Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK/POP  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 4)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Madcaps , The J. Geils Band , Them, The J. Geils Band
- Membre : Pretty Things/yardbird Blues Band, The Pretty Things , Superheavy, Ron Wood , Sugar Blue, Mick Jagger
- Style + Membre : Keith Richards , New Barbarians
 

 Site Officiel (2281)

The ROLLING STONES - Between The Buttons (1967)
Par SASKATCHEWAN le 6 Septembre 2010          Consultée 9032 fois

Le « début » de carrière des STONES recèle bien des surprises… sans doute à cause de la lubie de Brian JONES pour les instruments extravagants. Sa présence sporadique en studio, à partir des sessions de Beggar’s Banquet, puis son éviction du groupe, en 1969, signeront la fin des errements stylistiques du groupe, qui retrouvera son rock mâtiné de blues, pour longtemps cette fois. En attendant, il y a Between the Buttons, en 1967, étrange album mêlant pop et rock, un Aftermath en plus policé, un dernier effort de santé mentale avant le délire psychédélique de Her Satanic Majesties Request.

Les STONES n’ont jamais été aussi pop. Sur la version américaine, la présence des deux singles « Let’s Spend the Night Together » et « Ruby Tuesday » donne le ton : c’est facile, accrocheur, pas trop agressif… et terriblement efficace ! On aurait pourtant tort de réduire le cinquième album des ROLLING STONES à du sous-BEATLES. L’originalité est bel et bien là : la voix éraillée de JAGGER, le jeu sans concession de RICHARDS, l’ambiance cabaret, les paroles ambigües… Prenez par exemple « Something Happened to me Yesterday », jamais jouée en concert, jamais citée au panthéon des meilleurs morceaux du groupe : trop légère, trop naïve sans doute. Mais si on creuse un peu, on retrouve de cette petite chanson de rien du tout tout ce que la culture britannique recèle de comptines délirantes, détourné dans une ode à on ne sait trop quoi : la drogue, l’alcool, sans doute…

Sous leur air assagi, les ROLLING STONES proposent toujours le même cocktail explosif : connotations sexuelles, rythmiques entraînantes, vieux fond de blues opiniâtre, que même ce petit écart pop n’aura pas réussi à diluer. « All Sold out », « My Obsession », « Miss Amanda Jones », vieux rocks dépravés, sont parmi les meilleurs titres de l’album. Les « ballades », certaines chansons plus « sages », sont un peu moins convaincantes : « She Smiled Sweetly », « Yesterday’s Paper ». « Who’s Been Sleeping Here », dans le même registre, se distingue par ses paroles amusantes, sorte de complainte du cocu remise au goût du jour.

Between the Buttons ouvre la voie à son successeur déjanté : Her Satanic Majesties Request. « Cool, Calm & Collected » en est le parfait avant-goût : ambiance délurée et sonorités improbables, avec le kazoo de JONES en point d’orgue.

L’album est à l’image de sa pochette : un instantané bucolique, gentil, où l’on devine quand même cinq types qui n’ont pas noyé la soirée de la veille dans l’eau minérale et le pulco. Les STONES conservent leur mordant, malgré des compositions plus « pop ». C’est sans doute ce qui fait tout le charme de Between the Buttons.

A lire aussi en ROCK par SASKATCHEWAN :


AUKTYON
Na Solntse (2016)
Un rock déglingué à découvrir.




FRANZ FERDINAND
You Could Have It So Much Better (2005)
Le meilleur de Franz Ferdinand


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Keith Richards (guitares, basse, chant, piano, orgue, chœurs)
- Mick Jagger (chant, harmonica, tambourin, maracas)
- Brian Jones (guitare, flûte, saxophone, clarinette, trombone, a)
- Bill Wyman (basse, orgue)
- Charlie Watts (batterie, percussions)
- Jack Nitzsche (clavecin, piano)
- Ian Stewart (piano, orgue)
- Shirley Watts (chœurs)


1. Yesterday’s Papers
2. My Obsession
3. Back Street Girl
4. Connection
5. She Smiled Sweetly
6. Cool, Calm & Collected
7. All Sold Out
8. Please Go Home
9. Who’s Been Sleeping Here?
10. Complicated
11. Miss Amanda Jones
12. Something Happened To Me Yesterday



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod