Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIÉTÉ FRANÇAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Claude FRANÇOIS - C'est La Meme Chanson (1971)
Par MARCO STIVELL le 9 Octobre 2023          Consultée 481 fois

Un tube ! Certes, des chansons de Claude FRANÇOIS entre 1967 et 71 ont connu de beaux succès en tant que simples singles, mais peuvent-elles s'enorgueillir de passer l'épreuve du temps ? Réponse moins sûre. Les sixties dorées sont terminées, la transition 70 est amorcée, la qualité des 33-tours est toujours au rendez-vous, mais notre blond n°2 après Johnny, caractériel perfectionniste, n'a de cesse de travailler son image, sa musique, dans son combat pour durer. Et le plus beau, c'est qu'il va, mieux qu'avant encore, y arriver !

Un tube donc, parmi les plus mémorables et dès le début d'album, avec l'incisif "C'est la Même Chanson", nouvel emprunt aux FOUR TOPS via leur fameux "It's the Same Old Song". La formule magique Holland-Dozier, tellement caractéristique de la Motown et sans le deuxième Holland puisque Cloclo réécrit les paroles. Il mène à bon train et énergie faite de sueur cette soul riche en orchestre dont il est coutumier, tout comme ces mots faits de routine, de situations qui se répètent mais avec une seule femme qu'il aime et qu'il a perdue en fil conducteur. Pari gagnant, sans que ce soit très surprenant, association réussie avec les Funk Brothers (sous la production d'Henry Cosby) et autres musiciens phares de Detroit, Michigan, USA, dans les studios de Tamla-Motown où presque tout le disque est enregistré, opportunité rare et dorée pour un chanteur français.

Autres titres composés par Holland et Dozier pour les FOUR TOPS, "Shake Me, Wake Me" devenu "Réveille-Moi" puis, sur la face B, "Bernadette", font progressivement moins bien malgré, pour la première, une belle mise en avant des Fléchettes pour de belles passes vocales avec Cloclo, en baisse quantitative sur cet album. Plus loin et dans la même veine, Alice Dona et Pierre Delanoë lui écrivent "Les Ballons et les Billes", qui contient au minimum de bonnes paroles nostalgiques tournées vers l'enfance. Ça chante et ça joue, pour sûr, mais tout cela manque un peu de fond.

L'un des deux seuls morceaux à ne pas provenir de Detroit est "Je Te Demande Pardon", anciennement "Rose Garden" connue grâce Joe SOUTH qui l'a composé puis à Lynn ANDERSON, étoile de la country. Faussement léger, il permet à Claude FRANÇOIS de varier les plaisirs dans un style qu'il n'a heureusement pas remisé aux oubliettes, de parler de réconciliation dans son couple aux côtés d'un riff de guitare félin et d'éléments reggae bienvenus. En fin d'album, le STEVE MILLER BAND n'a pas à détourner les oreilles de l'hommage fait à son "Going to the Country" dans "Hey Ho C'est Impossible", tous harmonica, fiddles/violons folk et arpèges de 12 cordes dehors. De la country californienne toute fraîche dignement rendue par un chanteur qui se suffit à lui-même, en se démultipliant.

Album en demi-teinte, qui tient toujours de la collection de chansons, fait un peu de bric-et-de-broc surtout dans cette seconde face, où le chef-d'orchestre principal est Jean-Claude Petit au CV bien rempli. Il ne laisse la place à Jean-Pierre Sabard (Hugues AUFRAY, DANI, Françoise HARDY) que pour un titre, "Seule une Romance", grand slow teinté de PACHELBEL et son Canon peu reluisant mais qui a tout pour plaire, et un autre à Christian Chevallier, "Je Vais Mieux", ballade west-coast splendide où Cloclo incarne celui qui fait mine d'avancer dans la vie mais en n'oubliant jamais la personne à qui il s'adresse. On y apprécie la saveur très début 70's, faite de guitare 12 cordes encore, de vibraphone, de basse proéminente et d'orgue psychédélique mais aussi cuivres mariachi.

Retour à Motown, avec des ballades qui décidément sonnent mieux que les titres soul élancés, à part le tube. Petite exception avec "Anne-Marie" où l'on voit bien que mister FRANÇOIS n'a pas l'habitude de tenir autant de notes longues en fin de phrases avec sa voix traînante, surtout en l'occurrence pour un texte impudique, et c'est tant mieux ! Plus convaincantes sont la valse langoureuse des "Femmes de France", très classe malgré un fondu bien trop rapide, "Les Anneaux et les Couteaux" où Eric CHARDEN s'allie avec Frank Thomas et Jean-Michel Rivat pour une belle ballade racontant le mariage et les complications qui suivent, ou encore "Et Pourtant le Temps Passe", fait d'un constat lucide et implacable en passant par les regrets. Cloclo y évolue dans une belle retenue cette fois, sur fond de piano et orgue bien adaptés.

Note réelle : 3,5

A lire aussi en VARIÉTÉ FRANÇAISE par MARCO STIVELL :


Clara YSE
Oceano Nox (2023)
Cosmic girl




Claude FRANÇOIS
Le Monde Extraordinaire De Claude Francois (1970)
Cloclo chante pour les enfants


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. C'est La Même Chanson
2. Anne-marie
3. Les Anneaux Et Les Couteaux
4. Et Pourtant Le Temps Passe
5. Les Femmes De France
6. Réveille-moi
7. Je Te Demande Pardon
8. Bernadette
9. Je Vais Mieux
10. Seule Une Romance
11. Les Ballons Et Les Billes
12. Hey Ho C'est Impossible



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod