Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ-ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Camera, Ash Ra Tempel
- Membre : Cluster, Popol Vuh, Embryo, Faust, Agitation Free, Harmonia
- Style + Membre : Neu!, Kraan

GURU GURU - Live (1978)
Par WALTERSMOKE le 1er Octobre 2015          Consultée 525 fois

Cela commençait à tarder, mais ça y est, enfin, GURU GURU sort son premier live officiel. Au bout de 10 ans d'existence, le groupe au parcours déjà bien étoffé se fend d'un type d'album qu'affectionnent les fans, même si d'aucuns diront qu'il ne s'agit que d'une basse opération mercantile beaucoup trop tolérée. Dans le cas particulier de GURU GURU, ce dernier point est à évacuer, la formation n'ayant jamais cherché un vrai carton ou tube pour le top 50, bien qu'il se soit approché par moments de la pop facile. On peut donc supposer que le live de 1978 est une occasion sincère de faire plaisir aux fans et aux amateurs de jazz-rock solide. En parlant de formation, force est de constater qu'il y a eu du dégraissage. En effet, GURU GURU est réduit à un simple quatuor, composé du batteur Mani Neumeier bien sûr, mais aussi du guitariste-souffleur Roland Schaeffer, du bassiste Peter Kühmstedt et d'un nouveau venu, le guitariste Dieter Bornschlegel. Les répercussions seront donc bien présentes par rapport aux morceaux déjà existants en studio.

À ce propos, cependant, Guru Guru Live s'impose sans forcer comme un album à écouter pour ses compositions. Sur 10 morceaux, 7 sont inédits, et les 3 restants sont considérablement modifiés par rapport aux originaux. Tout au plus "Der Elektrolurch" reste assez proche de l'original, tout en gagnant en densité et en saveur. "Moroso", qui hélas reste le seul extrait de Globetrotter écoutable pour bien des amateurs sans platine vinyle, ne perd rien à s'allonger et "Ooga Booga Spezial" n'a visiblement de lien avec le morceau de Känguru (1972) que le nom, et s'impose comme un moment fort de l'album avec des sous-parties délirantes et redoutables.

Pour les inédits à proprement parler, GURU GURU gère également de solide manière. Il se fait fondamentalement jazz sur "Herzflimmern", où Schaeffer est bien inspiré de troquer sa guitare contre un saxophone assez free dans l'esprit, et plonge tête la première dans l'exotisme avec talent – on pourrait d'ailleurs le rapprocher de Can, qui s'y complaisait également à la même époque. En particulier, "Formentera" n'est ni plus ni moins que le meilleur morceau du live, avec la même structure que "I'm Rolling Through this City". La recette est pourtant relativement simple, mais elle marche, au point qu'on y revient régulièrement. "Transylvania Express" présente pour sa part un Schaeffer (encore lui) redoutable au chant, qui n'a pas oublié le sens du mot « groove ».

Si Guru Guru Live n'est pas un live parfait, à cause de quelques longueurs et passages ennuyeux, il n'en reste pas moins qu'il se définit sans souci comme le meilleur album de GURU GURU entre 1975 et 1981, rien que ça. En tant que live, il faudra cependant attendre avant que la bande à Mani Neumeier ne sorte de nouvelles compositions enregistrées sur scène, et un peu plus pour un bon album, tout simplement.

A lire aussi en ROCK par WALTERSMOKE :


GURU GURU
Moshi Moshi (1997)
Pas très jap', mais on s'en fiche.




BLUR
Leisure (1991)
Parce qu'il y a eu une vie avant parklife


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Mani Neumeier (batterie, percussions, chant)
- Roland Schaeffer (guitare, vents, chant)
- Peter Kühmstedt (basse, percussions)
- Dieter Bornschlegel (guitare, percussions)


1. Transylvania Express
2. As Long As The Music's Flowing
3. Formentera
4. Conga Jam
5. What's The Matter With The Kids
6. Herzflimmern
7. Ooga Booga Spezial
8. Der Elektrolurch
9. Moroso
10. Medicine Man's Overdose



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod