Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Alan Simon , Stevie Nicks
- Style + Membre : Peter Green , Peter Green Splinter Group , Mick Fleetwood , Christine Mcvie

FLEETWOOD MAC - Greatest Hits (1988)
Par MARCO STIVELL le 19 Mars 2015          Consultée 2360 fois

Le nouveau coup d'éclat de FLEETWOOD MAC avec Tango in the Night et le départ de Lindsey Buckingham scellent douze années d'une période exceptionnellement riche en hauts artistiques autant que commerciaux, et en bas sur le plan personnel. Logiquement, la maison de disques se doit de compléter par un best-of (« meilleurs morceaux »), ou, pour un groupe de cette envergure, un greatest hits (les tubes). FLEETWOOD MAC sera heureusement épargné d'une surexploitation de galettes similaires, contrairement à d'autres grands noms de sa génération.

Et puis même si ce Greatest Hits est d'un intérêt relatif pour le fan passionné, adressé plus volontairement à l'amateur lambda, il reste un objet à avoir. D'abord, il nous rappelle, malgré les années passant, combien ce groupe à la destinée hors du commun fut un pourvoyeur de tubes redoutables entre 1975 et 1987. Le revers de la médaille se situe justement dans cet aspect : il ne s'agit que d'une période du groupe, malgré tout ce qu'elle représente, occultant de ce fait l'ensemble de ce qui précède l'arrivée de Stevie Nicks et de Lindsey Buckingham. Chose logique dans un souci de cohérence, mais qui cantonne le grand public à sa vision limitée d'une carrière diversement intéressante. Il y avait déjà eu un greatest hits en 1971, rien à voir donc...

Depuis 1975 jusqu'à 1987, chaque album est représenté par deux morceaux minimum, faisant la part belle à Rumours et Tango in the Night, naturellement. Malgré l'accent évident sur les tubes, FLEETWOOD MAC équilibre par exemple en ne favorisant pas l'album blanc par rapport à Tusk. Ainsi, l'audace n'est pas reniée, chose remarquable pour un greatest hits. Car le groupe réalise des choix surprenants, pour Tusk en l'occurrence : « Sara » est l'un des plus évidents, mais la chanson-titre délirante s'insère là où l'on s'attendait à trouver « Think About Me ». Côté Rumours, « I Don't Want to Know » s'est vu délaissé au profit de « You Make Loving Fun ».

Par ailleurs, si le groupe a vu son succès décuplé grâce à l'arrivée du couple Nicks-Buckingham et fait toujours preuve d'une cohésion sans faille avec le recul, c'est Christine McVie qui détient le record de présence sur cette compilation de tubes, avec pas moins de six morceaux écrits (Nicks en a cinq, et Buckingham quatre). Chacun des trois membres créatifs durant cette période possède son talent dans le domaine de l'efficacité, mais également son empreinte propre. Le détail qui ressort ici, c'est que Christine McVie apparait comme la plus constante, en termes de qualité et d'impact musical sur le public, même si sa discrétion scénique ne la rend pas aussi fascinante (donc marquante) que Stevie Nicks.

FLEETWOOD MAC poursuit l'histoire et les deux amies tiennent à le signifier par la présence de deux inédits, en réalité faces B de singles extraits de Tango in the Night. Buckingham est parti aussitôt après l'enregistrement, donc avant la tournée. À sa place, le groupe n'engage pas un, mais deux guitaristes. Reprenant la même formule qu'en 1973, Billy Burnette et Rick Vito tiennent respectivement les rôles de rythmique et de soliste. Les enregistrements suivent : « As Long as you Follow », sucrerie soul conventionnelle pour Christine McVie, fait son effet en partie grâce à cette nouveauté, en sus d'une maîtrise d'écriture toujours impeccable.

C'est néanmoins Stevie Nicks qui se distingue avec un « No Questions Asked » magistral. Le rêve que la chanteuse distille habituellement est entretenu avec une nouvelle coloration. Les riffs de guitare fusent avec deux empreintes différentes, le son brillant jusque dans la batterie de Mick Fleetwood ainsi qu'une mélodie séduisante portent la chanson très haut, la voix de Stevie plus claire que rocailleuse plâne, tout cela pour notre plus grand bonheur. Le son tire vers l'« adult oriented rock » (AOR), encore résolument FM mais se rapprochant doucement des années 90. La suite qui en découle est une autre histoire, la moins connue mais certainement pas la moins passionnante de la carrière de FLEETWOOD MAC.

Cette compilation figure parmi les plus grosses ventes du groupe (vingt millions de disques supplémentaires...), en toute logique. À avoir, ne serait-ce que pour les deux inédits.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Joan OSBORNE
Relish (1995)
La plus blues des jeunes Américaines des 90's.




MIKE & THE MECHANICS
The Singles 1985-2014 + Rarities (2014)
Faces b à écouter et réécouter !


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Rhiannon
2. Go Your Own Way
3. Don't Stop
4. Gypsy
5. Everywhere
6. You Make Loving Fun
7. Big Love
8. As Long As You Follow
9. Say You Love Me
10. Dreams
11. Little Lies
12. Oh Diane
13. Sara
14. Tusk
15. Seven Wonders
16. Hold Me
17. No Questions Asked



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod