Recherche avancée       Liste groupes



      
INDUS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1984 Opium
1986 What Do You Know Deutschland ?
1988 Don't Blow Your Top
1989 Uaioe
1990 Naive
1992 Money
1993 Angst
1995 Nihil
1996 Xtort
1997 Symbols
1999 Adios
2002 Attak
2003 Wwiii
2005 Hau Ruck
2007 Tohuvabohu
2009 Blitz
2011 Wtf!?
2013 Kunst
2014 Our Time Will Come
2017 Hell Yeah
2019 Paradise
2022 Hyena
 

1984 Opium
2014 Our Time Will Come

KMFDM - Paradise (2019)
Par ERWIN le 27 Novembre 2022          Consultée 111 fois

Avec ce vingt et unième opus de la bande à Sascha Konietzko, nous achevons la longue discographie du géant de l’industriel allemand. Peu de faux pas véritables dans cette liste pourtant gourmande. Les diverses époques comme les nombreux intervenants auront tous porté leur pierre à l’édification du monstre sidérurgique. Pour cette pochette Brute! nous dépeint un Sascha portant son enfant en pleine contemplation du fameux paradis décrit dans la chanson idoine, détruit et visiblement noyé… A jamais subversif, l’iroquois allemand n’a toujours pas sa langue dans sa poche malgré ses déjà 58 ans, et on ne peut que s’incliner devant sa formidable et éclectique créativité.

A propos d’autoglorification, on connaît les tendances qu’à Sascha Konietzko de positionner son groupe au centre des paroles de ces chansons… Et après le "Kill Mother Fuckin Depeche Mode" on se contente des trois premiers mots sur "KMF". Le rappeur Lindsey est au flow, l’ensemble n’est pas désagréable. Mais à tout album de KMFDM il faut un sommet. Ici, "Megalo" - qui porte tellement bien son nom – s’affirme comme l’Everest du genre. Quel fusion ! KaptainK est plus morbide que jamais au micro et cette lancinance mélodie au synthé qui détruit plus que des grattes rageuses. Les grattes appuient certes le propos mais la vibe est quasi inclassable, inéluctable, et d’une modernité a couper le souffle. Putain ça déchire !

Il y a encore du bien lourd avec "Oh My Goth" qui porte bien son nom, et nous ramène au beau milieu de l’époque bénie ou les SISTERS OF MERCY, BAUHAUS ou CHRISTIAN DEATH créaient le gothique. Voyez donc cette basse impressionnante et ce refrain que n’auraient pas renié SIOUXIE. Bah on sait l’appétence de Lucia pour le genre rien d’incroyable, et le résultat est tout à fait remarquable. Pour les afficionados de gros son électroniques et de blast beat, voila "Automaton", le chant trafiqué de Lucia et des sequencers a fond la caisse. Ouais on est de retour dans le club, stroboscopes a fond, cachetons de la mort qui tue - c’est très mauvais les enfants ! Quelle putain d’ambiance ! L’ultra beat en action, magnifique !

Alors de quoi parle donc le fameux "paradis" cher à KaptainK ? "Paradise" n’a rien d’une petite berceuse en tout cas et Lucia est à la guerre, on comprend bien qu’il s’agit en fait d’un paradis pour les trous du cul… Gageons que Sascha évoque notre joli société, le refrain déchire pas mal. "No Regret" fait partie des morceaux très in your face que propose régulièrement KMFDM, ça défonce, c’est perclus de bruitages mais ça ne révolutionne pas le monde la musique. Et tiens, nous avons la surprise d’entendre la voix grave de Raymond Watts sur "Binge Boil & Blow", il était resté en hiatus avec le groupe depuis 2003 ! Le titre est moyen.

Ambiance bien technoïde a la FRONT 242 sur "WDYWB", un piano rehausse les aspects mélodiques et donne une identité plus pop. La lancinance permet à Sascha de placer un chant peu modulée comme à l’accoutumée mais la froideur rend toujours pas mal. Les vocalises de Lucia et les nappes de synthé rendent aussi mainstream. Lucia règne en maîtresse sur l’ambiance rampante mais néanmoins assez mainstream de "Piggy". On nage en pleine EBM sur "Disturb The Peace", quelques guitares apparaissent bien sur mais l’identité est vraiment percussive, pas vraiment nécessaire. Enfin, malgré quelques périodes sans, on sait que le dub a toujours fait partie de la culture musicale de KaptainK, qui ne refuse jamais une petite rythmique reggae de gratte… Cette fois cela nous donne "No God" et on apprécie pas mal ce petit instant de recueillement propice à la tranquillité et à une certaine introspection, seulement interrompu par un refrain métallisé punkoïde.

Un supra classique et deux morceaux vraiment supérieurs ne font cependant pas vraiment la différence a l’heure de la note à poser pour ce dernier opus des KMFDM. Soyons justes, il y a presque toujours un titre qui défonce sa race dans chaque album de la discographie et cet aspect prouve a bien des égards la puissance créatrice de Sascha "KaptainK" Konietzko. Un personnage difficile à cerner, mais passionnant pour peu qu’on se penche n peu sur l’histoire du groupe, la sienne puisque leurs destinées se marient depuis maintenant près de quarante ans. Ne partez pas sans écouter cette bombe qu’est "Megalo". C’est un 3,5.

A lire aussi en INDUS par ERWIN :


RAMMSTEIN
Sehnsucht (1997)
Ich liebe dich




RAMMSTEIN
Mutter (2001)
Mutter uber alles


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Sascha Konietzko (chant-claviers)
- Lucia Cifarelli (chant)
- Andy Selway (batterie)
- Andee Blacksugar (guitare)


1. Kmf
2. No Regret
3. Oh My Goth
4. Paradise
5. Wdywb
6. Piggy
7. Disturb The Peace
8. Automaton
9. Binge Boil & Blow
10. Megalo
11. No God



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod