Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-AGE/AMBIENT  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Jon & Vangelis, Aphrodite's Child, Irène Papas & Vangelis

VANGELIS - China (1979)
Par GOUNOUMAN le 17 Avril 2010          Consultée 2766 fois

En 1979, VANGELIS n’est encore jamais allé en Chine. Et pourtant, cela fait déjà plusieurs années qu’il cultive sa connaissance de ce pays, étudie ses légendes, sa philosophie, son histoire. En 1977, déjà, on voyait apparaître sur l’illustration de couverture du mythique « Spiral » une citation chinoise plutôt ésotérique… Le temps d’un album, le prodige grec se lance donc dans une aventure musicale, visant à nous faire partager sa fascination, intime et profonde, pour cet immense et mystérieux pays.

A travers les neuf estampes qui composent ce recueil, VANGELIS tente de nous faire découvrir différents aspects de la Chine : ses légendes ancestrales (« The Dragon »), ses paysages poétiques (« The Tao of Love »), sa philosophie (« Yin & Yang »), son histoire pour le moins tourmentée (« The Long March », en référence à Mao), sa terrifiante immensité (« Himalaya »). L’artiste déclare se retrouver à merveille dans l’ancienne pensée chinoise qui veut que le pouvoir de la musique ne se limite pas à son aspect divertissant, mais crée un effet positif sur le corps humain dans son intégralité. Vous l’aurez compris, cette exploration de la Chine se veut également voyage des sens.

Beaucoup décrient l’illustration de couverture, conçue et réalisée par l’auteur lui-même, et qui le représente en train de nager dans une eau d’un turquoise irréel. Je l’apprécie, au contraire, pour ses couleurs pastel et son flou mystérieux, qui correspondent assez bien à l’esprit de l’album. China est un album profondément varié, mais très pénétrant, et sans aucun temps mort. VANGELIS délaisse ses sonorités coutumières pour utiliser des instruments traditionnels asiatiques (gongs, etc) et inviter des artistes de différents pays (l’extraordinaire violoniste français Michel Ripoche fait une apparition remarquable sur « The Plum Blossom », Yeung Hak-Fun et Koon Fook Man, nous narrent un très beau poème du VIIIème siècle, touchant de simplicité, sur l’intimiste «The Little Fete »), en bref : réinventer son style.

Enregistré aux studios Nemo à Londres, dans l’antre personnel du génie de l’électronique, cet album, représentation de la Chine dans sa tradition comme dans sa modernité, présente de nombreuses facettes en lien avec les thèmes des morceaux. « Chung Kuo », « The Dragon » et « Yin & Yang » sont des titres fascinants, bouillonnants, assez expérimentaux, très versatiles et enlevés, un peu dans la veine de certains morceaux d’Albedo 0.39, les sonorités orientales en plus. Dans une démarche opposée, « Himalaya » et « Summit » sont de longues pièces ambiantes, profondément minimalistes, peut-être trop étirées, mais intéressantes tout de même grâce aux immensités qu’elles évoquent. Quelque chose de nuageux, d’immuable, d’éternel. Un tempo linéaire en fond, des sons éthérés, quelques notes de piano et des percussions, un mélange d’effets acoustiques et électriques… Une ambiance captivante, comme l’était « Création du Monde » sur l’Apocalypse des Animaux quelques années plus tôt. Enfin, « The Long March » est un trop court, mais magnifique instrumental au piano, et « The Tao of Love » et « Plum Blossom », proposent des thèmes plus simples (claviers cotonneux pour la première, duo piano/violon rehaussé d’effets électroniques pour la seconde), mais très prenants.

En bref, trois ans avant les fameux Concerts en Chine de Jean-Michel Jarre, pont très important entre les cultures, voici donc un album où se rencontrent élégamment orient et occident, beauté et expérimentation, tradition et modernité. A la fois relaxant et tourmenté, folklorique et moderne, China n’est peut-être pas le tout meilleur album de VANGELIS, mais cet opus unique fait cependant partie de mes préférés de sa riche discographie. Et il n’a pour ainsi dire pas pris une ride, alors, n’attendez plus pour le découvrir !


PS : A noter que Polydor, label de l’époque, devait vraiment croire en cet album, puisqu’il existe une vidéo promo où l’on voit notre héros en studio enregistrer des passages du morceau « The Dragon ». On peut encore trouver très facilement cette vidéo sur le net; pour les fans, ça vaut vraiment le coup d’œil !

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT par GOUNOUMAN :


VANGELIS
Heaven And Hell (1975)
Un des plus grands disques de vangelis...

(+ 2 kros-express)



VANGELIS
Voices (1995)
Le mythique successeur de l'incontournable "1492"

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   GOUNOUMAN

 
   ARP2600
   WALTERSMOKE

 
   (3 chroniques)



- Vangelis (tout)
- Invités :
- Yeung Hak-fun Et Koon Fook Man (narration)
- Michel Ripoche (violon sur 'the plum blossom)


1. Chung Kuo
2. The Long March
3. The Dragon
4. The Plum Blossom
5. The Tao Of Love
6. The Little Fete
7. Yin And Yang
8. Himalaya
9. Summit



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod