Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1974 Kiss
  Hotter Than Hell
1975 Dressed To Kill
  Alive !
1976 Destroyer
  Rock'n Roll Over
1977 Love Gun
  Alive Ii
1978 Double Platinum
  Ace Frehley
  Gene Simmons
  Paul Stanley
  Peter Criss
1979 Dynasty
1980 Unmasked
1981 Music From The Elder
1982 Creatures Of The Nigh...
1983 Lick It Up
1984 Animalize
1985 Asylum
1987 Crazy Nights
1988 Smashes,thrashes & Hits
1989 Hot In The Shade
1992 Revenge
1993 Alive Iii
1994 Kiss My Ass Tribute
1996 Greatest Kiss
  Kiss Unplugged
1997 Carnival Of Souls
1998 Psycho Circus
2001 Konfidential & X_treme C...
  The Box-set
2003 Kiss Symphony : Alive Iv
2005 Gold 1974-1982
  Rock The Nation Live
2006 Alive : The Millenium Co...
  Kissology, Volume 1: 197...
2007 Kissology, Volume 2: 197...
2008 Ikons
  Alive 35
2009 Sonic Boom
2012 Monster
2016 Kiss Rocks Vegas
 

- Style : Judas Priest, MÖtley CrÜe, Biters
- Membre : Ace Frehley
- Style + Membre : Black Sabbath
 

 Site Officiel (398)

KISS - Sonic Boom (2009)
Par TOMTOM le 11 Janvier 2016          Consultée 1059 fois

Dans le top 10 des trucs sur lesquels personne n’aurait parié en 2009, il y avait le retour de Kiss en studio. Je me souviens avoir lu une interview de Gene Simmons à l’époque du « Alive 35 World Tour » de 2008 (les cons étaient passé à Bercy le jour du BAC de SVT), et le bonhomme était formel : il n’y aurait pas de nouvel album de Kiss. L’argument choc était du type : « Si on sort un nouvel album, les gens le lanceront une fois avant de retourner écouter Love Gun ». Bon, sur ce point là, il avait parfaitement raison.

2009, Ace Frehley et Peter Criss ne sont plus là depuis longtemps, la fin des « retrouvailles » ayant été actée lors de la tournée d’adieu de 2000-2001. A la guitare solo, c’est désormais Tommy Thayer qui endosse le costume du Spaceman. Ancien road-manager, doublure d’Ace (qui ne pouvait pas le blairer) du temps de la tournée de reformation, Tommy a joué étant jeune dans un groupe de reprises de Kiss. Eric Singer, lui, a retrouvé sa place derrière les fûts après le départ de Peter Criss. Gene et Paul, eux, sont toujours là, indéboulonnables.

Et voilà que tout ce beau monde est d’un coup pris de folie créatrice. Probablement boostés par l’énorme succès de la tournée « Alive 35 » (la dernière campagne de destruction mondiale de Kiss remontait à 2004), les boys se rendent en studio au printemps 2009 et accouchent de Sonic Boom avant la fin de l’été. Imaginez la tête des fans quand ils vont vu arriver la pochette de l’album, réalisée par le même gus qui avait conçu celle de Rock ’n Roll Over… Onze ans après Psycho Circus, Kiss est de retour en ville, encore une fois.

Quand Sonic Boom est sorti, j’ai fait comme avait dit Gene : je suis retourné écouter Love Gun. Une seule chanson sortait vraiment du lot : « When Lightning Strikes », chantée par Thayer, véritable réussite dans la plus grande tradition hard rock. Le reste ? Poubelle.

Je m’étais planté, et je m’en rend compte aujourd’hui. Sur ce disque, Kiss sonne d’enfer, sans fioritures. « Modern Day Delilah » est un bon single, moderne, un titre conquérant qui groove comme pas deux. Le solo de Tommy Thayer est une réussite totale.

Là où Sonic Boom est balèze, c’est qu’il va chercher le fan avec ce qu’il a envie d’entendre : de gros refrains power pop (« Say Yeah », irrésistible et assez fantastique), de la grosse cowbell à gogo, de gros riffs (« I’m An Animal », « Russian Roulette ») et surtout, de gros clins d’oeil dans tous les sens aux grandes heures du groupe. Exemple : le très bon « Yes I Know (Nobody’s Perfect) » de Gene Simmons, avec ses parties de guitare très 76/77. Ou encore : les harmonies vocales de « Stand » qui font directement référence à celles de « God Gave Rock n’ Roll To You ».

C’est un fait : Sonic Boom enchaîne les chansons sympas, avec quelques moments géniaux en bonus. Aucun véritable chef d’œuvre, mais des titres efficaces, certains plus que d’autres. C’est le genre d’album qu’on a pas forcément envie d’écouter souvent mais qui, une fois lancé, fait toujours passer un bon moment. Après, ne nous y trompons pas, Sonic Boom est rempli de longueurs, de passages lourdingues et de trucs particulièrement idiots (le refrain de « Danger Us »). Et puis Tommy Thayer a beau faire du bon boulot à la guitare, sa manie de singer les solos d’Ace Frehley me fait tiquer à chaque fois.

M’enfin, ne boudons pas notre plaisir. Pour un groupe qui n’était plus censé revenir en studio, le résultat est plus qu’honorable.

Note : à l’époque, Sonic Boom a été vendu avec un DVD live 6 titres (dispensable) et un best-of assez intéressant, Kiss Klassics, soit seize tubes tirés de toutes les époques de Kiss et réenregistrés par le line-up Stanley-Simmons-Singer-Thayer. Pour les fans, c’est un indispensable. Pour les autres, préférez les versions originales.

A lire aussi en HARD ROCK par TOMTOM :


BLACK SABBATH
Sabbath Bloody Sabbath (1973)
Bagatelles pour un massacre

(+ 3 kros-express)



KISS
Creatures Of The Night (1982)
No bullshit


Marquez et partagez





 
   TOMTOM

 
  N/A



- Paul Stanley (guitare rythmique, chant)
- Gene Simmons (basse, chant)
- Tommy Thayer (guitare solo, chant)
- Eric Singer (batterie, chant)


1. Modern Day Delilah
2. Russian Roulette
3. Never Enough
4. Yes I Know (nobody's Perfect)
5. Stand
6. Hot And Cold
7. All For The Glory
8. Danger Us
9. I'm An Animal
10. When Lightning Strikes
11. Say Yeah



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod