Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIÉTÉ FRANÇAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Claude FRANÇOIS - Menteur Ou Cruel (1969)
Par MARCO STIVELL le 22 Septembre 2023          Consultée 445 fois

Troisième album juste pour 1969, dont un en langue étrangère, notre ami à voix chevrotante et qui a la bougeotte ne chôme pas, et ce n'est pas près de s'arrêter, même s'il ne lui reste que huit années en aval. Pour les grands tubes, on est toujours un peu en attente, et ce deuxième opus original en six mois, même en se défendant avec quelques morceaux, n'atteint pas le niveau de son prédécesseur. Mais les foules de fans s'en fichent ou ne voient aucune différence, tant qu'on trouve le nom (donc la voix, l'identité) de Claude FRANÇOIS, idole montrée sur la pochette bancale de Jean-Marie Périer.

Et puis, 'original', c'est un grand mot. Une bonne moitié, encore une fois, est constituée de reprises, mais il y a du choix à valider, à défaut de mémoriser. En premier lieu, on apprécie la présence de "Sugar Sugar", hit des ARCHIES, groupe américain fictif créé pour la série animée adaptée des BDs Archie Comics, et dont le ton plaisant reste basé sur l'humour adolescent, bien avant que la télé en fasse (malgré le mérite d'avoir enfin importé la saga en France) une version sombre et bourrine (Riverdale). Sensuel et naïf, ce titre ensoleillé devient ici "Douce Candy", avec un texte plutôt rythmique mais rien de très marquant, en dépit des Fléchettes et un orchestre bien marqué à la fin.

Cloclo retourne ensuite à Burl IVES avec "Little Beatty Tear", variation folk sur le "Prélude n°1 en do majeur" de Jean-Sébastien BACH, devenue ici "Une Petite Larme M'a Trahi", plutôt mignonne avec sa harpe pour piano, son chant doublé à la tierce. À l'inverse, "Tout Eclate, Tout Explose" subit un peu le verbiage du blondinet sur des paroles pas forcément bien écrites sur le fait de s'aimer sans tabou, même en pleine période hippie et même sur une musique soul aussi festive. Pas non plus très fan de l'adaptation du "Vive Bobby Joe" des Anglais EQUALS en "Vivre Que C'est Bon". Cloclo et ses Fléchettes forment une bonne équipe, mais franchement, ces paroles positives martelées, ces cuivres pétaradantes... Même constat pour "Un Homme Libre" ("I'm Alive", chanson des HOLLIES) et "Tu Seras Toute à Moi" ("I'm Gonna Make You Mine", de Lou CHRISTIE).

Voyons ce qu'on nous sert en compositions. Argh, "Petit Jésus" ?! D'accord monsieur FRANÇOIS, vous priez pour trouver un amour stable et quotidien, mais quand même ! D'accord, le début en douceur et les choeurs féminins planants sont jolis, mais ces trombones, aie aie aie ! Tout cela ou presque sonne forcé, bien peu naturel. En revanche, "Le Pantin" a beau sonner comme le slow typique de l'été, ça va déjà mieux avec un Cloclo très mesuré, de même que "Menteur ou Cruel", bien écrit en partie grâce à Jean-Pierre Boutayre. Fidèle à lui-même, notre ami blond y passe avec sensibilité de sa conquête d'un soir à la femme qui l'aime, connait ses aventures et ne dit rien. Aux côtés des cordes, le clavecin y tient une place importante, s'installant pour tout l'album, de quoi permettre à Jean-Claude Vannier, arrangeur parmi les principaux du disque, de réitérer ce qu'il vient de faire, entre autres, pour Johnny (Rêve et Amour, 1968). Heureusement qu'avec ce dernier, Gilles Thibaut et Jean Renard ont eu de quoi se rattraper cette même année, parce que "Petit Jésus", bon !

La basse roulante et l'orgue Hammond, autres instruments rois, conduisent "Même Si Demain", bonne soul un peu plus épique avec les paroles de Boutayre et Jacques Plante. "Les Ballons Rouges", très bon morceau imageant bien les rêves d'enfant qui s'envolent, est de la pop finement ouvragée par Vannier qui copie judicieusement les arrangements psychédéliques de George Martin et des BEATLES ("A Day in the Life" et sa fameuse montée chromatique orchestrale). "Il Reste Toujours" emploie enfin l'optimiste hippie ou non à bon escient, sur un titre soul grandiose pour conclure, où Claude FRANÇOIS donne ce qu'il faut, même dans ses excès cette fois. En dépit de ces quelques titres, d'une recrudescence des choeurs féminins peut-être à la suite de l'album italien, il n'y a pas ici de quoi fermer la première décennie ni atteindre le mi-temps de carrière de façon significative.

A lire aussi en VARIÉTÉ FRANÇAISE par MARCO STIVELL :


Elsa LUNGHINI
Elsa Lunghini (2008)
Re-variété folk de luxe




Michel DELPECH
Docker (1980)
Avec une bande de musiciens magmaesque.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Menteur Ou Cruel
2. Douce Candy
3. Une Petite Larme M'a Trahi
4. Chaque Jour à La Même Heure
5. Tout Eclate, Tout Explose
6. Même Si Demain
7. Vivre Que C'est Bon
8. Les Ballons Rouges
9. Le Pantin
10. Petit Jésus
11. Un Homme Libre
12. Tu Seras Toute à Moi
13. Il Reste Toujours



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod