Recherche avancée       Liste groupes



      
CHIPTUNES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Koichi Sugiyama , Yasunori Mitsuda , Yoko Shimomura
- Membre : Divers Compositeurs Jeux Video
- Style + Membre : The Black Mages , Sq Series, Square Enix

Nobuo UEMATSU - Final Fantasy Iii Ost (1990)
Par CHIPSTOUILLE le 13 Mai 2019          Consultée 91 fois

Avant Propos: Nous chroniquons ici la bande originale telle que parue avec le jeu sur NES (ou Famicom) en 1990. Il ne faut donc pas la confondre avec le disque plus répandu aujourd'hui de La version revisitée sortie sur Nintendo DS en 2006. Contrairement aux 2 jeux précédents, la version NES/Famicom et ses 44 titres est sortie indépendamment sous le nom de "Final Fantasy III Original Sound Version" (1)

Les japonais aiment le jeu de rôle sur console et Square fait figure de proue dans le genre. 1990 sera la dernière année avec un nombre de Dragon Quest supérieur à celui de Final Fantasy sortis. Sakaguchi a visiblement écouté les critiques émises à l'encontre du deuxième opus. Final Fantasy III est la réelle évolution du premier épisode que les fans espéraient. Côté musical, c'est le "Prologue" (ou Main Theme) qui fait son retour pour de bon, au moins jusqu'au IXème épisode. UEMATSU revient ainsi aux claviers après avoir achevé les OST de Square's Tom Sawyer et Makai Toushi SaGa (renommé Final Fantasy Legend aux USA).

Si nous citons ces deux jeux, c'est que l'OST de Final Fantasy III en est la parfaite combinaison. "Cute Little Tozas", "Big Chocobo", "Veggies of Gysahl" "Good Morning" ou encore "Good' Old Fellows" tranchent en effet radicalement avec la tonalité monomélancolique qu'arboraient les deux premiers jeux. Ce côté burlesque à outrance, hérité de Tom Sawyer (2) fera d'abord penser aux cartoons Warner Bros/Tex Avery de la moitié du XXe. Celà serait vite oublier que les japonais se sont réappropriés les codes de la comédie animée dans les années 80. Nous citerons donc également Katsuhisa HATTORI (BO de l'animé Tom Sawyer de 1980) comme probable source d'inspiration (consciente ou non). Côté thème humoristique, précisons que le thème des Chocobos se voit agrémenté d'une petite introduction et d'une variation faisant passer la boucle de 8 à 28 secondes. Variation qui fait de cette version la base véritable de toutes les reprises à venir.

Le gros de l'OST est bien entendu dans la continuité des deux précédents opus et du ton épique/sombre/agressif qu'on retrouve sur le premier SaGa (3). Si l'on remarque toujours cette touche mélancolique, celle-ci a quelque peu changé sa grammaire. Plusieurs mélodies tournent autour du thème des cristaux, chacun reprend à sa manière les arpèges du prélude comme inspiration. Arpèges qui se transforment régulièrement en chromatismes, offrant des effets de vertige et de mystère, caractéristique de ce troisième opus grandiloquent. "Crystal Cavern", en particulier, met la pression dès les premières secondes de jeu de manière fort réussie. Le jeu permettant l'exploration des fonds sous-marins, les titres axés autour du thème de l'eau abusent également de cet effet. Plus lent que la moyenne et agrémentés d’échos, UEMATSU amplifie ainsi l'impression aquatique.

Là où ce troisième épisode se distingue, c'est lorsque UEMATSU s'aventure sur quelques tonalités originales, prouvant son amour pour le rock prog seventies. "Jinn, The Fire" reprend les velléités moyen orientales du second opus, mais avec des sursauts dans les aigus assez originaux. "The Dungeon" joue également la carte des dissonances aiguës et agressives, à l'image de ce que propose Koichi SUGIYAMA (Dragon Quest) dans ce type de lieux. D'autres titres entrainants, comme "Castle Of Hain" et "Salonia", jouent également sur cette ambiguïté tonale.

Enfin, du côté des thèmes rythmés, UEMATSU s'améliore remarquablement et ce, de manière exponentielle. Les 2 "Battle", "The Invicible", "Go Above The Clouds", "Forbidden Land" ou encore "The Dark Crystals", pieds au plancher, culminent au sommet de cette OST. Lorsque les uns nous transportent virtuellement dans les cieux à grande vitesse, les autres parviennent en quelques secondes au miracle du tube catchy. Chacun rivalise avec les meilleurs titres des maisons Capcom (Megaman, les adaptions Disney) et Sunsoft (Gremlins 2, Batman) au panthéon des titres chiptune NES les plus appréciés. La grande force de UEMATSU étant de parvenir à enchaîner plusieurs mélodies dans un très court laps de temps, et ce avec un sens de la transition remarquable. Une prouesse qui évite tout simplement la lassitude, malgré la flagrante répétitivité avec laquelle le support original nous infligeait tout ceci.

C'est ainsi que Nobuo UEMATSU signe la BO la plus ambitieuse de la ludothèque NES (4). Malgré sa technique limitée et ses prises de risque nombreuses, il faut a minima lui reconnaître sa facilité d'écoute (5). Côté points faibles, la surabondance de thèmes de village fait qu'on ne les retient que très peu. Ce sont bien sûr ses points forts, et notamment une poignée de titres d'anthologie qui font de cette œuvre une pierre angulaire. Avec ce jeu, UEMATSU pose les bases de ses futurs succès.

(1) Par mesure de cohérence, nous utiliserons le terme "OST" (Original Sound Track) qui a la qualité multiple d'être le terme original, le plus répandu ainsi que le plus utilisé aujourd'hui. Bien d'autres disques de BO de jeux-vidéo sont sortis avant celui de Final Fantasy III avec le terme de soundtrack. Pour une raison inconnue, au début des années 90, les japonais vont rivaliser d'ingéniosité pour utiliser tout un tas d'autres termes. Square reviendra de même à l'utilisation du terme soundtrack à partir de 1996. Ce que l'on a trouvé de plus documenté à ce sujet (un livre consacré à Kingdom Hearts par le fameux Georges Grouard alias Jay) précise que le disque "Final Fantasy IV (sic) Original Sound Version" est le premier à avoir utilisé le terme. Le mystère reste entier.
(2) Comme nous le précisions dans la chronique de l'OST du premier Final Fantasy, d'autres jeux au préalable ont permis à UEMATSU de s'exprimer dans divers styles, dont le burlesque (citons Apple Town Story). L'OST de Tom Sawyer est cependant plus comparable à celles des premiers Final Fantasy en terme de densité et complexité.
(3) La série des SaGa, plus difficile d'accès, est relativement peu connue chez nous. Seuls 3 épisodes sur les 11 originaux (12 si l'on compte Minstrel Song, remake du premier Romancing Saga) sont sortis officiellement en France à ce jour: Saga Frontier 2 sur PS1 en 2000, Unlimited Saga sur PS2 en 2003 (unanimement reconnu comme le plus mauvais de la série) et une légère refonte de Romancing Saga 2 sur diverses plateformes en 2016 et 2017 (soit 23 ans après la sortie originale). Sur un plan marketing, difficile d'imaginer pire.
(4) A notre connaissance. Celle de Dragon Quest IV est supérieure en nombre de pistes sonores. Cependant, DQIV est pourvu de nombreux "jingles" de moins de 10 secondes
(5) Vous tenez combien de temps sur la version originale du "Balloon's Flight" de Dragon Quest IV?

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


VITALIC
Ok Cowboy (2005)
Techno fraiche et revigorante




TOTAL ECLIPSE
Delta Aquarids (1995)
Faites-moi confiance, ça va bien se passer


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Nobuo Uematsu (composition)
- Minoru Akao (programmation)


1. The Prelude
2. Crystal Cave
3. Battle 1 ~ Fanfare
4. Crystal Room
5. Opening Theme
6. My Home Town
7. Eternal Wind
8. Jinn, The Fire
9. The Dungeon
10. Return Of The Warrior
11. The Way To The Top
12. Cute Little Tozas
13. Shrine Of Nept
14. Sailing Enterprise
15. Living Forest
16. Time Remains
17. Chocobos!
18. Big Chocobo!
19. Tower Of Owen
20. Vegies Of Geasal
21. Castle Of Hain
22. Battle 2
23. The Requiem
24. Go Above The Clouds!
25. The Boundless Ocean
26. Elias, The Maiden Of Water
27. Town Of Water
28. Let's Play The Piano!
29. Let's Play The Piano Again!
30. Swift Twist
31. Good Ol' Fellows
32. In The Covert Town
33. Salonia
34. Deep Under The Water
35. Beneath The Horizon
36. Let Me Know The Truth
37. Lute Of Noah
38. Good Morning!
39. The Invincible
40. Forbidden Land
41. The Crystal Tower
42. The Dark Crystals
43. This Is The Last Battle
44. The Everlasting World



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod