Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Camera, Ash Ra Tempel
- Membre : Cluster, Popol Vuh, Embryo, Faust, Agitation Free, Harmonia
- Style + Membre : Neu!, Kraan

GURU GURU - Hey Du (1979)
Par WALTERSMOKE le 9 Octobre 2015          Consultée 455 fois

« Hey Du ». Non, ce n'est pas une version allemande d'un extrait de l'album rock le plus surestimé des années septante, mais bien le nom du dixième album studio de GURU GURU. Sorti en 1979, il est à même de cristalliser pour de bon le désamour pour le groupe allemand, qui change une nouvelle fois de direction en mode random. En effet, il s'agit – retenez votre respiration – de l'album le plus commercial du groupe, ni plus ni moins.
Et oui, diront certains, ce qui devait arriver arriva. Bien des groupes des sphères progressives se sont cassés la gueule à cette époque, il aurait été anormal que GURU GURU y échappe (quoique...). Cependant, dire ceci sous-entend qu'on part du principe qu'un album commercial d'un groupe progressif est mauvais. Il n'y a là rien de plus faux, mais il faut dans le même temps admettre que Hey Du n'est pas bien fort.

Pourquoi donc qualifier Hey Du d'album commercial ? Il suffit d'écouter le premier morceau, "Starway". Vous ne rêvez pas, c'est bien un simulacre d'ABBA disco qu'on entend ici ! La section rythmique, probablement tenue par Butze Fischer (et non Neumeier, qui se focalise sur les percussions) et le nouveau venu Gerald Luciano, ainsi que le chant multiple ne mentent pas, pas plus que les synthés. La pilule est assez dure à avaler, quand bien même on finit par apprécier le morceau au fil des écoutes. Le chant anglais enfonce le clou, chant qui sera effacé au profit de l'allemand sur le reste de l'album. À ce propos, "Was Für 'Ne Welt" fait partie des morceaux qui s'efforcent de maintenir la continuité artistique avec les GURU GURU précédents, mais s'enduit de sirop pop discount qui le rend difficilement crédible. Au moins le refrain très IRON MAIDEN est-il sympa à chanter... Le morceau-titre n'est pour sa part qu'un morceau pop-rock bien occidental oubliable.

Hey Du n'est pas dénué de qualités pour autant. Les chansons ne sont pas pénibles, et il est même deux morceaux qui valent complètement le coup. "Giri Fuschi" joue à fond la carte de l'exotisme tropical, et c'est une réussite. "Atommolch", qui conclut l'album, est une longue plage expérimentale certainement engagée d'un point de vue idéologique, qui reste en tout cas intéressante à écouter, bien qu'elle détonne ici.

Ce n'est pas une grande réussite que nous expose ici GURU GURU. Certes, il est juste moyen sans pic d'horreur artistique, mais est-ce mieux pour autant ? La déception peut sembler plus grande encore, surtout quand on connait le potentiel du groupe, aussi changeant soit ce dernier. Hey Du, c'est surtout la fin d'une période de régularité exemplaire pour le groupe, qui se mettra à espacer ses productions pour une prochaine décennie bien lacunaire en termes de sorties.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


Sara BAREILLES
Brave Enough : Live At The Variety Playhouse (2013)
Une voix, un piano, une guitare... et du talent !




Michel BERGER
/différences (1985)
Berger égal à lui-même


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Ingo Bischof (claviers)
- Butze Fischer (batterie, percussions)
- Gerald Luciano Hartwig (basse)
- Mani Neumeier (batterie, percussions, chant)
- Roland Schaeffer (guitare, chant, saxophone, claviers)


1. Starway
2. Dös War I
3. Was Für'ne Welt
4. Giri Fuschi
5. Hey Du
6. Taoma
7. Atommolch



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod