Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Diana ROSS - Last Time I Saw Him (1973)
Par DERWIJES le 10 Septembre 2019          Consultée 161 fois

1973 est une nouvelle année bien chargée pour Diana ROSS. En Juin sort Touch Me In The Morning, gros succès. En Octobre, c'est au tour de son album avec Marvin GAYE, longtemps repoussé. Nouveau gros succès. Et comme jamais deux sans trois, en Décembre sort ce Last Time I Saw Him. Pas un gros succès, pour le coup.

La Motown a encore une fois mis la pression à Diana pour qu'elle sorte l'album au plus vite. C'est que son planning pour 1974 est déjà bien chargé, avec le tournage d'un nouveau film, Mahogany, et la diva n'est pas prête de retourner en studio. Vite, vite, il s'agit alors de battre le succès de ces deux derniers albums tant qu'il est encore chaud et d'en sortir un autre. C'est donc le cul entre un succès passé et un succès à venir que sort ce disque, une place peu enviable dont il subira les frais en ne réalisant pas ses promesses de vente et devenant l'une des entrées les plus oubliées de la discographie de Miss Ross.

L'auditeur curieux trouvera pourtant de quoi satisfaire sa curiosité. La chanson-titre s'aventure, enfin, vers quelque chose de différent : la country. L'idée vient du producteur Michael Masser qui décide d'ouvrir de nouveaux horizons musicaux à Diana en infusant au single une orchestration qui part dans tous les sens, oscillant tantôt vers la country, tantôt vers le Dixieland...Il connaîtra en tout cas une gloire éphémère en restant pendant trois semaines le single le plus vendu des charts Easy Listening. Masser admet de lui-même que le style de la chanson est volontairement ridicule, mais cela n'empêchera la chanteuse de country Dottie WEST de connaître un petit succès dans son milieu en la reprenant en 1974 (une version reprise ensuite par Michele Lee pour le téléfilm sur la chanteuse sorti en 1995).

Last Time I Saw Him semble être un terrain de jeu pour Diana Ross. Elle y explore sur les dix morceaux du vinyle original différent styles pou s'amuser. Cela donne par exemple une parodie de Barbra STREISAND sur "No One Gonna's Be A Fool Forever", ce qui ne plaira pas forcément aux fans de Barbra et laissera de marbre les autres. Les deux autres singles de l'album, « Love Me » et "Behind Closed Doors" ainsi que "Sleepin'" ne laisseront personne de marbre par les sous-entendus présents à chaque strophe. Jusque-là Diana ne s'était jamais vraiment aventurée sur le terrain du sexe, probablement trop miné pour la Motown qui souhaitait préserver la même image virginale d'elle qu'au temps des SUPREMES, alors qu'approche de plus en plus vite l'ère du disco qui laissera peu de place à l'imagination.

Profitons en attendant des ces trois morceaux joliment interprétés et passons à une vraie d'amour, "You". C'est la grande ballade de l'album, une valse gospel, encore un genre auquel la diva n'avait pas touchée auparavant -comme quasiment toutes les chanteuses (et chanteurs) soul de l'époque elle a fait ses gammes dans les chœurs de l'église locale, mais n'en a pas fait son fond de commerce, commençant évidemment sa carrière par la pop suprême.- et personnellement c'est la première fois depuis son premier album qu'une de ses ballades parvient à m'émouvoir pour de vrai. Et en contrepoint de cette douceur se trouvent "Stone Liberty" et "I Heard A Love Song (But You Never Made A Song)" (quel titre !), deux morceaux qui retrouvent la fureur soul ayant fait la réputation de Motown. Si la première reste mon morceau préféré de l'album, la seconde semble sortie du répertoire d'Otis REDDING, mais Miss ROSS la fait sienne sans aucune difficultés.

Avec le recul du temps le manque de succès de Last Time I Saw Him paraît injuste. C'est dans l'ensemble un album solide et qui fait des efforts pour se diversifier là où les albums précédents se contentaient d'une alternance routinière entres chansons rapides et slows. Je n'enlèverais du lot que la berceuse "Turn Around" pour la remettre sur Touch Me In The Morning, d'où elle aurait dû d'ailleurs être puisqu'elle faisait partie du projet To The Baby prévu par Diana. Mais manque de bol le monde la musique est impitoyable et Last Time... est sortie trop tôt pour son bien. Troisième album de Diana ROSS dans la même année, le public lui a fait payer sa lassitude en l'ignorant, au point que même les ré-issues du disque ne purent lui accorder un succès tardif. Peut-être peut-on rêver d'une réalité alternative où les circonstances furent et où Last Time I Saw Him prit à juste titre sa place au dessus de Touch Me In The Morning ?

A lire aussi en SOUL par DERWIJES :


Diana ROSS
Why Do Fools Fall In Love ? (1981)
Du disco, de l'aérobic et un brin de Gene Simmons




Diana ROSS
The Boss (1979)
C'est qui le patron ?


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Diana Ross (chant)


1. Last Time I Saw Him
2. No One's Gonna Be A Fool Forever
3. Love Me
4. Sleepin'
5. You
6. Turn Around
7. When Will I Come Home To You
8. I Heard A Love Song (but You've Never Made A Sound
9. Stone Liberty
10. Behind Closed Doors



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod