Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Duran Duran, Omd
- Membre : Dave Gahan , Yazoo, Martin Gore
- Style + Membre : Erasure

DEPECHE MODE - Black Celebration (1986)
Par WALTERSMOKE le 16 Avril 2013          Consultée 575 fois

En 1985, alors que le public attend avec impatience un nouveau DEPECHE MODE, rien n'apparait dans les bacs. Enfin si, une compilation fort réussie, mais une compilation quand même. C'est en 1986 que le DM nouveau arrive, et une fois de plus (encore et encore), c'est une succès total, aussi bien commercial qu'artistique.

Black Celebration se veut encore plus sombre et noir que les précédents albums. La musique jouée ne peut être lucidement qualifiée de joyeuse ou mettant de très bonne humeur.En outre, il s'agit aussi de l'album où Martin Gore prend le micro principal le plus souvent, quatre fois pour être précis. Sa voix n'est pas forcément des plus adaptées à la direction de Black Celebration, mais elle marche quand même. Le « point faible » (hahaha) serait "Sometimes", mais il réussit l'exploit de se faire aimer même par les réfractaires au gospel. Le minimalisme froid de "World Full of Nothing" est également impressionnant, elle n'en est que plus forte. "A Question of Lust" est la chanson la plus belle de l'album, et frappe fort malgré un côté assez racoleur - en même temps, ça parait logique.

De manière générale, DM évolue une fois de plus, mais pas une fois de trop, bien au contraire. Les grands moments se succèdent, avec des chefs-d'oeuvre comme "Stripped" (oubliez la reprise de Rammstein), "Dressed in Black" ou encore "A Question of Time". Le remplissage est ici banni, aucune seconde n'est perdue à l'écoute de tous les titres de Black Celebration – j'insiste sur le « tous ». DM arrive également à se faire engagé sur "New Dress", « curieusement » censurée chez nos amis angliches car critiquant vertement la royauté du pays.

DEPECHE MODE parfait encore plus sa musique, et sort avec Black Celebration l'album le plus sombre (mais pas le plus torturé) de sa carrière. Courage, il ne reste plus que quatre ans avant d'atteindre l'apogée.

A lire aussi en NEW-WAVE par WALTERSMOKE :


CHVRCHES
Every Open Eye (2015)
Statut du talent : confirmé




LADYTRON
Best Of 00-10 (2011)
Best gift ever


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
   ARP2600
   ERWIN
   SEIJITSU
   WALTERSMOKE

 
   (5 chroniques)



- Alan Wilder
- Andrew Fletcher
- David Gahan
- Martin Gore


1. Black Celebration
2. Fly On The Windscreen - Final
3. A Question Of Lust
4. Sometimes
5. It Doesn't Matter Two
6. A Question Of Time
7. Stripped
8. Here Is The House
9. World Full Of Nothing
10. Dressed In Black
11. New Dress



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod