie Finira de Tomber" propose un ton jazzy et de grandes cascades symphoniques. On note ensuite "C'est Toujours le Même Refrain", offrande rare de Vline Buggy en pareille période, avec ses accords James Bond 007 et sa redoutable désespérance, ainsi que d'autres américaniseries pas niaises et totales où l'on rajoute très curieusement du marimba africain en lieu et place du banjo ("La Musique Américaine"), où parfois le Sud rejoint le Nord ("Une Fille Suffit", avec son guiro et son... banjo !). Du très bon Cloclo en mode 'femmes et c'est tout' !

A lire aussi en VARIÉTÉ FRANÇAISE par MARCO STIVELL :


DOROTHEE
Tremblement De Terre (1989)
C'est comme... !




MAELLE
Maelle (2019)
Un bien joli premier album de variété pas aride


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Le Mal Aimé
2. Heureusement Tu Penses à Moi
3. Toute Ma Vie Je Chanterai Pour Toi
4. Quand La Pluie Finira De Tomber
5. Vivre Avec Toi
6. C'est Toujours Le Même Refrain
7. Le Téléphone Pleure
8. La Musique Américaine
9. Une Fille Suffit
10. La Plus Belle Fille Du Monde
11. Tu Es Tout Pour Moi



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod