Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Eric Dolphy , Duke Ellington
 

 Guide Jazz (375)

Charles MINGUS - Mingus ! (1961)
Par DERWIJES le 13 Novembre 2020          Consultée 102 fois

Mingus ! (Ou Mingus tout court) a la fâcheuse idée de se retrouver pris en sandwich entre deux albums bien mieux considérés que lui. Pas facile de faire mieux que Charles Mingus Presents Charles Mingus et Oh Yeah  ! Mais il a beau être considéré comme un bouche-trou, il va quand même retrousser ses manches et nous convaincre de son potentiel.

L’oublier, ce serait se priver d’une réunion de la plus fine équipe qu’ait pu réunir Charles MINGUS : Eric DOLPHY au saxophone, Ted CURSON à la trompette et Dannie RICHMOND à la batterie, avec en plus Lonnie HILLIER à la trompette, Jimmy KNEPPER et Britt WOODMAN au trombone, Charles McPERSON au sax alto, Booker ERVIN au sax ténor, et enfin Nico BUNINK et Paul BLEY au piano. Un grand groupe pour de gros morceaux : trois pistes, dont une de presque vingt minutes. Autrement dit, pas l’album le plus conseillé pour découvrir le monsieur.
La clé pour l’apprécier consiste à comprendre le concept derrière chacun des morceaux. Parce qu’il ne s’agit pas juste de jouer, mais de transmettre des idées à travers la musique. Le premier titre, par exemple. "MDM", c’est "Monk, Duke & Me". Trois compositeurs, trois styles bien différents, trois morceaux mélangés en un seul : "Straight, No Chaser" de Thelonious MONK, "Main Stem" de Duke ELLINGTON et "Fifty-First Street Blues" de MINGUS. C’est un gros morceau à avaler, alors mâchez-le bien, mais il est construit d’une manière qu’on ne s’y ennuie pas une seule seconde et qu’on reconnaît instantanément à quel compositeur il rend hommage à tel ou tel moment. Dolphy, Knepper et Bley sont, comme on peut s’y attendre, absolument brillants. "Stormy Weather" est plus facile à aborder. Un vieux standard composé à Harlem dans les années 40, c’est à la base une chanson de type « torch song », un terme définissant une niche particulière de chansons dont les paroles tournaient toujours autour d’un amour non réciproque et des affres sentimentales s’ensuivant. On oublie rapidement la version jouée au Cotton Club en écoutant le quintet de MINGUS s’amuser à démonter le morceau pour le remettre en place dans un autre sens, pour le redémonter. Toujours à la sauce MINGUS, avec des effets de style recherchés et flamboyants.
La dernière piste est aussi la plus complexe à aborder. "Lock’Em Up (Hellview in Bellevue)" s’inspire d’une malheureuse histoire arrivée à MINGUS : alors qu’il était parti chercher de l’aide à l’asile psychiatrique de Bellevue après un épisode dépressif, il s’y est retrouvé enfermé contre son gré, jusqu’à ce que des amis parviennent à le sortir de là, moyennant un bon prix. Il a décidé de traduire cette expérience en musique, et voilà le résultat, six minutes de furie qui finissent en explosion nucléaire à la fin. C’est assez confus et on s’y perd facilement, mais il faut avant tout suivre l’énergie de rage qui porte le morceau pour s’y retrouver.

Trois morceaux de bonne qualité. Malheureusement, cela ne suffit pas à le sortir de l’ombre. C’est qu’il faut bien avouer que dans le même style déstructuré, Oh Yeah fait quand même mieux. Tant pis, au moins il a pour lui l’avantage de bénéficier du statut de « perle bien cachée », un statut assez envié dans les discographies conséquentes !

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Gil EVANS
Plays The Music Of Jimi Hendrix (1974)
Hommage à une rencontre manquée




Kenny DORHAM
Una Mas (1964)
Avant-dernier essai.


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Charles Mingus (contrebasse)
- Eric Dolphy, Charles Mcperson, Booker Er (saxophone)
- Dannie Richmond (batterie)
- Ted Curson, Lonnie Hillier (trompette)
- Jimmy Knepper, Britt Woodman (trombone)
- Paul Bley, Nico Bunink (piano)


1. M.d.m. (monk, Duke & Me)
2. Stormy Weather
3. Lock 'em Up (hellview In Bellevue)



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod