Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bob Dylan , Tracy Chapman , Jackson Browne , Leonard Cohen , Joan Baez
- Membre : David Crosby
- Style + Membre : Neil Young , Jaco Pastorius, Wayne Shorter , Charles Mingus , The Band , Stephen Stills

Joni MITCHELL - Chalk Mark In A Rain Storm (1988)
Par DERWIJES le 20 Octobre 2021          Consultée 257 fois

La bonne nouvelle, c’est que Joni MITCHELL pouvait difficilement faire pire que Dog Eat Dog pour son treizième album. Toujours en contrat chez Geffen Records et produit conjointement, c’est le cas de le dire, avec son époux Larry KLEIN, Chalk Mark in A Rain Storm gagne d’emblée un bon point pour son joli titre et sa pochette sympathique.

C’est une visite chez Peter GABRIEL qui décide de la direction de l’album : l’ex-chanteur de GENESIS profite du succès de So qui vient juste de sortir quand il invite le couple Mitchell/Klein dans sa maison d’Ashcombe, une magnifique country house de style gothique isolée dans la campagne du Somerset, pourvue d’un studio d’enregistrement dans lequel il a enregistré plusieurs de ses albums solo, notamment 4, Birdy et So. Généreux, il accepte de laisser Joni enregistrer chez lui, ce qui donne "In My Secret Place".
Autant le dire tout de suite, ce morceau placé en ouverture de l’album en est le meilleur. Dans l’esprit, ça fait beaucoup plus 'Peter Gabriel' que 'Joni Mitchell', mais ça fonctionne très bien quand même, dans le même genre que "Don’t Give Up". L’expérience en tout cas a dû plaire à Joni, tout le disque étant construit sur des duos avec d’autres artistes, ce qui personnellement me fait penser aux derniers albums de SANTANA. Avec le même résultat, c’est-à-dire inégal.
Concrètement Chalk Mark In A Rain Storm est encore porté par les synthés, même s’il se dote d’une saveur world music/new-age pas aussi mauvaise que ça peut laisser l’entendre. "Number One" en est la preuve, titre correct, même si le suivant "Lakota" (avec Don HENLEY), avec son ambiance shamanique de chœurs amérindiens et ses paroles décrivant la destruction de la culture amérindienne, est nettement mieux. Ce trio de tête pose l’album sur des bases solides que Joni ensuite érode avec un enchaînement de morceaux de moins en moins intéressants.
Ça commence avec "The Tea Leaf Prophecy" dont le texte raconte l’histoire de la rencontre de ses parents pendant la deuxième guerre. Puis, on plonge franchement vers le bas avec "Dancin’ Clown" en duo avec Billy IDOL. Oui oui, le Billy IDOL, c’est bien le même. Confrontée au pourquoi du comment, Joni a justifié son choix en expliquant qu’elle voulait apporter un 'côté sauvage' au morceau, ce qui s’est traduit par l’enregistrement en une soirée de Billy IDOL en train de grogner et de lancer quelques Ouh ! et Yeah ! disséminés sur le morceau. Si ça a l’air ridicule écrit comme cela, c’est encore pire lorsqu’on écoute la chanson.
La seconde moitié du disque sauve un peu les meubles, mais de peu. Il n’y a pas grand-chose à reprocher à "Cool Water" (avec Willie NELSON), "The Beat of Black Wings", "Snakes and Ladders" (de nouveau avec Don HENLEY) et "The Reoccurring Dream", si ce n’est qu’ils se ressemblent beaucoup. Heureusement, "A Bird That Whistles" finit sur un folk simple mais efficace, qui rappelle que c’est quand même dans ce genre qu’elle est le plus à l’aise.

Chalk Mark In A Rain Storm est plus apprécié lors de sa sortie que Dog Eat Dog, perdant de peu le Grammy de la Meilleure Performance Vocale attribué à Tracy CHAPMAN pour son premier album (une récompense plus que méritée). Malgré un bon début, le disque finit trop rapidement par sombrer à cause de titres redondants qui en deviennent ennuyeux.
Cet effort inégal mérite quand même d’être redécouvert, ne serait-ce que pour l’excellent "In My Secret Place".

A lire aussi en POP par DERWIJES :


Joni MITCHELL
Shine (2007)
Dernier ballet




Charlie WINSTON
Square 1 (2018)
Le hobo revient chez lui.


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Joni Mitchell (chant, guitare, claviers, programmation de la batt)
- Manu Katché (batterie, percussions, talking drum, caisse claire)
- Steven Lindsey (orgue)
- Larry Klein (basse, claviers, congas, programmation, chœurs)
- Michael Landau (guitare, chœurs )
- Steve Stevens (guitare solo )
- Wayne Shorter (saxophones )
- Thomas Dolby (marimba )
- Benjamin Orr (chœurs )
- Iron Eyes Cody (chant )
- Julie Last (chœurs )
- Peter Gabriel (chant )
- Don Henley (chant )
- Billy Idol (chant )
- Tom Petty (chant )
- Julie Last (chœurs )
- Willie Nelson (chant )
- Lisa Coleman, Wendy Melvoin (chœurs )


1. In My Secret Place
2. Number One
3. Lakota
4. The Tea Leaf Prophecy (lay Down Your Arms)
5. Dancin' Clown
6. Cool Water
7. The Beat Of Black Wings
8. Snakes And Ladders
9. The Reoccurring Dream
10. A Bird That Whistles (corrina, Corrina)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod