Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



UB40 - Ub44 (1982)
Par NESTOR le 10 Mars 2022          Consultée 508 fois

UB44 est le troisième album du groupe, le quatrième si on considère Present Arms in Dub, disque de remixes de l’album Present Arms, un album à part entière.
Cela doit être le cas du groupe car, selon certaines sources, le nom du disque fait référence à cela. Il est plus probable que ce soit une référence au formulaire UB44 qui était le courrier envoyé par le ministère de l’Emploi anglais aux demandeurs d’allocations de chômage lorsque ceux-ci avaient manqué leur rendez-vous avec cette administration.

Quoi qu’il en soit, le groupe ne parvient pas à faire la passe de trois avec ce UB44 qui souffre de la comparaison avec ses prédécesseurs.
En effet, si on retrouve en partie le style originel du groupe, ce Reggae qui oscille entre une facette Dub et une facette plus accessible, le tout assaisonné d’une forte dose de reverb', nous sommes ici bien loin de la qualité de compositions auquel UB40 nous avait habitué à ses débuts.
On a le sentiment que le groupe a forcé sa nature pour sonner plus Reggae que par le passé et ainsi gagner en crédibilité. Las, cet effort est maladroit et UB40 peine à convaincre.
Les compositions sont peu percutantes, le chant est apathique, les tempi amorphes et le son manque de clarté.
Pas étonnant que l’on peine à entrer dans ce disque qui ne parvient pas à nous entraîner dans son univers bien trop brouillon. A l’image de "So Here I Am", on a le sentiment que chaque musicien joue dans son coin sans prêter attention à ses collègues. Sensation ressentie également à l'écoute du poussif "I Won't Close My Eyes" qui donne l’impression que le groupe joue à l’économie, sans insuffler la moindre once de passion dans son interprétation.
Un bien triste constat qui ne doit pas occulter que la performance du bassiste Earl Falconer surnage un peu dans cet ensemble bien morose. Ses lignes de basse sont bien souvent le seul élément positif auquel on peut se raccrocher.
Même si "Forget the Cost" et "Love Is All Is Alright" se révèlent un peu plus dynamiques que les deux morceaux cités plus haut, il n’y a pour autant pas de quoi sauter de joie. Cela reste correct, guère plus.
Sur "The Piper Calls the Tune", Ali Campbell semble un peu plus concerné et son chant permet au morceau de sortir un peu du lot, et de proposer une résultat assez honorable. Mais le décousu et dispensable "The Key" étouffe aussitôt la petite lueur d’espoir qui pouvait encore subsister chez les auditeurs les plus patients.
Les deux titres suivants reproduisent ce même sentiment ; le chant bien en place de "Don't Do the Crime" laisse espérer un final plus réjouissant, mais le calamiteux "Folitician" annihile toute perspective d’embellie finale et confirme que ce UB44 ne possède pas beaucoup d’atouts pour charmer son public.

Difficile de se dire que les auteurs de ce disque brouillon et interprété sans conviction sont les mêmes qui nous avaient enjoué avec leurs deux premiers albums.
Ici, aucune flamme, aucune passion ne vient sauver des morceaux à la structure bien trop banale.
Une mauvaise passe à vite oublier.

A lire aussi en REGGAE par NESTOR :


Alpha BLONDY
Mystic Power (2013)
Un retour en très grande forme




PIERPOLJAK
Legendaire Serenade (2010)
Monsieur PK, tu as une jolie voix.


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Ali Campbell (chant, guitare)
- Astro (trompette, chant)
- Brian Travers ( saxophone)
- Robin Campbell (guitare, chant)
- Michael Virtue (claviers)
- Earl Falconer (basse)
- James 'jim' Brown (batterie, chant, percussions)
- Norman Hassan (percussions, trombone)


1. So Here I Am
2. I Won't Close My Eyes
3. Forget The Cost
4. Love Is All Is Alright
5. The Piper Calls The Tune
6. The Key
7. Don't Do The Crime
8. Folitician
9. The Prisoner



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod