Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Alan Simon , Stevie Nicks , John Mcvie , Lindsey Buckingham
- Style + Membre : Peter Green , Peter Green Splinter Group , Mick Fleetwood , Christine Mcvie

FLEETWOOD MAC - Extended Play (2013)
Par MARCO STIVELL le 6 Mars 2014          Consultée 2520 fois

Depuis deux décennies, FLEETWOOD MAC est un peu comme ce type de personnes que l'on ne fréquente pas souvent, auxquelles on ne pense même pas forcément de manière régulière et spontanée, mais que l'on prend un plaisir sincère à revoir dès que l'occasion se présente. Durant ce même laps de temps, ou à peu de choses près (disons entre 1996 et 2013), la plupart des membres restants -on ne compte donc alors plus la grande Christine McVie- se concentre sur des projets solo, mention spéciale à Lindsey Buckingham qui publie deux albums consécutifs sur la période 2011-2012.

Parallèlement, tous les cinq ans environ, le combo anglo-californien trouve le moyen de faire à nouveau parler de lui, et plus souvent en tournée qu'autre chose, avec néanmoins un Say You Will pour toute offrande originale en 2003. Dix ans ont passé depuis, les publications s'amenuisent logiquement, si toutefois on ne tient pas compte de l'inévitable (et luxueuse) réédition de Rumours, oeuvre-phare du groupe figurant toujours au palmarès des plus vendues de tous les temps, juste derrière Thriller, The Wall, etc... FLEETWOOD MAC est aujourd'hui un groupe qui tient à continuer son bout de chemin (fort bien rempli, il est vrai), sans pression et aussi longtemps que vivront ses membres, tout en sachant qu'il n'a plus rien à prouver depuis longtemps.

La parution d'Extended Play souligne une certaine adaptation aux exigences marketing actuelles, puisque les quatre chansons qui le composent sont proposées en téléchargement depuis le site officiel via le logiciel iTunes. À l'origine, c'est-à-dire depuis leur avant-dernière tournée en 2009, les membres avaient annoncé très prochainement un nouvel album à l'image de Say You Will, qui pour rappel était pressenti comme un projet solo de Lindsey Buckingham et que Stevie Nicks a complété équitablement en écriture. Ce disque de quatre nouvelles chansons, quant à lui, ne pouvait de toute évidence avoir d'autre premier but que de faire plaisir aux fans, bien qu'il soit connu que si l'accueil était positif, le groupe enregistrerait de nouvelles chansons. Etant donné l'écart temporel pour le moins important depuis le dernier « vrai » disque, le doute est de mise pour le groupe comme le public, et la présence d'un EP physique dans les bacs sans direction claire aurait été pour le moins étrange. Une question s'impose toutefois : est-ce une affaire de patience, ou faut-il faire face à la course inébranlable du temps qui nous rappelle que l'on ne peut décemment plus avoir les mêmes attentes envers un groupe au parcours aussi riche ?

Toujours est-il que si l'on sait tempérer son exigence, c'est-à-dire en n'espérant pas que le groupe brille autant qu'il a pu le faire il y a minimum trente ans, les retrouvailles se passent bien, fort bien même. Nous sommes soumis à l'absence de Christine McVie de manière totale pour la première fois, compensée par la forte présence de Lindsey Buckingham dans le songwriting. Seule "Without You" se rattache immédiatement au style léger et envoûtant de la plus belle des "gypsy women", madame Stevie Nicks. À l'origine face B de l'âge d'or commercial de FLEETWOOD MAC, elle n'a bien sûr rien à voir avec la chanson homonyme de Danny Kirwan (encore un autre temps...) et doit sa publication à un fan du groupe qui en avait conservé la démo, postée sur Youtube par ses soins. Son tempo lent et son ambiance country dépouillée ne sont pas sans évoquer les années 90 du groupe, la voix rauque de Nicks et celle de Buckingham en choeur nous ramènent automatiquement à des moments fastes. Comme une source de fraîcheur retrouvée, même si l'on peut rester dubitatif face au choix d'une boite à rythmes en lieu et place de ce bon vieux Mick Fleetwood.

Fleetwood qui, autrement, se contente ici et comme l'indéboulonnable John McVie de son habituel rôle de "player" mais avec une empreinte forte, celle qui leur appartient depuis le départ. La pop bluesy simpliste de "Miss Fantasy" doit au moins autant à sa rythmique qu'à sa mélodie et plus qu'au reste de l'arrangement, légèrement basique. De ce côté, Buckingham parvient à rattacher l'énergique "Sad Angel" aux expériences de Say You Will, en réemployant la moëlle substantielle des anciens tubes qu'il rêvet d'une production moderne, et en fournissant un superbe travail de guitares, chose qui se reconnaît tout aussi heureusement que le tandem McVie-Fleetwood. Les voix de Nicks et Buckingham se suivent de près, s'harmonisent avec le plus grand naturel, la chanson aux paroles pourtant mélancoliques donne envie de danser et chanter à tue-tête ; on se croirait au temps de l'éponyme de 1975 ou de Mirage. Tout va bien, le MAC a encore de quoi faire, et même de quoi nous surprendre : Buckingham, aidé par le célèbre producteur Mitchell Froom dans l'écriture (comme pour les deux autres titres suscités), nous réserve un beau petit joyau, complètement inattendu, "It Takes Time". Délicate ballade au piano saupoudrée de quelques cordes, très nostalgique et sublime, elle forme un écho au "Beautiful Child" de Stevie Nicks (album Tusk, 1979) dans la voix émue de l'ex-mari de la belle et que les années ont marqué, ce qui la rend encore plus vibrante. Preuve qu'après de nombreuses expérimentations, la musique du groupe peut puiser dans la plus grande simplicité pour mieux nous étonner...

Autant dire que la machine fonctionne toujours. Dix ans ont passé, la nouvelle formule se veut beaucoup plus sobre que pour Say You Will, alors qu'il s'agit du même line-up. On peut même en rire, si l'on compare la durée de l'oeuvre, la présentation... Du reste, sans chercher l'extase, on retrouve FLEETWOOD MAC, nos chers vieux amis, ceux qui ne nous ont de toute façon jamais déçus.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Lindsay ELL
The Project (2017)
Un must-have pas seulement country !




STANISLAS
Ma Solitude (2014)
Variété électro-pop à la française


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Stevie Nicks (chant)
- Lindsey Buckingham (guitares, piano, chant)
- John Mcvie (basse)
- Mick Fleetwood (batterie, percussions)


1. Sad Angel
2. Without You
3. It Takes Time
4. Miss Fantasy



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod