Recherche avancée       Liste groupes



      
INDUS  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1984 Opium
1986 What Do You Know Deutschland ?
1988 Don't Blow Your Top
1989 Uaioe
1990 Naive
1992 Money
1993 Angst
1995 Nihil
1996 Xtort
1997 Symbols
1999 Adios
2002 Attak
2003 Wwiii
2005 Hau Ruck
2007 Tohuvabohu
2009 Blitz
2011 Wtf!?
2013 Kunst
2014 Our Time Will Come
2017 Hell Yeah
2019 Paradise
2022 Hyena
 

1984 Opium
2014 Our Time Will Come

KMFDM - Uaioe (1989)
Par ERWIN le 2 Novembre 2022          Consultée 236 fois

Seulement une année après le difficile Don’t Blow Your Head, voilà que les teutons de KMFDM remettent le couvert avec célérité pour tacher d’enfin enfoncer le clou ! La couverture de Brute! est comme toujours très interpellante, j’y vois un président ricain qui fait tout sauter. Qu’en pensez-vous ? Année importante en terre germanique puisque le mur va tomber peu après la sortie de cet opus. 1989. La grande révolution européenne va se mettre en marche avec le retrait des mouvements communistes en Europe de l'est. En termes de musique en revanche, nous sortons d'une belle trilogie expérimentale pour KMFDM, trilogie dont le son était plus axé sur le performing que sur la musique elle-même. Mais on n'apprend pas en deux minutes la maîtrise d'un art, on croise donc les doigts pour un quatrième album plus mélodique et musical.

Voyez donc ! Le beat et le riff de synthés accompagné d’une gratte épileptique ne trompent personne : on est toujours dans les eighties, pas de doutes. "Murder" débute cet album en affirmant son appartenance à son époque, même si les éléments sont toujours aussi divers et énigmatiques chez les Allemands. Il y a du flow dans l’intervention vocale et l’ensemble a belle gueule. "More & Faster 243" débute par un flow rap. On n’en est donc plus à ça près avec nos Allemands ! Nous sommes plus dans un trip dance de belle allure ici, avec un refrain féminisé d'une certaine allure. Les synthés sonnent EBM, mais certains élans guitaristiques trompent le monde. D’ailleurs, c’est flow et percus agressives sur "Loving Can Be An Art" où une belle gratte se mêle au boxon, quelques bruitages et nous y sommes presque. Les synthés de Sascha montent à l’abordage pour un beat que YAZOO n’aurait pas renié quelques années plus tôt.

L’éponyme "UAIOE" est presque une chanson. Waouh ! Ce riff de synthé, quelle merveille ! Bon ça reste bien bordélique mais on commence à s’y retrouver. La percussive "Thumb Thumb" voit aussi de belles grattes chercher bataille pour décocher la timbale. Le chant croassant de Morgan Adjei prend une belle dimension et la rythmique en mode marteau pilon doit autant a FRONT 242 qu’à DEPECHE MODE, mais l’adjonction de grattes bien méchantes nous rapproche carrément de MINISTRY à la même époque, de l’autre côté de l’Atlantique.
L’autoglorification est en route. "En Esch" ne se cache pas pour la gloriole. A coup de blast beat bien martelant dans la tronche, de guitares tronçonneuses et de bruitages plus house qu’autre chose, les Allemands commencent à trouver la voie vers leur style définitif, un indus défoncé mixant tous les éléments qui leur plaisent. La démarche reste artistique, très happening, très performing.

Un riff bien grésillant, une batterie moins synthétique et un son de guitare désormais thrash, ça nous donne évidemment "Thrash Up", à une époque où le thrash règne en maître sur le metal et que les mouvements extrêmes restent peu connus. L’adjonction des sequencers donne à l’ensemble une identité martiale et industrielle, dans le sens qu’on lui connaît aujourd’hui. Même un hammond se joint à la fête. Bref, comme dab' avec les énergumènes de l’Happening, c’est un joyeux bordel mais les premières voix féminines font leur apparition. Très chouette. De même extraction, la guitare de "Virus" nous amène proche de la réalité métallique. La batterie reste très martiale, mais le titre a une certaine dynamique. En outre, "Naff Off", titre en rytmique percussive, replonge dans les influences robotiques EBM, mais il y a bien une guitare.

La passion pour le reggae commence à sortir de partout chez Sacha et En, et ça nous donne le mignonnet "Ganja Rock’n’roll" qu’on ne peut guère qualifier de roots, mais dont la basse est tout de même made in Jamaïca. Pas de doutes, les mecs ont sucé autre chose que des glaçons pour pondre ce truc. C’est un peu déroutant d’entendre du Reggae sous cette forme avec des bruitages synthétiques et une batterie pas super groovy, mais le moment est agréable. Le rythme dub de "Rip The System" doit encore pas mal à l’usage de chichon ou de toute autre boisson non identifiée. Les gars devaient être drôlement défoncés pour pondre ça. Un harmonica et des percus, c’est assez marrant, même si on reste loin des WAILERS ou de BLACK ULURU.

Enfin, a-t-on envie de gueuler à la face du monde ! Il était temps que nos amis teutons fassent preuve d’une certaine rigueur et abandonnent l’aspect tellement performer de leurs disques pour se mettre à la musique. Nous sommes désormais tout proche de la fusion qui va permettre à KMFDM de créer son identité si particulière. En Esch et Sascha Konietzko laissent de côté leurs préoccupations idéologiques pour se concentrer davantage sur l’aspect mélodique de leurs compositions ! Nous sommes sur un 2,5 que j’arrondis à la supérieure car ça fait plaisir d’arrêter bruitage et boum boum sans queue ni tête à la fin !

A lire aussi en INDUS par ERWIN :


KMFDM
Blitz (2009)
Indus metatechno




STABBING WESTWARD
Chasing Ghosts (2022)
Retour réussi d'un grand de l'indus


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- En Esch (chant-batterie-claviers)
- Sascha Konietzko (chant-claviers-guitare-basse)
- Rudolf Naomi (batterie-chant sur 12)
- Morgan Adjei (chant sur 1,3,4,8,9)
- Sigrid Meyer (chant sur 4 et 6)


1. Murder
2. Uaioe
3. Lovig Can Be An Art
4. More & Faster 243
5. Rip The System
6. Thrash Up
7. En Esch
8. Ganja Rock’n’roll
9. Thumb Thumb
10. More & Faster
11. Rip The System
12. Naff Off
13. Virus



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod