Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Koichi Sugiyama , Yasunori Mitsuda , Yoko Shimomura
- Membre : Divers Compositeurs Jeux Video
- Style + Membre : The Black Mages , Sq Series, Square Enix

Nobuo UEMATSU - Final Fantasy Ix Ost (2000)
Par CHIPSTOUILLE le 8 Mars 2014          Consultée 1589 fois

La première action qu’il vous est demandée de réaliser dans Final Fantasy IX, est d’allumer une lampe à pétrole. Le premier bruit que vous entendrez est celui de vos pas faisant craquer le plancher. Le ton est donné dès les premiers instants, princesse moribonde et paysage de conte de fée à l’appui, le terme « Fantasy » vient de reprendre tout son sens. En effet, après le tournant futuriste (ou tout du moins moderne) qu’avaient pris les épisodes VII et VIII, le neuvième rejeton de la saga, qui devait d’ailleurs initialement voir le jour comme un projet à part sans numérotation, reprend ainsi quelque part entre les épisodes IV à VI, avec beaucoup de fantasy et un peu de vapeur pour les finitions. Finies les prothèses-mitrailleuses, les centrales d’énergie, les « gunblades » (1) et autres voyages dans l’espace, place aux duels de cape et d’épée, aux arbres enchantés et aux dragons démesurés. Final Fantasy vient d’opérer un retour aux sources.

Niveau musiques, Nobuo UEMATSU reste l’unique maître à bord. Loin de nager à contre sens, il rebrousse également chemin. Ceci se remarque de 3 façons distinctes. La première, la plus évidente, est le côté « acoustique » que revêtent les compositions. Petit à petit l’aspect « chiptune » des musiques est abandonné, chose que l’on doit essentiellement à la banque de sons paramétrables du processeur sonore de la Playstation. Après avoir fricoté avec le jazz et les musiques électroniques, Nobuo revient ainsi à ses premières amours. Dès les premières secondes, le magnifique "The place I’ll return to" donne le ton. Sans silence ni nuance dans les volumes, rythmé par le manège de sa mécanique tournante, l’air semble être joué par un orgue de barbarie. A l’image du "Home sweet home" du cinquième opus - la thématique commune des titres n’est probablement pas un hasard - UEMATSU insuffle un sentiment de nostalgie à l’auditeur. Le thème, très joli, est malheureusement un peu trop repris : les différentes moutures "Oeilvert", "A transcient Past", "Ipsen’s heritage", "The four medalions" et "Terra" s’enchainent en effet trop rapidement entre la fin 3e et le début du 4e CD. Outre ce thème principal, d'autres empruntent au folklore de différents pays, comme l’hispanisant et très réussi "Vamo’ alla flamenco". Certains s’inspirent de musique baroque, Final Fantasy IX avec son "Game Over" au clavecin, est l’un des rares jeux à réserver une bonne surprise lorsque l’on perd.

Outre la parure sonore, les musiques du jeu se tournent également vers le passé grâce à la reprise de thèmes historiques de la série. Outre les immanquables qui ont survécu aux épisodes VII et VIII, la fanfare de fin d’affrontement reprend la mélodie des 6 premiers épisodes et non plus les seules premières notes. A cela il faut ajouter un retour du thème des moogles (2) (apparu sur l’épisode V et repris dans l’épisode VI, absent depuis), "Gurug Volcano" repris du tout premier Final Fantasy, l’excellent arrangement de Pandemonium repris du second. D’autres références existent, non présentes sur l’OST d’origine, je vous renvoie donc à la chronique du CD « FFIX OST PLUS » qui complète cette OST. Enfin, d’autres thèmes pourront faire fortement penser à l’historique de la série. Celui des combats, en premier lieu, cite (maladroitement) les premières mesures communes à ceux des 6 premiers épisodes.

Enfin, troisième marque d'un retour arrière, et peut-être le plus maladroit, l’aspect « retro-gaming ». Là ou certaines pièces frisent la qualité d’un enregistrement acoustique, d’autres usent vulgairement de blip-blip d’un autre temps. Le compositeur avait toujours su trouver moult trompe-l’oreille pour nous faire oublier ses contraintes techniques (on se rappelle avec émotion de superbes effets de trémolos à la flûte sur FFVI) si bien que le voir forcer le trait sur ce point semble étrange. Le bidouillage électronique sied aux épisodes VII et VIII, UEMATSU y reviendra avec succès sur Blue Dragon, mais les "Living by the blade", "Battle 1", "Run", "Fairy Battle", "Black Mage Village" ou "Salamander’s Theme" semblent ici hors de propos. Toute règle souffre de ses exceptions, mentions honorables donc pour les superbes claviers atmosphériques de "Iifa Tree", la logique rétro qu’impose "Gurug Volcano" ainsi que "You’re not alone" sauvé grâce à son thème entrainant, l’une des musiques préférées des joueurs sur cet épisode.

Toutefois, sur le reste, s’il faut exclure quelques erreurs de parcours comme les horripilants "Gargan Roo" et "Ceremony before the gods", UEMATSU parvient à brillamment tirer son épingle du jeu. Beaucoup de thèmes humoristiques comme ceux de Steiner ou Quina réussissent leur pari. Ils sont à la fois drôles et mélodiquement touchants, une véritable prouesse. D'autres sont soit légers en référence à la romance vécue par les protagonistes principaux, soit sombres, le monde dans lequel évolue notre cortège étant en effet sujet à un défilé de catastrophes. Par la magie des sons, le spectacle de marionnettes parvient ainsi à nous toucher et nous faire ressentir une palette d’émotions très variées si bien qu’il n’est pas possible de tout citer. Le jeu se dote en particulier de sublimes compositions au clavier, nous y reviendrons à l’occasion d’une chronique sur le Piano Collections. Trois titres se sont toutefois refusés à cet album : "Memories of that day" qui use plutôt du piano comme base rythmique, formant de magnifiques échos. "Rose of may" le thème de Beatrix est plus traditionnel pour le genre mais néanmoins superbe. Enfin, le génial, le magnifique, le grandiose, le poignant, le déchirant, le renversant "Kuja’s theme" reste un immanquable. Dans sa version alternative, "Immoral Melody", UEMATSU reprend la rythmique de "We will rock you" de QUEEN, en y apportant une touche machiavélique du plus bel effet.

Enfin, il m’est impossible de terminer cette longue chronique sans évoquer le superbe thème "Burmecian Kingdom". Reprenant le motif de Freya, ce choral synthétique accompagné par un orgue monotone se base sur un chromatisme simplissime. A l’image d’ "It doesn’t matter two" de DEPECHE MODE, son battement sonore et continu produit des miracles. Loin devant le reste, il s’agit du morceau qui a ma préférence sur cette bande sonore globalement réussie. On lui pardonne malgré tout difficilement ses reprises de thèmes trop nombreuses, formant, ordre de première apparition à l’écran oblige, quelques « pâtés » de part ces répétitions malvenues. Contrairement aux deux précédentes OST (je ne parle même pas des épisodes suivants) celle de Final Fantasy IX peut toutefois s’apprécier telle quelle, moyennant quelques rares sauts de piste. Un véritable exploit pour un quadruple CD.

(1) Jouant personnellement aux versions anglaises, la terminologie ici employée pourra en surprendre certains.
(2) Pour l’anecdote, les moogles sont des petites peluches blanches avec des ailes de chauve-souris. « moogle » est la transcription phonétique (originale) anglaise de « moguri », contraction japonaise de « mogu » (taupe) et « kômori » (chauve-souris).

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


AURA SHRED
Hellface (2015)
Ecoutez-moi! ecoutez-moi!




The CHEMICAL BROTHERS
Surrender (1999)
Here we go!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Emiko Shiratori (chant)
- Shiro Hamagushi (orchestrations)
- Kunihiko Kurosawa (orchestrations)
- Nobuo Uematsu (composition)


1. The Place I'll Return To Someday
2. Memories Washed Away In The Storm
3. Strategy Conference
4. The Skies Of Alexandria
5. Vivi's Theme
6. Living By The Sword
7. Vamo' Alla Flamenco
8. Decisive Action ~search For The Princess~
9. Jesters Of The Moonless Night
10. Steiner's Theme
11. Prima Vista Band
12. Captivating Eyes
13. Tonight
14. Your Warmth
15. Mistaken Love
16. Queen Of The Abyss
17. Rustling Forest
18. Battle 1
19. Fanfare
20. Limited Time
21. Battle 2
22. Game Over
23. Run!
24. Goodnight
25. Over That Hill
26. Ice Caverns
27. Frontier Village Dali
28. In The Distant Twilight
29. Reckless Steiner
30. Zidane's Theme
31. Black Waltz

1. Cid's Theme
2. One Danger Put Behind Us
3. Lindblum
4. Song Of Memories
5. Hunter Chance
6. Marsh Of The Qu Tribe
7. Quina's Theme
8. Aloha De Chocobo
9. Ukule Le Chocobo
10. Freija's Theme
11. South Gate At The Border
12. Fairy Battle
13. Burmecian Kingdom
14. An Unforgettable Face
15. Kuja's Theme
16. Sword Of Confusion
17. Sleepless City Treno
18. Tantalus' Theme
19. Wicked Melody
20. Garnet's Theme
21. Street Of The Ancient Root Gargan Roo
22. Cleyra's Trunk
23. Cleyra Settlement
24. Eternal Harvest
25. Heaven's Distress
26. Extraction

1. Attack
2. Rose Of May
3. Fossil Roo
4. Village On A Windy Mountain Conde Petie
5. Black Mage Village
6. Unreachable Desire
7. Ceremony For The Gods
8. Eiko's Theme
9. Ruins Of Madain Sari
10. Walls Of The Illusionary Beasts
11. Iifa Tree
12. Salamander's Theme
13. Footsteps Of Desire
14. We Are Thieves!
15. Love Letter Epic War
16. Tetra Master
17. Moogle Theme
18. Those Whom We Must Protect
19. The Summoned
20. Warden Of Time
21. Oeilvert
22. An Irrevocable Past
23. Turn Around, He's A Frog!
24. Sacred Grounds Esto Gaza
25. Gurgu Volcano
26. The Mind And The Fused Magic

1. The Airship Hildagarde
2. Hermit's Library Daguerreo
3. Ipsen's Ancient Castle
4. Four Mirrors
5. Concurrent Battles
6. Terra
7. Soulless Village Branbul
8. Pandemonium, The Castle Frozen In Time
9. You're Not Alone!
10. Dissipating Sorrow
11. The Evil Mist Returns
12. Assault Of The Silver Dragons
13. Place Of Memory
14. Crystal World
15. Messenger Of Ruin
16. Final Battle
17. Bittersweet Romance
18. The Kiss Of Betrayal
19. I Want To Be Your Canary
20. Two Unstealable Hearts
21. Beyond The Door
22. Melodies Of Life ~ Final Fantasy
23. The Prelude
24. Ccjc Tvcm 15''
25. Ccjc Tvcm 30''
26. Melodies Of Life (the Layers Of Harmony)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod