Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Eric Dolphy , Duke Ellington
 

 Guide Jazz (390)

Charles MINGUS - Changes Two (1974)
Par DERWIJES le 25 Janvier 2021          Consultée 97 fois

Non, cette chronique ne commencera pas avec un paragraphe expliquant que les suites sont toujours moins bien que l’original, exemple à l’appui, insérer référence à Terminator 2, yadi yadi yada… Tout simplement parce que Changes Two n’est pas une suite mais le jumeau de Changes One, les deux albums étant constitués d’enregistrements des mêmes sessions.

Permettons-nous un petit rappel : Première moitié des années 70, MINGUS est mal en point. Abandonné par ses musiciens, miné par des soucis de santé, il forme un nouveau groupe et retourne en studio rapidement pour se jeter dans la musique. Une belle histoire de lutte contre l’adversité qui marque la dernière entrée réellement pertinente dans sa discographie. Cela ne se voyait pas tellement sur Changes One qui était un album très consensuel n’offrant pas de grande surprise. Et à l’exception d’une seconde version de "Duke Ellington’s Sound of Love" (était-ce vraiment nécessaire ?), Changes Two vaut le détour.

Avec l’âge vient la maturité de l’expérience, et c’est d’une main de maître qu’il gère son groupe. Sa musique dégage une impression de force tranquille. A la manière d’un chef préparant son plat de prédilection, on y retrouve le confort d’une valeur sûre. "Orange Was The Color Of Her Dress, Then Blue Silk", composition de dix ans d’âge issue de Mingus Plays Piano, est retravaillée en une pièce de dix-huit minutes jetée en pâture au swing. C’est une marque de la versatilité de Mingus, capable de traduire une pièce pour piano en un big band.

"Black Bats and Poles" et "For Henry Carney" continuent sur la lancée swing. Mingus semble pressé de bouger, de ne pas s’arrêter et c’est cette impression qui se dégage le plus de l’album : un sentiment d’urgence comme s’il fallait s’amuser autant que possible avant la fin inévitable. Mais fidèle à lui-même, il glisse en ouverture "Free Cell Block F, ‘Tis Nazi U.SA." un titre protestataire dont il s’est fait une spécialité. Qu’aurait-il dit face aux évènements récents ?

Changes Volume Two contient les versions définitives de ces titres qu’il jouait inlassablement en live avec son groupe pour les peaufiner. Classique mais efficace, c’est une valeur sûre pour tout amateur du Mingus qui chercherait à passer un bon moment. Après lui le déluge, les disques suivants se feront de moins en moins inspirés…

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Diana ROSS
Lady Sings The Blues (1972)
Fine & mellow




Miles DAVIS
Filles De Kilimanjaro (1969)
Fort de café


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



Non disponible


1. Free Cell Block F, 'tis Nazi U.s.a.
2. Orange Was The Color Of Her Dress, Then Silk Blue
3. Black Bats And Poles
4. Duke Ellington's Sound Of Love
5. For Harry Carney



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod