Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Alan Simon

ZUCCHERO - Inacustico D.o.c & More (2021)
Par MARCO STIVELL le 26 Juin 2021          Consultée 780 fois

ZUCCHERO s'offre quelques vacances créatives en proposant, cette année, un album acoustique. Double album, pour être précis ! Les fans lui réclamaient depuis longtemps un tel effort, sans parler de la quantité, uniquement parce que sa musique, même déjà gorgée d'ambiance folk lorsqu'elle tient de la ballade surtout, s'y prête idéalement.

L'ambiance est intime puisqu'il est seul aux commandes, multi-arrangeur guitariste et claviériste ainsi qu'il l'a révélé fortement sur Chocabeck il y a une bonne dizaine d'années. Son seul acolyte récurrent ici est Massimo "Max" Marcolini, fidèle acolyte depuis près d'un quart de siècle qui a pris la suite du travail d'arrangeur réalisé par Corrado Rustici jusqu'au début des années 2000.

Le travail sur Inacustico se divise en deux parties : un premier disque qui est une version dépouillée du dernier album D.O.C sorti voilà deux ans, et un second qui reprend des morceaux plus anciens. Pour D.O.C, on remarque déjà l'envie de faire simple, quitte à réutiliser des pistes audio originales de la voix de ZUCCHERO, des invité(e)s et choeurs gospels, certaines programmations. Si changement d'ambiance il y a, ce n'est pas non plus une totale refonte.

Les chansons, de plus, gardent leur moëlle, leur structure. La boîte à rythmes/tambourin de "Spirito nel buio" et le sample de la chorale n'enlève rien au caractère rafraîchissant. On parle de fraîcheur, alors que les morceaux comme les albums de ZUCCHERO depuis maintenant trente ans sont plutôt solaires, même D.O.C dont à travers cette version allégée, on n'en voit que mieux ressortir la beauté de certaines mélodies, refrains. "Sarebbe questo il mondo" en priorité, mais aussi "Freedom".

Quelques belles idées de réarrangement sont à noter, outre les débuts en piano-voix, l'accordéon artisanal de "Badaboom (bel paese)", la 12 cordes électrique de "Tempo al tempo", ou le solo judicieusement retravaillé de Marcolini sur le blues rural à l'italienne de "Testa o croce". Sensible aux voix féminines, on ne peut que s'extasier en redécouvrant "Cosa che già sai", le duo avec la jeune Frida SUNDEMO, et son refrain plus ample encore qu'à l'origine.

Les extraits plus anciens du deuxième disque, c'est un fait, en réalité sont tous prélevés (à raison d'un ou deux extraits) sur chaque album paru de 1998 à 2016, de Bluesugar à Black Cat inclus. Une sélection étonnante ; pour ceux qui voulaient entendre des tubes années 80/90, il faudra repasser une prochaine fois, peut-être ! Le seul extrait de cette époque, grosse surprise, est la méconnue "Hai Scelto Me", de l'album Blue's (1987), avec l'intervention remarquée d'une choriste soul.

Si on redécouvre avec plaisir "Voci" et "L'amore è nell'aria", tous deux de l'abum Fly (2006), s'il en est de même pour ce "Love is All Around" gorgé de soul (extrait de La Sesión Cubana, 2012), où la voix de ZUCCHERO fait toujours merveille, on peut penser que "Ci si arrende" (Black Cat, 2016), la chanson dédiée aux victimes des attentats de Paris en 2015 et qui contient la présence de Mark KNOPFLER au dobro, sonne meilleure en anglais.

Inacustico est d'ailleurs l'occasion de savourer le magnifique "Il suono della domenica", version première de "Someone Else's Tears" (traduit par BONO) du grand Chocabeck (2010), tout ce qu'il y a de plus doux comme image d'une Emilie-Romagne rurale aux heures chaudes de la journée. Du même album, la version offerte ici de "È un peccato morir", grâce à une production moins chargée, semble encore plus belle que celle d'il y a onze ans.

L'ensemble de ce double disque est agréable, mais pour cause de chansons très similaires, pour le deuxième disque surtout, la durée dépassant une heure et demie n'est pas forcément jusitifée. Il y a aussi quelques réarrangements contestables (le choeur de "La canzone se ne va", heureusement rattrapé par un final plus sobre), même si heureusement, rien pour entamer la légende de l'homme barbu au chapeau et cheveux longs bouclés, la beauté d'une voix et de chansons portant fièrement l'âme de l'Italie, même en partie.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


STEELEYE SPAN
Est'd 1969 (2019)
Joyeux 50 ans, Steeleye Span !




Hugues AUFRAY
Debout Les Gars (1964)
Feu de camp et paroliers


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Zucchero (chant, piano, guitares, orgues, claviers, mellotro)
- Max Marcolini (guitares, bouzouki, harmonica, pedal-steel)
- Mark Knopfler (dobro)
- Frida Sundemo (chant)


1. Spirito Nel Buio
2. Soul Mama
3. Cosa Che Già Sai
4. Testa O Croce
5. Freedom
6. Vittime Del Cool
7. Sarebbe Questo Il Mondo
8. La Canzone Che Se Ne Va
9. Badaboom
10. Tempo Al Tempo
11. Nella Tempesta
12. My Freedom
13. Someday
14. Don't Let It Be Gone

1. Voci
2. Il Suono Della Domenica
3. Blu
4. È Un Peccato Morir
5. Dindondio : Superbe Ballade.
6. L'amore è Nell'aria
7. È Delicato : Piano-voix, Falsetto.
8. Ci Si Arrende
9. Wonderful Life
10. Love Is All Around
11. Hai Scelto Me



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod