Recherche avancée       Liste groupes



      
INDUS  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1984 Opium
1986 What Do You Know Deutschland ?
1988 Don't Blow Your Top
1989 Uaioe
1990 Naive
1992 Money
1993 Angst
1995 Nihil
1996 Xtort
1997 Symbols
1999 Adios
2002 Attak
2003 Wwiii
2005 Hau Ruck
2007 Tohuvabohu
2009 Blitz
2011 Wtf!?
2013 Kunst
2014 Our Time Will Come
2017 Hell Yeah
2019 Paradise
2022 Hyena
 

1984 Opium
2014 Our Time Will Come

KMFDM - Money (1992)
Par ERWIN le 4 Novembre 2022          Consultée 273 fois

Pour son sixième opus, KMFDM doit frapper les esprits. La pochette de BRUTE ! accroche le regard avec une belle facilité, donnant d'emblée l'envie de la détailler, un élément clé de la communication du groupe qui bénéficie beaucoup de cet aspect visuel. Je vous laisse juge, c’est un autoportrait d’Aidan Hugues dans sa période Street Art à New York. La maison Wax décide cette fois de faire travailler les deux artistes séparément pour ce nouvel opus mais, contre toute attente, rejette la participation de En Esch, jugeant ses compos trop fragiles. Un premier écueil dans la carrière du météore allemand. Sascha se charge de tout le disque mais bénéficie tout de même de l’aide de son comparse pour la moitié des titres pendant le processus de production.

Les promesses étaient là, bien présentes, et le début de l’album, "Money", les tient à merveille. Sascha y intègre le "Blue Suede Shoes" de Carl PERKINS comme base vocale et enrobe le tout dans un maëlstrom de bruitages et sequencers avec beaucoup de talent. C’est super mélodique, agréable et mémorable, presque un must. Le remix plus atmosphérique ici proposé fait la part belle à la guitare explosive de Schultz, une véritable recrue de choix pour le groupe de Hambourg. Certains aspects new wave restent en place, les nappes de synthé sont judicieuses, c’est un grand titre, vraiment ! Dans le ton plus crépusculaire de "Help Us Save Us/Take Us Away", la voix féminine prend du poids. Le refrain est bien répétitif, quasi liturgique; les synthés bien calés imposent une force tranquille fort plaisante. Guitare rageuse, intermèdes doux, discours, petit rythme dub. Pas de doute, la potion magique est belle et bien là, c’est superbement réalisé.

"We Must Awaken", d’une belle trempe, impose à nouveau une certaine force tranquille, ce dont manquaient un peu les compositions de Konietzko jusqu’à présent. Les portions instrumentales sont de belle allure, presque cool, et on assiste au retour des collages de discours, cette fois enrobés de la gratte de Schultz. Une belle fusion de performing et de mélodie. "Spiritual House" nous fait repartir dans les méandres d’une new-wave très synthétique jusqu’au déferlement sonique du refrain, armé de sa gratte dantesque. Il n’y a pas vraiment d’équivalents musicaux. Konietzko et Esch font ce que le premier appelle de l’ultra Beat. En 92, fatalement, les influences techno se font de plus en plus pressantes dans la musique des Allemands.

"Sex On The Flag" est un titre de club pur-jus, mais nanti d’un refrain qui se laisse bien écouter. La voix claire de Dorona Alberti passe fort bien, très efficace. L’ensemble sonne presque pop par instant sur "Vogue" où percussions et sequencers dominent les débats, tandis que l’adjonction des voix féminines fait mouche. Le remix se laisse fort bien écouter. "I Will Pray" est une resucée de "Godlike" mais, à part l’utilisation du sample de SLAYER, le titre se révèle très différent avec un En Esch bien agressif sur ses portions de chant. Vraiment très réussi. Les adjonctions de voix d’enfants et féminines lui donnent une identité presque troublante. Beau travail. Les aspects répétitifs de "Under Satan" sont un brin trop crus à mon goût, mais l’adjonction d’une gratte fait à nouveau pencher la balance. On pense bien sûr à MINISTRY de l’autre côté de l’Atlantique. "Bargeld" interpelle l’auditeur par un déluge de guitare auquel KMFDM ne nous avait pas habitués. La direction 'rock' se confirme définitivement.

Ce sixième opus est l’éclatante confirmation que KMFDM est désormais du côté des artistes musicaux, c’est un fait ! La prise de pouvoir de Sascha Konietzko sur la musique du groupe s’est faite en douceur et E Esch reste malgré tout en place, signe d’un bel équilibre en dépit de la décision de la maison de disque. Les magnats de l’industriel allemand ont désormais une solide base de fan derrière eux et leur pouvoir d’attraction ne laisse pas indifférent, je reste donc sur un 4 consistant.

A lire aussi en INDUS par ERWIN :


KMFDM
Angst (1993)
S'il ne faut en retenir qu'un




KMFDM
Blitz (2009)
Indus metatechno


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Sascha Konietzko (chant-basse-claviers)
- Gunther Schultz (guitare)


1. Money
2. Vogue
3. Help Us Save Us/take Us Away
4. Bargeld
5. Spiritual House
6. Sex On The Flag
7. I Will Pray
8. We Must Awaken
9. Under Satan
10. Vogue 2000
11. Money



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod