Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Koichi Sugiyama , Yasunori Mitsuda , Yoko Shimomura
- Membre : Divers Compositeurs Jeux Video
- Style + Membre : The Black Mages , Sq Series

Nobuo UEMATSU - Distant Worlds - The Celebration (2013)
Par CHIPSTOUILLE le 18 Novembre 2013          Consultée 2424 fois

Le premier DVD Distant World dénommé Return to Home, sorti en 2011 est resté confiné à l'archipel japonais. Est-ce la privation du marché international d’une telle sortie ? Ou le peu d’envie du duo de retourner en studio ? Toujours est-il que faute d'un Distant World III qui se fait attendre, Arnie Roth et Nobuo UEMATSU enchaînent sur une deuxième vidéo avec Distant World : The celebration. Fort probablement une œuvre de commande, en effet Square-Enix en cette année… 2012 fêtait les 25 ans de sa série fétiche. Année qui s’achevait sur une suite de concerts Distant Worlds donnés à Tokyo. C’est l’un de ces concerts qui fut filmé, notez que le Blu-Ray sort également en dehors de l’archipel.

Anniversaire oblige, tous les épisodes numérotés de la série sont à l’honneur. Le concert débute sur le prélude à la harpe accompagné d’images de chaque jeu, sous titrées de leur date de sortie respective. Si les 3 premiers sont représentés sous la forme d’un medley, chacun des 11 jeux suivant bénéficie d’un morceau dédié. Après Masashi HAMAUZU (Saga Frontier 2, Final Fantasy X et XIII), Naoshi MIZUTA (FFXI, Parasite Eve II) et l’excellent Hitoshi SAKIMOTO(Tactics Ogre, Radiant Silvergun, FF Tactics, FFXII…) rejoignent à leur tour les rangs. La première partie du concert retrace l’histoire de la série. On enchaine les nombreuses « nouveautés orchestrales » ("Battle with the four fiends", "Main theme of Final Fantasy V", "Not Alone", "The Dalmasca eastersand"…) avec des titres plus convenus (L’éternel "One Winged Angel", "Phantom Forest", "Theme of love"…). La seconde partie s’achève sur quelques incontournables en concert comme "Eyes on me" ou une version remaniée de l’Opera "Maria y Draco".

Il y en a pour tous les goûts et l'ensemble s’enchaîne remarquablement bien. Malheureusement, Distant Worlds nous a habitués à la qualité et celle-ci n’est pas toujours au rendez-vous. A l’exception du remarquable Medley final, les thèmes de combat sont lents. Sans doute la vélocité technique de ces morceaux rythmés n’était pas permise avec la formation orchestrale démarchée pour l’occasion. "Battle with the four fiends" méritait pourtant plus de fougue. "Blinded by light", le thème de combat de FFXIII, déjà dans une version orchestrale à l’origine, réussit l’exploit d’être moins bien que l’originale. Une chose que l’on n’aurait jamais cru dire à propos des réorchestrations d’Arnie Roth. Côté mauvais point, il y a également cette nouvelle version de l’Opera "Maria y Draco", passons le nouveau « mouvement » avec batterie très épico-RHAPSODY-OF-FIRE dans l’esprit, pas si mal bien qu’hors de propos. On n’excuse moins le narrateur très dispensable (n’oubliez pas d’activer les sous-titres anglais spécifiques à ce passage pour faire passer la pilule). On ne pardonnera en revanche pas les excès de la soprano Etsuyo Ota. Les lecteurs les plus fidèles et attentifs auront noté des plaintes régulières concernant le trémolo des différentes versions de cet Opéra. Il y a cependant un monde entre surfaire un effet de style et varier la tonalité au point d’en déformer la mélodie…

Du côté des bonnes surprises, il y en a, le Medley des thèmes de combat nous dévoile de superbes versions de "Battle With Gilgamesh" (FFV) et "Let the battles begin !" (FFVII). Celui des chocobos est une véritable partie de plaisir ou l’on sent le chœur, peu usité, réellement enthousiaste. Enfin le "Main theme from Final Fantasy V" est aussi réussi qu’inattendu. Il est surprenant de constater d’un disque à l’autre que cette OST casse-gueule fournisse d’aussi belles orchestrations.

En ce qui concerne l'image, le Blu Ray nous laisse deux options, "Main Concert" et "Multi Angle". Le premier est supposé mettre l’accent sur l’orchestre alors que le second nous livre la version plein écran des images de jeu projetées lors du concert. Aucune des deux versions ne remplit intégralement le contrat, la réalisation sur quelques titres comme "Phantom Forest" étant identique d’une version à l’autre, mixant images de jeux avec prises de vue du concert. On préférera sans doute la version "Main concert" qui donne la part belle à l’orchestre, celui-ci étant fourni, les angles de vue généreux et justifiant réellement le format Blu Ray. Côté images de jeux, on passe des versions NES ultras pixelisées à des scènes vidéos pour les jeux plus récents. Si les 6 premiers souffrent un peu de la conversion 16:9 et HD, des images tirées de FFVII Advent Children permettent une astuce pour le 7ème. On apprécie le travail de lissage opérés sur les épisodes 8 à 12, qui n’est pas toujours parfait, mais faisant disparaître les disgracieux effets de compression figurant sur les jeux d’origine (les 8 et 9 tout du moins). On note également quelques images extraites de différents remakes ou autres Final Fantasy Dissidia histoire de lustrer un peu les antiquités, du bon travail sur ce point. Côté prises de vue, elles sont variées et souvent appropriées, mettant en valeur l’instrument qui fait irruption au moment opportun. Malheureusement une grande partie des musiciens semble peu concernée par l’événement, mis à part la joueuse de Xylophone qui s’éclate, tout le monde fait la tête. On note quelques rares mises au point en décalage ou du bruit dans les noirs, mais le support Blu-ray vaut réellement le coup.

Enfin, côté son, n’ayant pas le matériel adéquat la version 5.1 ne sera pas commentée. Les interprétations d’Arnie Roth étant toujours soignées, nous n’avons pas beaucoup de reproches à adresser sur ce point. Toutefois, à 2 reprises, le chant des solistes sature, un comble compte tenu du support. Côté bonus, c’est également très pauvre si l’on met de côté la version multi-angles ou le livret très élégant (en japonais), on aurait apprécié une interview ou un making of. Toutes ces petites lacunes ne font pas de Distant Worlds the celebration une vidéo à bouder. Les fans du compositeur qui aiment les concerts seront aux anges. Le véritable faux-pas rédhibitoire est le prix du Blu-Ray. 50€ neuf, on a beau avoir les moyens, aimer la série et ses musiques, difficile de ne pas avoir l’impression d’être pris pour une vache à lait. Ce qui serait presque excusable, si seulement Square-Enix n’en n’était qu’à son premier hold-up (je pense aux multiples exploitations douteuses de la licence, All the bravest en tête). Notez que ce point n’a toutefois pas été pris en compte dans l’appréciation.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par CHIPSTOUILLE :


DIVERS COMPOSITEURS JEUX VIDEO
Video Games Live Level 3 (2014)
Un bon coup de Kickstarter, et c'est reparti!




Kamran INCE
Symphonie N°2 The Fall Of Constantinople (miller) (1994)
Une musique ambitieuse à la hauteur de l'évènement


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Susan Calloway (chant sur answers)
- Crystal Kay (chant sur eyes on me)
- Etsuyo Ota (soprano sur maria and draco)
- Tomoaki Watanabe (ténor sur maria and draco)
- Haruki Oshimi (baryton sur maria and draco)
- Masao Koori (narateur sur maria and draco)
- Kanagawa Philharmonic Orchestra
- Real Singers Of Tokyo
- Arnie Roth (direction)


1. Prelude [ff History Movie]
2. Final Fantasy I-iii : Medley 2012
3. Battle With The Four Fiends [ffiv]
4. Main Theme Of Final Fantasy V
5. Phantom Forest [ffvi]
6. One Winged Angel [ffvii]
7. Don't Be Afraid [ffviii]
8. Not Alone [ffix]
9. Zanarkand [ffx]
10. Chocobo Medley 2012
11. Procession Of Heroes ~ Vana'diel March Medley (ffx
12. The Dalmasca Eastersand [ffxii]
13. Blinded By Light [ffxiii]
14. Answers [ffxiv]
15. Theme Of Love [ffiv]
16. Eyes On Me [ffviii]
17. Opera: Maria And Draco [ffvi]
- encore
18. Battle & Victory Theme Medley
19. Final Fantasy



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod