Recherche avancée       Liste groupes



      
SOFT ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Chris REA - Dancing With Strangers (1988)
Par ERWIN le 11 Avril 2014          Consultée 1075 fois

Chris a 36 ans et encore toute la vie devant lui. On le ressent devant la couverture de son neuvième album. La peinture le montre en homme maître de lui même et de son art. Il n'a d'ailleurs jamais été aussi guitariste que durant l'intro de ce nouvel opus puisque "Joys of christmas" le voit attaquer sa stratocaster comme jamais il ne l'avait fait auparavant. c'est un élément novateur qui promet une écoute certainement plus attentive qu'à l'accoutumée au niveau de la guitare. Second constat, l'album est bourré jusqu'à la gueule.

"Let's dance"est à l'opposé du hoquetant titre de David BOWIE, celui ci est tout simplement dansant, et deviendra un de ses plus grands succès, c'est enjoué, positif, merveilleusement équilibré même si ça ne révolutionne pas le monde de la musique. Ce morceau essentiel va tout de même tracter l'album jusqu'à la deuxième place du billboard anglais pendant un paquet de temps, seulement dépassé par le "Bad" de Michael JACKSON. On constate que désormais les grands noms entourent le petit chanteur de Middlesbrough, cool, non ?

Alors que "Josie's tune" est une nouvelle ode à sa fille Joséphine, déjà connue des masses laborieuses par la grâce de la chanson qui lui fut consacré quelques années auparavant. "Loving you again" fait preuve d'une jolie sophistication, et le grain de la guitare ne trompera personne, pas plus que le sujet abordé, celui de son épouse Joan, à nouveau présente sur l'album de notre family man préféré. C'est certes un brin mainstream, mais ô combien efficace. Qui plus est, tant de fidélité envers son amour de jeunesse force le respect, j'espère que ce mec cache des vices terribles car il faut avouer qu'il est furieusement sympathique.

Carrément surprenant "That girl of mine" est un rock'n'roll de derrière les fagots, "à la Chris". Quel coquin tout de même, je ne m'y attendais guère ! C'est réussi et donne envie de le réécouter immédiatement. On y remarquera le joli solo de slide. Comme prévu, cet album voit la guitare a une place prépondérante. Du smooth comme s'il en pleuvait : "September blue" en est un bel exemple mais je pourrais citer "Que sera", qui est tout à fait charmante ou la sophistiquée "Curse of the traveller". Je vous conseille aussi sur les bonus de la réédition le "Donahue's broken wheel", instrumental bluesy ou la slide de Chris fait des merveilles. Ah le Blues ! Ce sera pour plus tard, mais ça promet ! On peut toutefois largement se sustenter avec la belle et rythmée "Windy town" nouvelle ode à sa ville natale. Enfin, la plaisanterie "Gonna buy a hat" se gausse des politiciens qui n'y comprennent pas plus que les autres selon le Chris, "mais comme il va pleuvoir, je préfère m'acheter un chapeau" tout est dit ! En plus, il a de l'humour !

Nous restons dans la continuité des albums précédents niveau qualité ; en revanche, le succès est tel que Mr REA devient une superstar en son pays. Finalement, ce n'était pas si compliqué...? La scène est posée pour les masterpieces, personne ne serait être surpris par les deux albums à venir.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


MIDNIGHT OIL
10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 (1982)
Les "oils" prennent le pouvoir en australie




Bruce SPRINGSTEEN
Born In The U.s.a. (1984)
Masterpiece

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Joys Of Christmas
2. Windy Town
3. Gonna Buy A Hat
4. Curse Of The Traveller
5. Let's Dance
6. Que Sera
7. Josie's Tune
8. Loving You Again
9. That Girl Of Mine
10. September Blue



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod