Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  COFFRET

L' auteur
Acheter Ce Coffret
 



Joni MITCHELL - Archives – Vol. 1: The Early Years (1963–1967) (2020)
Par DERWIJES le 11 Février 2021          Consultée 281 fois

A l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes au début du mois de Février 2021, et les dernières nouvelles que nous avons de Joni MITCHELL ne sont guère réjouissantes. Elle se remet toujours de l’anévrisme qu’elle a subi en 2015 (il y a déjà 6 ans !) et qui l’a laissé paralysée, incapable de bouger et de parler. Si elle a depuis retrouvé la parole, il lui est toujours difficile de se déplacer et c’est à peine si elle peut tenir une guitare. Souhaitons-lui tout le meilleur, mais faisons comme elle et ne perdons pas espoir : comme elle le dit si bien, elle a combattu la polio dans sa jeunesse et ne compte pas se laisser faire par une mauviette d’anévrisme !

A défaut de pouvoir composer de nouvelles chansons, elle est partie en déterrer d’anciennes pour nous faire cadeau de ce beau coffret intitulé The Joni Mitchell Archives Volume 1 : The Early Years 1963-1967. Miam ! La démarche rappelle celle de son compatriote canadien Neil YOUNG et fait saliver autant à l’idée qu’il y ait d’autres volumes qu’à celle de découvrir des morceaux inédits d’une période méconnue de sa carrière. En attendant, ce premier volume se termine, comme son nom l’indique, en 1967, soit l’année d’enregistrement de son premier disque Song to a Seagull. Ses cinq CDs vont donc s’atteler à nous faire découvrir ses tout débuts : Joni Mitchell – Le Commencement en somme. Faire commencer le coffret en 1963 n’est pas un hasard : c’est une année charnière pour elle. Elle a alors quitté sa province du Saskatchewan natale pour tenter de se faire une place sur la scène folk de Toronto.

Mais ce n’est pas facile, les musiciens déjà établis gardant jalousement la scène et les promoteurs étant frileux à l’idée de lancer de nouveaux artistes. Vivant dans un taudis, travaillant dans le rayon vêtements féminins d’un centre commercial, Joni MITCHELL vit dans la dèche, à défaut d’un meilleur terme. Sa situation passe du bohème au tragique lorsqu'elle accouche seule d’une petite fille, le père s’étant sauvé alors qu’elle n’était qu’à trois mois de grossesse. Elle décide d’abandonner l’enfant aux services sociaux. C’est un secret qu’elle gardera longtemps avec elle jusqu'à ce que sa fille, encouragée par ses parents adoptifs, ne la retrouve, au grand plaisir des tabloïds qui se sont comme toujours roulés dans la boue et la m… pour rendre public cet événement privé. En ce qui nous concerne, Joni a admis que c’est cet événement traumatisant qui l’a poussée à se jeter tête baissée dans sa musique, et elle y fera référence à plusieurs reprises dans ses textes, au nez et à la barbe de tous sans que personne ne suspecte de quoi elle parle.

Pour le moment, Joni n’est pas encore Mitchell. Elle est toujours Roberta Joan ANDERSON, une jeune chanteuse folk qui a déjà une voix d’or mais préfère encore jouer les compositions des autres plutôt que les siennes. Les textes qui la rendront célèbre sont au bout de sa plume mais pas encore sur le papier, pour le moment elle est une interprète comme Joan BAEZ, le succès en moins. Ces enregistrements reviennent de loin : c’est son ami DJ Barry BOWMAN qui insista pour qu’elle enregistre quelques morceaux à une station de radio folk locale. Il ira jusqu'à lui prêter une guitare et lui sécuriser deux créneaux pendant deux nuits d’affilée. C’est le premier enregistrement que nous avons de Joni MITCHELL, et ils traînaient dans le garage de Mr. Bowman jusqu'à ce que sa femme ne les redécouvre et ne les offre à Joni, ce qui lui donnera envie d’aller voir dans ses propres archives, faisant ainsi tomber les premiers dominos qui aboutiront à ce coffret.

Pour la remasterisation des titres c’est Neil YOUNG qui lui conseille le nom du producteur de ses Archives, Elliot ROBERTS. Malheureusement décédé l’année dernière, c’est la dernière œuvre sur laquelle il a pu travailler, et le coffret lui est dédié. Qu’il repose en paix, il a fait un excellent travail : tous les morceaux sont d’excellente qualité sans parasitages, même ceux tirés des concerts.

Avec plus de six heures de musique étalées sur cinq CDs, il va de soi que c’est un coffret que l’on savoure doucement. Il y a plusieurs doublons –notamment trois version brouillons de "Both Sides, Now", qui va s’en plaindre ? -, mais qui permettent de remarquer l’évolution de Joni au cours de ces années. D'abord jeune chanteuse timide, elle va s’affirmer au fur et à mesure. Pour ce point de vue historique, le premier CD et le dernier sont les plus intéressants. Le premier surtout, ne serait-ce que pour la version absolument sublime de "House of the Rising Sun", mais aussi pour quelques morceaux enregistrés dans la maison de ses parents. A partir du deuxième disque, nous quittons le Canada pour les Etats-Unis : elle est Mme. MITCHELL à la ville, et habite à Detroit avec son mari. On y retrouve quelques enregistrements faits à Detroit où ils vécurent quelques temps, mais le cœur du CD, ainsi que du troisième, est un concert donné à Philadelphie, une ville où elle passe pas mal de temps et où elle se fit connaître.

A partir du quatrième CD, elle est déjà bien rodée à la vie d’artiste. Cela se ressent sur ce concert donné à New-York, sa ville de cœur où, si elle reste encore dans l’ombre, elle commence à se faire un nom dans le Village, là où tout se joue, même si elle tourne beaucoup sur la West Coast et notamment au Michigan, dont les concerts donnés au Canterbury House sont frappants par leur date : 1967 ! A cette époque, Joan BAEZ s’est mise à la folk baroque à orchestre, et Bob DYLAN sort John Wesley Harding, traînant derrière lui Bringing It All Back Home, Highway 61 Revisited et Blonde on Blonde… Cela remet les choses dans leur contexte et rappelle que si Joni a raté la première vague folk, celle justement menée par Joan BAEZ et Bob DYLAN au début des années 60 à base de chansons traditionnelles et de protest songs, elle a été l’instigatrice de la deuxième vague du folk, celle des années 70 où les chansons deviennent plus intimistes et psychologiques.

Les simples curieux se satisferont du premier CD, l’argument principal du coffret, celui de découvrir les premiers enregistrements de la chanteuse. Mais pour les fans, ou même pour les amateurs, ce coffret est un must-have.

A lire aussi en FOLK par DERWIJES :


Joan BAEZ
Gracias A La Vida (1974)
Voyage sud-américain




Joan BAEZ
Ring Them Bells (1995)
Joan baez & co.


Marquez et partagez







 
   DERWIJES

 
  N/A



- Joni Mitchell (chant, guitare)


1. House Of The Rising Sun
2. John Hardy
3. Dark As A Dungeon
4. Tell Old Bill
5. Nancy Whiskey
6. Anathea
7. Copper Kettle
8. Fare Thee Well (dink's Song)
9. Molly Malone
10. Introduction
11. Nancy Whiskey
12. Intro To The Crow On The Cradle
13. The Crow On The Cradle
14. Pastures Of Plenty
15. Every Night When The Sun Goes In
16. Intro To Sail Away
17. Sail Away
18. John Hardy
19. Dark As A Dungeon
20. Intro To Maids When You're Young Never Weds An Old
21. Maids When You're Young Never Weds An Old Man
22. The Dowie Dens Of Yarrow
23. Deportee (plane Crash At Los Gatos)
24. The Long Black Rifle
25. Ten Thousand Miles
26. Seven Daffodils

1. Urge For Going
2. Born To Take The Highway
3. Here Today And Gone Tomorrow
4. What Will You Give Me
5. Let It Be Me
6. The Student Song
7. Day After Day
8. Like The Lonely Swallow
9. Favourite Colour
10. Me And My Uncle
11. Sad Winds Blowin
12. Just Like Me
13. Night In The City
14. Brandy Eyes
15. Urge For Going (intro)
16. Urge For Going
17. What's The Story Mr. Blue (intro)
18. What's The Story Mr. Blue
19. Eastern Rain
20. The Circle Game (intro)
21. The Circle Game
22. Night In The City (intro)
23. Night In The City

1. Both Sides Now (intro)
2. Both Sides Now
3. The Circle Game (intro)
4. The Circle Game
5. Morning Morgantown
6. Born To Take The Highway
7. Song To A Seagull (intro)
8. Song To A Seagull
9. Winter Lady
10. Both Sides Now (intro)
11. Both Sides Now
12. Eastern Rain (intro)
13. Eastern Rain
14. Blue On Blue (intro)
15. Blue On Blue
16. Gemini Twin
17. Strawflower Me
18. A Melody In Your Name
19. Tin Angel
20. I Don't Know Where I Stand
21. Joni Improvising
22. Sugar Mountain (intro)
23. Sugar Mountain

1. I Had A King
2. Free Darling
3. Conversation
4. Morning Morgantown
5. Dr. Junk
6. Gift Of The Magi
7. Chelsea Morning
8. Michael From Mountains
9. Cara's Castle
10. Jeremy (incomplete)
11. Conversation
12. Come To The Sunshine (intro)
13. Come To The Sunshine
14. Chelsea Morning (intro)
15. Chelsea Morning
16. Gift Of The Magi (intro)
17. Gift Of The Magi
18. Play Little David
19. The Dowie Dens Of Yarrow (intro)
20. The Dowie Dens Of Yarrow
21. I Had A King
22. Free Darling (intro)
23. Free Darling
24. Cactus Tree (intro)
25. Cactus Tree

1. Little Green
2. Marcie (intro)
3. Marcie
4. Ballerina Valerie (intro)
5. Ballerina Valerie
6. The Circle Game
7. Michael From Mountains (intro)
8. Michael From Mountains
9. Go Tell The Drummer Man
10. I Don't Know Where I Stand (intro)
11. I Don't Know Where I Stand
12. A Melody In Your Name
13. Carnival In Kenora (intro)
14. Carnival In Kenora
15. Songs To Aging Children Come
16. Dr. Junk (intro)
17. Dr. Junk
18. Morning Morgantown
19. Night In The City (intro)
20. Night In The City
21. Both Sides Now
22. Urge For Going



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod