Recherche avancée       Liste groupes



      
SOFT ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Chris REA - The Blue Cafe (1998)
Par ERWIN le 28 Avril 2014          Consultée 699 fois

Voila, à force de parler de peau de banane, d’évoquer la chance et autres couillonnades, le chanteur préféré des ménagères de cinquante printemps a vu les problèmes débouler. Il s’est écoulé 4 ans depuis Espresso logic, Chris a fait une BO de film – Nous y reviendrons -, s’est engagé avec ferveur mais sans beaucoup de succès dans la course automobile, et vlan, la maladie lui est tombée dessus telle la vérole sur le bas clergé breton. Pour l’instant, ça va, mais notre Chris ne brille pas par l’immunité autant que par la sensibilité. Les années passent et sont nécessaires à l’écriture de ce nouvel album. On remarquera avec admiration l’esthétique de la pochette, ce bleu surnaturel… On est loin du look pêcheur breton arboré il y a une vingtaine d’années… C’est déjà son quatorzième opus.

On retrouve sur cet album la plupart des qualités reconnues de notre spécialiste laidback/smooth anglais… Les gimmicks sont présents : la plage, l’été et le bleu… Le grand - !! - bleu de partout, pas de quoi rigoler ! Débutons d’ailleurs par "As long as I have your love”, une timide resucée de “Looking for the summer”, le smooth en moins, mais bien agréable tout de même. Et il y a – comme à chaque fois - le titre sur l’été – on peut en faire des vannes avec ça –, il se prénomme « Sweet summer day » et n’est sans doute pas aussi chargé d’intensité que ses prédécesseurs, mais plus taillé pour une écoute basique et superficielle. Les orchestrations sont en général plus « mainstream » qu’auparavant, l’adjonction de nappes de synthés, un poil trop présentes, gâchent quelque peu les ambiances. Ainsi, “Shadows of a big man” est très sympa mais présente les même symptômes. On notera toutefois sur “Anyone like you”, le rugissement de la guitare sur le refrain avec un son distorsionné rare chez REA. Enfin, le rocksteady de « Stick by you » est original, mais garde cette idée plus « classique » de la musique et le grain de Chris est toujours peu présent.

Cependant, le café bleu reste un album du spécialiste mondial de la chanson qui fait chavirer les cœurs, et classique il y a : ainsi, Chris évoque les difficultés de la vie sur le masterpiece de l’album « I’m still holding on », avec un talent intact et toujours cette capacité unique à faire naître une émotion terrible par le seul pouvoir de sa voix, beaucoup d’émotion dans ce titre, dommage qu’il soit un peu isolé car c’est la super classe. Un autre standard de l’opus est le titre éponyme « The blue cafe », ou l’on retrouve tout le smooth du champion de la drague. La dansante « Thinking of you » est très efficace dans un tout autre registre, plus rapide. Sinon il reste à signaler le joli riff de « Square peg, round hole » et nous aurons fait le tour de la question.

L’album atteint le top 10 dans sa patrie mais globalement le succès est moins au rendez-vous que précédemment, difficile de se maintenir au top après avoir tutoyé les sommets pendant plusieurs années, c’est le destin de tous les artistes.
Il est indéniable que les soucis ont nuit à la qualité de composition de Mr REA, qui est un peu « en roue libre » - certes de manière très relative, mais tout de même -. Du coup, le sens des responsabilités me force à une certaine sévérité de circonstance, quatre années auraient du lui permettre de retomber sur ses pieds. Le destin en aura voulu autrement : un peu plus de 3/5, mais 3/5 quand même.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


David BOWIE
A Reality Tour (2010)
Toujours extraterrestre




SKIP THE USE
Little Armageddon (2014)
A une marche du trône


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Square Peg, Round Hole
2. Miss Your Kiss
3. Shadows Of The Big Man
4. Where Do We Go From Here
5. Since I Found You
6. Thinking Of You
7. As Long As I Have Your Love
8. Anyone Quite Like You
9. Sweet Summer Day
10. Stick By You
11. I’m Still Holding On
12. The Blue Café



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod