Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Koichi Sugiyama , Yasunori Mitsuda , Yoko Shimomura
- Membre : Divers Compositeurs Jeux Video
- Style + Membre : The Black Mages , Sq Series, Square Enix

Nobuo UEMATSU - 10 Short Stories (2010)
Par CHIPSTOUILLE le 15 Juin 2019          Consultée 144 fois

Vous n'êtes pas la cible de cet album. A moins que vous ne soyez le récent fruit d'une heureuse union franco-japonaise, ce qui fait donc de vous l'une des rares personnes à pouvoir lire cette chronique et apprécier ses paroles en Japonais adressées à des moins de 7 ans. Dans ce cas-là, le tutoiement était sans doute de rigueur (1).

10 Short Stories (2) est un recueil de comptines, deuxième véritable album solo de UEMATSU 15 ans après Phantasmagoria. S'ils partagent bien le goût de la mélodie simple et une force positive, les deux albums s'opposent par ailleurs sur de nombreux points. Déjà, il s'agit de véritables chansons, lesquelles débordent d'énergie concrète, contrairement à l'Ambient éthéré du précédent. Ces chansons le rapprocheraient donc plutôt des albums Final Fantasy Vocal Collections (Pray et Love Will Grow). Là encore nous ferions fausse route. La fatalité mélancolique qui accable les BO des 6 premiers Final Fantasy - dont les chansons des vocal collections sont des adaptations - n'a pas cours ici. 10 Short Stories est avant tout positif.

On vous avait évoqué la BO de Tom Sawyer, de la série Hanjuku Hero, des jeux totalement inconnus en occident. Si vous êtes familiers du compositeur, vous devriez savoir qu'il a une facette bucolique. Citons donc Blue Dragon et Fantasy Life (3) qui partagent avec 10 Short Stories ce côté super positif. C'est la chanson "Bad but bat" tirée de l'OST de Blue Dragon qui devrait vous mettre le mieux sur la piste de notre album. A l'image du thème festif des Devees, chacune des chansons est une bouffée de chaleur positive. Une lapalissade, lorsque l'on parle de comptines.

Les rares souvenirs que l'on a d'Henri DES ou de François CORBIER nous rappellent que notre paysage musical français porte plus d'attention aux paroles qu'à la musique. Précisons alors que la plus grande force de Nobuo UEMATSU est de composer des mélodies simples et prenantes, une qualité qui ne s'est jamais aussi bien illustrée que sur cet album. UEMATSU s'est acharné à donner le meilleur de lui-même dans une période où les jeux-vidéo n'étaient encore considérés que comme des jouets pour enfants. C'est avec la même application que ces comptines ont été composées, et cela s'entend.

Dans nos pages préférées, il nous faut citer "Here comes Conga Boy", qui ouvre l'album. Au delà de la mélodie et du positivisme omniprésents, c'est le jeu sur les sonorités vocales - un trait d'humour difficile à retranscrire et typiquement japonais - qui retient le plus notre attention. "Gimme Gimme" joue de même sur les répétitions, une caractéristique commune des chansons pour enfants. La plupart des autres comptines tirent simplement leur aspect positif du contexte. En celà, "Whistle a song" dénote de par une légère touche de mélancolie pleine d'espoir, allant chercher ses traits positifs au delà des collines qu'elle parcoure. Cette chanson plein d'élan constitue le sommet de cet album.

Reste à vous avouer qu'on a manqué d'honnêteté depuis le début de cette chronique. En effet, il existe une version anglophone de l'album, exclusive à la plateforme d'Apple. Le peu qu'on en a entendu ne nous a pas convaincu de passer (de nouveau) à la caisse, l'interprétation n'étant pas au niveau de la version japonaise. Carole Chiaki Nobuka, Sena Murokawa et Rinta Oikawa remplacent en effet CHiCO du duo ACE (OST de Xenoblade Chronicles, entre autres) pour un résultat bien moins homogène. "Whistle a song" pousse son interprète malheureuse au bout de sa voix. Encore une fois, nous ne sommes pas le cœur de cible, et peu importe finalement la langue dans laquelle sont interprétées ces petites douceurs. Cible ou non, quiconque cherche à explorer la discographie de Nobuo UEMATSU plus avant devrait trouver ici un album singulier et fort réussi. L'énergie qui en déborde et le soin constant apporté au tout font qu'on y revient malgré la barrière de l'age ou de la langue. Tels les meilleurs classiques Disney, 10 Short Stories est parvenu à nous marquer.

(1) Coucou Leni mon petit cousin!
(2) La transcription très précise du titre original est "Uematsu Nobuo no 10 shōto sutōrīzu"
(3) Hikari Pikari, comptine qui parle d'une fée chauve, a d'ailleurs été reprise pour l'OST de Fantasy Life en 2012.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE :


Nolwenn KORBELL
N'eo Ket Echu (2003)
Premier album d'une grande chanteuse bretonne.




Lara FABIAN
Camouflage (2017)
Pas un bon Lara, mais un bon disque tout court.


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Nobuo Uematsu (composition)
- Chico (chant)


1. It Begins
2. Here Comes Conga Boy
3. Gimme Gimme
4. Hikkari Pikkari
5. No Worries!
6. Whistle A Song!
7. Recess
8. The Incredible Flying Natsuhiko
9. Coconuts Castaway
10. The Chef Who Used His Noodle
11. Every New Morning
12. Revenge Of The 5-foot Swhail
13. That’s All
14. Gimme Gimme (alternative Version)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod