Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 ...>...>>... 777
Comment poster un commentaire ?


The WHO
WHO'S NEXT


Le 25 Février 2008 par SB


Splendide album !
J'avais des préjugés sur ce groupe et cet album a été une véritable surprise !
J'aime beaucoup cette ambiance de rock des années 70s.
Tous les titres sont excellents.





KING CRIMSON
THRAK


Le 25 Février 2008 par SB


3/5 me parait être une note qui convient bien au disque.
On trouve de l'excellent, comme VROOM et Dinosaur, mais d'autres choses un peu moins bonnes par moment (je supporte mal "Sex Sleep Eat Drink").
Je trouve le son enorme par contre !! Quel son de basse et quel son de guitare !!!





KING CRIMSON
STARLESS AND BIBLE BLACK


Le 25 Février 2008 par SB


Un album spécial, c'est le moins que je puisse dire ! Mais assez captivant tout de même, même si parfois je le trouve un peu décousu !
Quoi qu'il en soit je le trouve très bon, j'aime ces parties improvisées, et les lignes de basse sont en général géniales.
J'ai du mal à me faire un avis sur "Trio", je suis assez tiraillé sur ce titre, tout dépent de mon humeur en fait.
Un bon 4/5 tout de même car j'aime beaucoup ce côté un peu spécial.





YES
90125


Le 25 Février 2008 par SB


J'ai eu très peur avant de l'avoir écouté, et finalement j'ai été très agréablement surpris : le disque est même très bon ; dans un autre registre cependant.





YES
RELAYER


Le 25 Février 2008 par SB


Franchement sublime ! Je pense que c'est leur oeuvre la plus aboutie ! Vraiment splendide !





RADIOHEAD
IN RAINBOWS


Le 23 Février 2008 par MR. AMEFORGEE

L'album est depuis sorti en cd, quand même!





PORCUPINE TREE
NIL RECURRING


Le 23 Février 2008 par THIERRY


J'espère que Wilson & co ont sorti "nil recurring" sans arrière pensée mercantile, bref qu'ils restent intègres avec leurs fans (dont je fais partie)... Mais mon petit doigt me dit que cet EP intègrera dans quelques années une nouvelle édition de "fear of a blank planet" dans un format 2cds comme ils l'ont déjà fait avec "staicase infinities" sur "up the downstair"... Ne soyons pas naïfs, il y a des personnes dans les maisons de disques pour penser à tout ça, que l'artiste le veuille ou non, il est vrai que le fan n'est pas obligé de tout acheter mais ça le frustre beaucoup... Et du coup il achète... Faut faire avec.

Par contre, les albums "recording" et "lightbulb sun" sont introuvables aujourd'hui ??? C'est bizarre...





YES
YESSONGS


Le 23 Février 2008 par TERRY


Effectivement, le meilleur live de toute l'histoire du rock progressif (avec "Seconds Out" de Genesis et "Hhai" de Magma, s'il faudrait faire un trio de tête, mais "Yessongs" serait en premier sur ce top 3), avec une prise de son parfois un peu faible, mais une set-list incroyable - et en plus, c'était un triple à l'origine !
Un live fabuleux.





RADIOHEAD
IN RAINBOWS


Le 23 Février 2008 par DRUMETAL


L'opération marketing est peut-être pratique niveau argent... Mais la qualité mp3 est mauvaise par rapport à un CD, c'est bien connu. En effet un album en mp3 vaut environ 80Mo alors qu'en CD, celui-ci vaut pratiquement 10 fois plus. L'album en lui-même n'est pas mal du tout, mais voilà, même le fait de ne pas avoir d'objet entre les mains m'énerve. Bizarre, non?

Très mauvaise initiative du groupe, que je déconseille aux groupes d'une telle envergure, qui ont quand même les possibilités de nous offrir un bel objet... Dommage.





YES
YESSONGS


Le 23 Février 2008 par MONSIEUR L


Un des meilleurs lives rock de tous les temps avec stranger in the night de UFO . Un yes dans toute sa grandiloquence, mais aussi sa splendeur, sa mélodie et son charisme.





QUEEN
A KIND OF MAGIC


Le 22 Février 2008 par TERRY


Après une décennie 70 éblouissante, les années 80 furent dures pour Queen. Ce disque de 86, en partie bande-son d'un film qui a lui-même très très mal vieilli (esthétique vidéoclip douteuse) n'échappe pas à la règle du 'disque-cartonneur-rempli-de-hits-mais-qui-ne-passe-plus-la-rampe-de-nos-jours-parce-que-trop-souvent- écouté-et-trop-daté-au-niveau-de-la-production' - gâââââââââh (si vous trouvez une étiquette plus longue que la mienne, écrivez-moi : Napoléon, poste restante, asile psychiatrique de Charenton, Paris).
Quelques bons moments ne font pas un grand disque, et "A kind of magic" (album) est boursoufflé. En plus, trois bonus tracks ahurissants de débilité se mêlent à la partie...





The POGUES
PEACE & LOVE


Le 22 Février 2008 par JOVIAL


Entièrement d'accord avec la chronique de MR.AMEFORGEE, cet album est vraiment mauvais. A part White City et Young Ned of the Hill, que l'on peut qualifier de bonnes chansons, le reste est vraiment ennuyeux et décevant.

Un album à éviter.





GENESIS
TRESPASS


Le 22 Février 2008 par TERRY


Un OVNI sorti de nulle part, mais quand même très (trop) inspiré par le "In The Court Of The Crimson King" de King Crimson (pour la peine, un vrai OVNI). "Trespass" a beau être le premier vrai album de Genesis, tout est encore à faire, mais il n'en est pas moins très décevant et inégal. Seuls "Visions of Angels" et "White mountain" sont vraiment beaux. "Dusk" aussi, mais il est trop court. Et "The Knife" est surestimé.





QUEEN
INNUENDO


Le 22 Février 2008 par MEFISTO


La maturité du groupe se fait ressentir du début à la fin... surtout avec 'I'm sligthly mad', une des meilleures pièces que le quatuor a composées. Il y a aussi cette touche de romantisme si fidèle au groupe avec 'Don't try so hard'... et il y a ce requiem, cette pièce maîtresse, cet adieu magnifique et puissant, qui est devenu en un instant l'ode progressive et théâtrale de QUEEN: 'The show must go on'. Un superbe rideau qui boucle la boucle de la carrière d'un des groupes les plus énigmatiques et accessibles à la fois. Frissons garantis, à vie. Espérons que nos enfants suivront notre itinéraire musical pour entendre à leur tour les beautés de ce monde...





GENESIS
TRESPASS


Le 22 Février 2008 par MEFISTO


Pour ma part, je crois qu'il ne faut pas jouer aux historiens avec cet album et le comparer au précédant ou aux suivants. Prenons-le tel qu'il est, un Ovni sorti de nulle part avec des ambiances à cheval entre le baroque ('White Mountain') glauque ('Dusk') et le champ de bataille ('The Knife').

Bien entendu, n'oublions pas le meilleur titre, 'Looking for someone', qui est assez déboulonnant merci avec ses up-tempos et ses breaks incessants et le très sacré 'Visions of angels'...

À réécouter les yeux fermés, bière à la main, pour un court et profond voyage...





The CRANBERRIES
BURY THE HATCHET


Le 21 Février 2008 par MR. AMEFORGEE


Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'à côté des albums précédents, Bury the Hatchet paraît assez pâlichon. C'est joli, honnêtement exécuté, avec quelques mélodies sympas, mais pas plus.
En outre (voire en carafe), "Just my Imagination" est une chanson insupportable.
La pochette est fascinante, cela dit (Storm Thorgerson est surtout connu pour ses pochettes de Pink Floyd).





PORCUPINE TREE
NIL RECURRING


Le 21 Février 2008 par JANéTHEFUCKINJURIST


Au cours des nombreuses interviews données après la sortie de Fear of a Blank Planet, Steven Wilson déclarait que certains morceaux avaient été mis de côté car ils ne collaient pas vraiment au reste de l'album.

Je ne saurais soutenir le contraire. Là où le disque se veut direct, beaucoup moins sophistiqué, alambiqué qu'un In Absentia (la comparaison de leurs DVD-Audio est sur ce point éloquente), l'EP prend une toute autre direction. Qui peut servir de justification, même sommaire, à la démarche "mercantile" dénoncée par les ayatolahs du CD unique. Dans les années 70, les groupes sortaient un album par an, voire plus, sans qu'on les taxe forcément de voraces. Et ceux-ci, bien sûr à cause de restrictions liées au format de l'époque (le 33T) ne dépassaient guère les 40 minutes.

Aujourd'hui, on ne saurait tenir rigueur à Steven Wilson de proposer, en sus d'un album fort d'une cinquantaine de minutes de travail plus qu'honnête, de délivrer à ses fans (car ce sont eux qui achèteront, pas les autres : je rappelle qu'il n'existe à ce jour aucune obligation d'acheter tous les CDs édités par un groupe !) une demi-heure supplémentaire de bonheur. Surtout au vu de la qualité du produit, tant dans la composition que dans l'interprétation.

Et c'est surtout ici que nos point de vue diffèrent. Wilson justifie donc cette démarche par le fait qu'on n'écoute pas un album de 80 minutes avec la même attention qu'un disque qui n'en compte pas la moitié. Ce qui est vrai. D'où l'idée de ne pas surcharger un Fear of a Blank Planet déjà bien dense.
Tout en gardant bien à l'esprit qu'artistiquement, mis à part Sentimental, aucun titre ne semble s'inscrire dans le concept de base de l'album, tant dans les paroles que dans la musique.

La musique, venons-en. Porcupine Tree signe ici deux titres bien plus aventureux musicalement parlant que ce que l'album, relativement direct, proposait. Nil Recurring et What Happens Now, hors de toute structure classique en terme de chansons (couplets/refrain), lorgnent plus vers le prog de King Crimson que vers la pop d'un Stupid Dream par exemple. On y perd en mélodies sucrées ce que l'on gagne en expérimentation, en folie. Jusqu'à présent, PT se voulait sage. Depuis quelques albums, on en découvre sa face cachée, celle plus sombre, rageuse, agressive, même. Avec juste ce qu'il faut de guitares acérées, de rythmes furieux et d'envolées lyriques pour satisfaire les auditeurs les plus friands de musique progressive à tendance heavy. La montée en puissance du dernier titre touche même au divin.

Alors bien sûr, Sentimental, malgré quelques beaux passages et une intro finement ciselée, ne casse pas trois pattes à un canard. Ca sent le collage à plein nez, pas toujours bien réussi. Et Cheating the Polygraph, malgré un riff sabbathien bien senti, n'apporte rien au schmilblick.

Au final, il en ressort un produit sympathique mais pas transcendant, réservé aux fans qui y verront un cadeau supplémentaire (à 12 euros) de leur bien-aimé Steven Wilson. Mais n'y voir qu'une démarche mercantile serait à mon avis fort réducteur. Surtout au vu de la production actuelle en matière de rock prog...





SUICIDE
SUICIDE


Le 21 Février 2008 par TERRY


La terreur musicale à l'état pur. LE disque punk par excellence, celui qui définit au moins 40 ans du futur du rock, et même de la musique en elle-même. Et dire que 31 ans après sa sortie, il est toujours aussi incompris par les oreilles chastes qui n'osent pas aller de l'avant dans leurs découvertes musicales...
"Frankie Teardrop" me fera toujours autant pleurer de terreur, ces hurlements de Vega ne sont pas humains, il y à de la rage, du désespoir, de la peur, de la folie pure ici. Même la chanson d'amour "Cheree" est angoissante. Un disque génial, à ne pas mettre entre les mains d'un adorateur de Britney Spears ou de Christophe 'la Tortu(r)e' Willem.
Belle chronique, ça ne gâche rien.





The CRANBERRIES
BURY THE HATCHET


Le 21 Février 2008 par SONATAARCTICA


3 ça me semble peu, je le trouve très bon cet album :)

Alors certes il n'est plus très sombre, il ne fait pas dans l'originalité crasse.... Mais c'est un album aux sonorités joyeuses, ensoleillées, ça fait du bien de l'écouter !

Promises, je trouve que c'est une des meilleures chansons des Cranberries, puissante, accrocheuse, agressive... et ce n'est pas du tout une resucée de Zombie à mon goût ! Elle est tout bonnement magnifique.

Les autres chansons excellentes de cette album sont Animal instinct, Just my imagination, Delilah, Saving grace, Copycat, Desperate Andy... Et pour ma part je met au dessus également Dying in the Sun ! Cette balade n'a rien de spécial à première vue, mais la voix magnifique et cette mélodie enchanteresse... on se croirait mourir au soleil nous aussi !

Les autres chansons sont bonnes mais dispensables (notamment Shattered, Fee fi fo ou Sorry son).





BATTLES
MIRRORED


Le 20 Février 2008 par CEYLEEN

Mon impression après la première écoute était : "c'est un peu space mais c'est sympa." Je pense l'écouter plus attentivement afin d'avoir un avis un peu plus abouti. :)







Commentaires :  1 ...<<...<... 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 ...>...>>... 777






1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod