Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rover
- Membre : Iggy Pop , Brian Eno , Uriah Heep, Naked City, Tin Machine
 

 Billboard : Let's Dance (488)

David BOWIE - Tonight (1984)
Par CYRIL le 2 Juin 2006          Consultée 11681 fois

À peine terminée la tournée intitulée « Serious Moonlight Tour », qui connaît un succès planétaire sans précédent, voilà David Bowie qui sort un nouvel opus nommé Tonight. A priori éreinté par l’année qui vient de s’écouler, David Bowie trouve quand même le moyen de sortir un disque studio dont on ne se fait pas trop d’illusions sur la qualité, que l’on craint plus que moyenne. En effet, Tonight est bâclé, inutile et pêche largement par orgueil. Contrairement à ce qu’affirme le magazine Rock & Folk en septembre 1984, David Bowie ne peut pas tout se permettre et surtout pas un album aussi faiblard.

Pourtant, il faut bien dire que « Loving The Alien », qui ouvre les débats, est plutôt bon, malgré des arrangements bien trop fouillés (années 1980 obligent). D’ailleurs, les dernières versions live de ce titre sont magnifiques avec ses nouveaux arrangements épurés et simples. Malheureusement, c’est le seul morceau vraiment potable présent ici. Le reste est tout à fait médiocre et montre un Bowie franchement au creux de la vague. Même la collaboration de Tina Turner sur « Tonight » est sans lendemain tandis que la reprise du « God Only Knows » des Beach Boys est sans intérêt et on se demande encore comment un titre aussi mémorable peut se transformer ainsi en morceau quelconque.

L’autre information inhérente à cet album est bel et bien le retour d’Iggy Pop, qui co-écrit la moitié des titres et prête même sa voix sur « Dancing With The Big Boys », titre qui laisse un goût amer tout comme « Tumble And Twirl » et « Neighborhood Threat », assez empesés et rébarbatifs. Et que dire de la désespérante reprise des Stooges « Don’t Look Down », ici vaguement reggae et surtout terriblement amorphe, comme la majeure partie de cet album, franchement indigeste et sans âme. Mais où est passé le Bowie des seventies, qui lançait les modes au lieu de les épouser sans aucun scrupule et sans aucune finesse ? Reste malgré tout « Blue Jean », premier simple du disque lancé par un clip intéressant de Julian Temple taillé pour MTV (encore en période de balbutiements) mais loin de sauver le disque du naufrage.

Un an après Let’s Dance déjà décrié pour son aspect commercial, Tonight persiste et signe. David Bowie s’enfonce un peu plus dans la facilité et livre un album peu avenant qui ne s’imposait absolument pas, d’autant que l’on se rend vite compte du manque d’inspiration et de motivation du Thin White Duke. Cela ne pardonne pas.

A lire aussi en NEW-WAVE par CYRIL :


David BOWIE
Lodger (1979)
Méconnu, abrupt, génial !

(+ 2 kros-express)



David BOWIE
Station To Station (1976)
Le retour du "thin white duke"...

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
   ERWIN

 
   (2 chroniques)



- David Bowie (chant)
- Tina Turner (chant)
- Iggy Pop (chant)
- Carlos Alomar (guitare)
- Derek Bramble (guitare, basse)
- Carmine Rojas (basse)
- Omar Hakim (batterie)
- Sammy Figueroa (percussions)
- The Borneo Horns (saxophones)
- Arif Mardin (cordes, synthés)
- Guy St Onge (marimba)
- Mark Pender (trompette)
- Robin Clark (choeurs)
- George Simms (choeurs)
- Curtis King (choeurs)


1. Loving The Alien
2. Don't Look Down
3. God Only Knows
4. Tonight
5. Neighborhood Threat
6. Blue Jean
7. Tumble And Twirl
8. I Keep Forgetting
9. Dancing With The Big Boys



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod