Recherche avancée       Liste groupes



      
POP/SOUL ITALIENNE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Alan Simon

ZUCCHERO - Blue's (1987)
Par MARCO STIVELL le 25 Mars 2017          Consultée 726 fois

Nous y sommes ! Enfin, pas tout à fait. ZUCCHERO n'est pas encore décidé à laisser la barbe envahir son visage, et les chapeaux, ce sera pour plus tard ! Le succès, en revanche, il est là, ouf !

Pour détailler un peu, Blue's, son quatrième album, est sa première vraie grosse production, avec les moyens qu'il faut. Corrado étoffe le son, par rapport au précédent, Rispetto (1986), qui ressemble presque à une démo à côté. Le producteur fait ce qu'il faut, il signore Fornaciari doit être mis en valeur comme il se doit. Alors il rappelle Giorgio Francis Perry ainsi que David Sancious qui tient toutes les formes de claviers joués en live, hors programmations. À la basse, c'est Polo Jones, qui compte aussi parmi la crème des musiciens californiens et qui a déjà eu la chance d'avoir accompagné John Lee HOOKER à 14 ans seulement !

Ce n'est pas tout. S'il est clair que la pochette nous fait rentrer dans un univers gospel développé par l'emploi de choeurs massifs au milieu de l'album et au tout début, une section de cuivres fait son entrée triomphale sur "Con le Mani" : rien moins que les légendaires Memphis Horns, Wayne Jackson à la trompette et Andrew Love au saxophone ! Les paroles très suggestives d'un point de vue charnel forcent l'effusion d'éléments soul et de solos qui transpirent : cerise sur le gâteau, le saxophone du pont est le meilleur de la musique rock, joué par l'immense Clarence "Big Man" Clemons, membre du E STREET BAND et ami de Bruce SPRINGSTEEN.

Plus que de simples invités, on croise ces éléments à loisir dans un disque de rencontres, à la fois pop et inventif, dans la lignée de ce que veulent Corrado et ZUCCHERO depuis deux ans, en toujours mieux. La preuve, le Big Man revient faire un long chorus sur "Non Ti Sopporto Più", les Memphis Horns rythment à leur tour gaiement l'excellent "Solo Una Sana e Consapevole Libidine Salva Il Giovane Dallo Stress et Dall'Azione Cattolica". "Seule une libido optimale et assumée sauve le jeune homme du stress et du châtiment catholique", tout un programme ! ZUCCHERO s'amuse une nouvelle fois avec des appellations longues qui sont aussi des refrains visant à donner toute sa couleur funk à la langue italienne, loin de la traditionnelle "dolce vita".

Il y a d'autres temps forts sur Blue's, "Pippo" et sa soul-rock entraînante ; le reggae de "Bambino Io Bambino Tu (Legenda)" où les claviers de David Sancious conversent avec le saxophone soprano d'Eric Daniel, bien différent de ce que fait le Big Man ; le slow "Hai Scelto Me" ("Tu m'as choisi") ponctué d'interventions féminines splendides, douces et un rien fantômatiques. Cependant, le joyau, la perle créative de l'ensemble est aussi le morceau qui donnera envie à ZUCCHERO de poursuivre dans une veine atmosphérique et détachée du rock, ballades ou non.

"Dune Mosse", avec sa boîte à rythmes très Phil COLLINS et ses nappes vaporeuses, installe tout un climat. Le chanteur fait là sa démonstration de blues personnelle, que Corrado releve par son emploi du Synthaxe, cette guitare-saxo qui plane, improvise tel Allan HOLLDSWOTH (qui utilise également l'instrument sur l'album Sand, la même année), enrichit un ensemble déjà bien copieux en surprises. Un jazzman emblématique ne peut se tromper sur le potentiel du morceau et c'est Miles DAVIS lui-même qui, de passage dans un restaurant italien où on le diffuse et sous le charme, appelle ZUCCHERO pour lui demander l'autorisation d'en faire sa propre version, en invitant le chanteur même ! L'Italien admirateur n'en revient toujours pas.

Et donc, le succès, qui s'est fait largement attendre, se présente avec une grande politesse et pour de bon. "Senza Una Donna", vous la connaissez tous, mais pas aussi bien que les Italiens qui font d'un méga-tube cette version par ZUCCHERO seul d'abord. Il y a déjà ce qu'il faut, le rythme délicieusement chaloupé, la mélodie câline, les choeurs féminins à croquer, le texte entièrement en italien pour l'heure qui appelle l'émotion du célibataire transi mais qui fera le bonheur de nombreux couples. Tout comme pour Miles DAVIS avec "Dune Mosse", le chanteur Paul YOUNG en pleine tournée italienne entend furtivement le morceau et propose à ZUCCHERO de le refaire. Ce qui permet à ce dernier de rendre son chant plus incisif, à Corrado de fournir un solo de guitare plus marquant (un des meilleurs et plus fins des années 80, globalement), et bien sûr, avec des paroles en anglais, de faire de cette bluette un hit international.

Blue's est un disque remarquable par son côté populaire et son envie d'aller plus loin. Les ventes décollent, près d'1,5 million en Italie et un succès sans précédent à l'étranger pour un artiste originaire de la Botte. Comment faire mieux ? La réponse avec le disque suivant, encore meilleur en tout !

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


Peter GABRIEL
D.i.y./mother Of Violence/me And My Teddy Bear (1978)
Pour les grands enfants.




LITTLE STEVEN
Summer Of Sorcery (2019)
Retour du bras droit du boss en belle forme


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Zucchero (chant, piano)
- Corrado Rustici (guitares, synthaxe, programmations)
- Giorgio Francis Perry (batteries)
- Polo Jones (basse)
- David Sancious (claviers, orgue hammond c3)
- + Eric Daniel (saxophone soprano)
- Rosario Jermano (percussions)
- Andrew Love (saxophone)
- Wayne Jackson (trompettes, trombone)
- Clarence 'big Man' Clemons (saxophone ténor)
- Aida, Simona Pirone, Arthur Miles, James (choeurs)
- Choeur De L'église Adventiste Du Septièm


1. Blue's Introduction
2. Con Le Mani
3. Pippo
4. Dune Mosse
5. Bambino Io, Bambino Tu (legenda)
6. Non Ti Sopporto Più
7. Senza Una Donna
8. Into The Groove
9. Hey Man
10. Solo Una Sana...
11. Hai Scelto Me
12. Dune Mosse (instrumental)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod