Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Diana ROSS - Surrender (1971)
Par DERWIJES le 6 Août 2019          Consultée 134 fois

Les débuts de la carrière solo de Diana ROSS sont...mouvementés, pour rester simple.
Le premier single sorti (“Reach Out and Touch (Somebody's Hand)” n'eut pas le succès escompté, alors que “Ain't No Mountain High Enough”, un hit instantané, propulsa l'album au top des charts, suivi par un autre single, “Remember Me”. Pour rebondir sur ce succès, la Motown demanda une suite immédiate, ce qui n'aboutit qu'au très moyen Everything is Everything, sorti sans single pour le promouvoir. Le troisième album Surrender va donc conclure cette première partie et arrêter ces montagnes russes : après celui-là, il faudra attendre deux ans avant que Diana Ross ne sorte un nouvel album, puisqu'elle deviendra la star polyvalente que la Motown souhaitait qu'elle devienne grâce à son rôle de Bille HOLIDAY... Mais réservons cette histoire pour une prochaine chronique.

Tout l'album Surrender tourne autour de “Remember Me”. Morceau de soul sucrée, il cartonna aux U.S.A., au point qu'il fut décidé de l'incorporer à l'album suivant afin d'en booster les ventes sans trop se fouler. Mais surprise ! Au Royaume-Uni, ce fut “I'm Still Waiting”, qui n'était pas un single à la base, qui rencontra les faveurs du public. Et cela grâce au DJ Tony Blackburn qui l'incorpora dans son émission. Le succès fut tel que la branche britannique de la Motown décida de ressortir localement l'album sous le nom du morceau. On peut dire ce que l'on veut des gars de la Motown, mais ce ne sont sûrement pas des billes quand il s'agit de vendre !

Quoiqu'il en soit, la promotion de l'album tournait uniquement autour de ces deux singles, sa chanteuse ne pouvant pas faire les tournées médiatiques habituelles : enceinte, elle accouchera un mois à peine après la sortie du disque. Cela ne l'empêchera pas de rencontrer des ventes plus que satisfaisantes, mais vaut-il mieux que son prédécesseur bâclé ? Assurément oui.

Il y a évidemment “Remember Me” et “I'm Still Waiting”, deux morceaux plus qu'efficaces, mais la véritable surprise vient du titre éponyme : nettement plus énergétique que ce à quoi Diana nous a habitués jusque-là, elle se donne à fond pour le chant, rappelant le gospel et surtout la grande Aretha FRANKLIN. C'est honnêtement mon morceau préféré de ses trois premiers albums. Je ne peux que lui reprocher d'être placé en ouverture de l'album et de nous faire croire à tort que le reste sera du même acabit.

L'on revient rapidement en territoire pop connu et, passé les deux singles précédemment cités, on s'aperçoit que Surrender a déjà utilisé toutes ses cartouches. Il ne lui reste que “I Can't Give Back the Love I Feel for You” pour se défendre : enregistré à la base avec les SUPREMES, Diana dit avoir voulu l'enregistrer de nouveau ici car elle avait l'impression d'avoir manqué le coche la première fois. Petite pique envers son ancien groupe qui tant bien que mal de survivre dignement sans elle ? C'est en tout cas une jolie chanson, peut-être moins sucrée que dans sa première version mais parfaite pour emballer dans les bals. Sa belle voix de velours entoure délicatement deux autres morceaux tout aussi sympathiques : le bien connu “Reach Out (I'll Be There)”, à l'origine des FOUR TOPS, et “I'll Settle For You”, une ballade assez sombre quand on se penche sur les paroles.

Bon, vous l'aurez compris, sur Surrender Diana ROSS fait du Diana Ross. Ou presque. Permettez-moi de conclure en vous parlant de deux petits morceaux qui passeraient presque inaperçus dans le lot : les deux dernières pistes de l'album. C'est comme une surprise qui attend l'auditeur rompu aux ballades soul/pop, avec tout d'abord “I'm A Winner”, second morceau de soul énergique destiné à la base à MARTHA & THE VANDELLAS. C'est un morceau intéressant par la manière agressive qu'à Diana de se lancer. On a la sent se lâcher complètement pour compléter avec le piano et les guitares presque funk. Vient ensuite la conclusion du disque “All the Befores”, en contrepoint avec ce qui précédait, une ballade émotionnelle avec une orchestration de cordes excellente et un chant qui l'est encore plus. C'est beau, tout simplement !

Malgré tout, Surrender laisse toujours un sentiment mitigé. Il y a ici de très bonnes chansons, mais contrebalancées par des morceaux anecdotiques. En tout cas, l'album a dû souffrir de la présence de deux singles au succès important et du début de la carrière d'actrice de son auteure, deux facteurs qui l'ont rapidement éclipsé des yeux du public, mais qui mériterait d'être re-découvert.

A lire aussi en SOUL par DERWIJES :


Diana ROSS
Diana (1980)
Diana disco




Diana ROSS
Diana Ross (1970)
Du tout bon !


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Diana Ross (chant)


1. Surrender
2. I Can't Give Back The Love I Feel For You
3. Remember Me
4. And If You See Him
5. Reach Out (i'll Be There)
6. Didn't You Know (you'd Have To Cry Sometime)?
7. A Simple Thing Like Cry
8. Did You Read The Morning Paper?
9. I'll Settle For You
10. I'm A Winner
11. All The Befores



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod