Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK / HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rover
- Membre : Iggy Pop , Brian Eno , Uriah Heep, Naked City, Tin Machine
 

 Billboard : Let's Dance (530)

David BOWIE - The Man Who Sold The World (1970)
Par CYRIL le 22 Octobre 2006          Consultée 12100 fois

Novembre 1970. David Bowie est (déjà) un artiste « expérimenté ». Cela fait en effet cinq ans environ qu’il galère au sein de multiples formations et malgré la sortie du single « Space Oddity » en 1969, sauvé de l’anonymat grâce à la réussite de la mission Apollo 11, un vrai succès serait bienvenu pour celui que l’on surnommera plus tard Ziggy Stardust. Pour cela, il convient de savoir ce qui marche en ce début de décennie… Et là, pas de doute possible, il s’agit du hard rock (Led Zeppelin) et du heavy metal (Black Sabbath) ! C’est ainsi que Bowie électrifie ses compositions tandis qu’il s’entoure d’un certain Mick Ronson, guitariste qui se distinguera plus d’une fois avec des performances live souvent hors du commun. Cependant, c’est bel et bien l’attitude provocatrice de Bowie - en robe d’homme sur la pochette - qui donnera à cet album ses premières lettres de noblesse. En effet, la pochette est censurée aux Etats-Unis et comme chacun le sait, un tel fait d’armes a le mérite de faire le jeu de n’importe quel artiste…

Ne nous méprenons toutefois pas ! The Man Who Sold The World est loin de se borner à sa pochette. Son contenu vaut également son pesant de cacahuètes ! En effet, Bowie se lâche complètement dans un registre heavy qui semble aujourd’hui un peu désuet avec des titres en acier trempé, au premier rang desquels on peut citer « The Width Of A Circle », où montées en puissances et changement de rythmes se succèdent sur fond de paroles mélangeant délire et perversion. « All The Madmen », très névrotique, démarre quant à lui calmement pour aboutir finalement à une explosion salutaire tandis que « After All » se révèle plus sombre encore. On sent plus de légèreté sur « Black Country Rock » et « Running Gun Blues », titres où la guitare de Mick Ronson est toujours aussi virevoltante.

On repart dans des contrées plus sombres avec « Saviour Machine » et « She Shook Me Cold », où la voix cristalline de Bowie s’exprime à merveille. Il s’agit surtout d’un des morceaux les plus violents de sa carrière. Ceux qui s’imaginent que Bowie ne fait que de la pop n’ont qu’à écouter cette tranche ô combien incisive qui me fait penser – toutes proportions gardées - au « Sweet Leaf » de Black Sabbath ! En guise de conclusion, « The Supermen » se veut plus solennel et se révèle réussi malgré une voix un peu trop nasillarde ici… Il serait toutefois impardonnable de ne pas parler du titre éponyme, qui fait figure aujourd’hui de tube au sein de cet opus. Ce n’était bien sûr pas le cas en 1970 ! La raison est simple : il faut attendre 1993 et la fameuse reprise de Nirvana pour que ce morceau désormais emblématique soit remis au goût du jour. De plus, il est clair que la version originale est d’excellente facture avec sa crécelle et sa ligne de guitare d’une simplicité affolante…

Au final, The Man Who Sold The World reste à ce jour l’album le plus sauvage de toute la carrière du Thin White Duke… Bardé de riffs bien gras, cet album est véritablement celui qui va permettre à Bowie de se faire un nom. Cependant, ce disque n’apporte pas le succès escompté (on décèle quelques petites approximations vocales). Encore un peu de patience, ce n’est que partie remise ! Promis, juré !

A lire aussi en ROCK par CYRIL :


ARCTIC MONKEYS
Whatever People Say I Am, That's What I'm Not (2006)
Phénomène !




FOO FIGHTERS
In Your Honor (2005)
Les Foo Fighters là où on ne les attendait pas !


Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
   BAAZBAAZ
   ERWIN
   WALTERSMOKE

 
   (4 chroniques)



- David Bowie (chant)
- Tony Visconti (basse)
- Mick Ronson (guitare)
- Woody Woodmansey (batterie)
- Ralph Mace (synthé)


1. The Width Of A Circle
2. All The Madmen
3. Black Country Rock
4. After All
5. Running Gun Blues
6. Saviour Machine
7. She Shook Me Cold
8. The Man Who Sold The World
9. The Supermen



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod