Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-POP  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rover
- Membre : Iggy Pop , Brian Eno , Uriah Heep, Naked City, Tin Machine
 

 Billboard : Let's Dance (488)

David BOWIE - Space Oddity (1969)
Par CYRIL le 29 Avril 2007          Consultée 13096 fois

« Ten, nine, eight, seven, six, five, four, three, two, one… Left off » ! Décollage immédiat ! C’est effectivement en 1969 que David Bowie se fait connaître du grand public non pas grâce à ce disque mais grâce à son morceau d’ouverture. Inspiré par l’Odyssée de l’Espace de Stanley Kubrick, « Space Oddity » sera utilisé comme générique par la BBC un certain jour de juillet 1969. Promue single, cette chanson a tout pour plaire : une première minute pesante, évoquant avec brio ces angoissants et interminables instants précédant un décollage, quatre autres qui nous envoient littéralement en orbite sans jamais nous faire croire que l’on va redescendre sur Terre, le tout étant servi par un texte chargé d’onirisme, c’est trop beau, trop fort.

Et pourtant, il faut être clair, on retombe bien vite sur le plancher des vaches. En effet, l’ensemble du disque est inégal, pouvant atteindre tout aussi bien le sublime que le médiocre. A l’image de ce « Cygnet Committee », alternant entre passages aériens divins et retombées électriques poussives, et ce pendant presque dix minutes. Le jeune David Bowie (il n’a que 22 ans à l’époque) possède déjà le talent et le feeling. Toutefois, il se cherche encore même si on tient quelques mélodies superbes : je retiens pour ma part « Wild Eyed Boy From Freecloud ».

David Bowie n’a pas encore tout à fait digéré ses influences, comme celle (évidente) de Bob Dylan sur « Unwashed And Somewhat Slightly Dazed », qui est sans aucun doute un titre country sympathique (avec son harmonica déchaîné) mais très impersonnel. David Bowie s’inspire aussi des Beatles sur « Memory Of A Free Festival », chanson psychédélique construite de façon duale, avec une première partie peu avenante et une seconde fédératrice. Bon d’accord, je tatillonne. Perfectible, Space Oddity reste un premier disque, celui qui jette les bases d’une carrière, celui qui indique grâce à quel(s) artiste(s) on s’est façonné. L’ennui c’est qu’ici, de larges influences se bousculent et cela induit un manque d’unité flagrant pour cet album finalement moyen.

On ne sait donc pas trop quoi retenir de ce disque : l’ignoble « Janine » ou l’enivrant « Letter To Hermione » ? On reste mitigé même si, bien sûr, on se sent gagné par l’indulgence. Space Oddity possède la fraîcheur d’un premier album, tout autant que la naïveté. Bon d’accord, près de 40 ans plus tard, on sait de quelle manière le Thin White Duke a mené sa barque : les débuts étaient donc avec le recul prometteurs. Space Oddity possède de sérieux atouts, à commencer par son morceau éponyme, tout simplement magique, et le mot est faible. Il n’empêche, restent les approximations et les lacunes, on peut par exemple évoquer la longueur de certains titres ou encore certaines parties vocales peu convaincantes. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que l’Histoire n’a retenu que le morceau d’ouverture. « Ground control to Major Tom », on ne peut pas s’en lasser. Pour le reste, cela mérite la moyenne, guère plus.

Note exacte : 2,5/5.

A lire aussi en POP par CYRIL :


David BOWIE
Stage (1978)
à redécouvrir sans tarder !




OASIS
Be Here Now (1997)
Oasis est bel et bien le roi de la britpop !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
   BAAZBAAZ
   ERWIN
   WALTERSMOKE

 
   (4 chroniques)



- David Bowie (chant, guitare, stylophone, kalimba, claviers)
- Tony Visconti (guitare basse, flûte, enregistreur, production)
- John Lodge (guitare basse)
- Herbie Flowers (guitare basse)
- Mick Wayne (guitare)
- Keith Christmas (guitare)
- Tim Renwick (guitare, flûte, enregistreur)
- John Cambridge (batterie)
- Terry Cox (batterie)
- Rick Wakeman (mellotron, clavecin)
- Paul Buckmaster (violoncelle)
- Benny Marshall (harmonica)


1. Space Oddity
2. Unwashed And Somewhat Slightly Dazed
3. Letter To Hermione
4. Cygnet Committee
5. Janine
6. An Occasional Dream
7. Wild Eyed Boy From Freecloud
8. God Knows I'm Good
9. Memory Of A Free Festival



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod