Recherche avancée       Liste groupes



      
POP FRANçAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Claude FRANÇOIS - Même Si Tu Revenais (1965)
Par MARCO STIVELL le 6 Septembre 2022          Consultée 327 fois

Ce pourrait être l'album de plus, mais ce n'est pas le cas ! Claude FRANÇOIS est encore marqué par son accident du début de l'année 1965 quand, quelques semaines après la seconde, arrive déjà sa troisième fournée. Infatigable, il ne témoigne effectivement aucune baisse de régime, même alors qu'aucun gros tube ne pointe le bout de son nez. En compensation, un peu d'originalité !

Toujours flanqué de Christian Chevallier aux arrangements, Vline Buggy aux paroles pas toujours traduites/adaptées mais bel et bien écrites exprès, le blondinet propose un album où les compositions venues de mains diverses prennent une plus grande part, notamment sur la première face. Et l'effort n'est pas si maigre qu'on le pense !

Un peu comme pour les reprises d'ailleurs. "I Got You Babe" de SONNY & CHER devenu "J't'aime trop, toi", oui, c'est risible, mais à la réflexion, il y a pire (aujourd'hui, l'adaptation généralement possible serait « J'suis bien tout(e) seul(e) », alors voilà). Cloclo joue l'effet séduction à fond, et contre toutes attentes, même si on se sent vierge effarouchée un peu au début, ça passe.

Là où il y a toujours du bébête et du yéyé (certains diront pléonasme), genre "Tout le monde rit d'un clown" ("Everybody Loves a Clown" de Gary LEWIS & The PLAYBOYS), pure chanson de remplissage, ce n'est qu'une minorité par rapport aux chansons convaincantes. Avec le slow langoureux "Je Sais", le disque termine comme il a commencé, en composition originale et sur une histoire d'amour terminée qui appelle la nostalgie, la colère etc.

Seulement, dans le cas de "Même Si Tu Revenais", où la voix très caractéristique de Claude FRANÇOIS résonne mieux que jamais, on est agréablement surpris par l'ambiance brumeuse. Les différents timbres d'instruments dans le genre illustration sonore tissent un climat tout comme les paroles, celui d'une ville abandonnée. Le refrain à la fois pop et oriental n'en est que plus étonnant, avec une partie de batterie bien pensée comme le reste des arrangements. Bref, très bonne surprise !

On sent aussi, avec ce disque, qu'entretemps durant les mois de 1965, Hugues AUFRAY a réussi à imposer Bob DYLAN, et Cloclo ne veut pas rater la vague folk-song. À grands accords de guitare acoustique et là encore, "Ce Monde Absurde" à la fois adressé aux paysans, évoquant la menace de la bombe durant la guerre froide, peut paraître bancal, forcé, mais la chanson demeure bonne.

La légèreté de "Sois Fier", country-rock endiablé, est contrebalancée par son final cynique. "Le Jouet Extraordinaire" ("The Marvelous Boy") n'est pas plus inécoutable que le futur "Comic Strip" de Serge GAINSBOURG – Cloclo n'a pas fini de faire l'enfant, en espièglerie comme en tendresse ! Retenons aussi "Silhouettes", mélange de ternaire jazzy et d'anatole aux guitares et mandolines dans un esprit très méditerranéen : un titre aussi efficace que léger.

En dehors de l'exotisme, notre artiste recherche ici de l'inspiration pour des titres plus calmes et bien fichus, tel "Quand un Bateau Passe", soit "Trains and Boats and Planes" emprunté à Burt BACHARACH et qui trouvera sa meilleure forme grâce à Dionne WARWICK l'année suivante. Comme pour "Même Si Tu Revenais", l'idée de jouer sur deux tableaux musicaux est prenante.

C'est surtout, grâce à la folksong, le côté balladin que l'on retient et qui, mine de rien, sied fort bien à notre danseur compulsif, notre pile électrique, avec d'abord "Je devrais dormir" mais aussi et surtout "Geordie". Claude FRANÇOIS puise là dans l'Angleterre médiévale, carrément ! Si ce n'est pas la facette que l'on connait le plus de lui, ça en jette, et de plus à point nommé dans une pop baroque de plus en plus en vogue, clavecin, orgue et guitares nylon à l'appui. Un disque très prometteur en tout cas, mais la suite préfère peut-être nous réserver plus de gros orchestres à nouveau, de soul music...

Note réelle : 3,5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Jean-jacques GOLDMAN
Tournée 98 En Passant (1999)
Concert hybride




Alain SOUCHON
Au Ras Des Pâquerettes (1999)
Pop française 24 carats.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Même Si Tu Revenais
2. Silhouettes
3. Le Jouet Extraordinaire
4. Geordie
5. Ce Monde Absurde
6. Sois Fier
7. Quand Un Bateau Passe
8. Je T'aime Trop, Toi
9. Je Devrais Dormir
10. Mais, N'essaie Pas De Me Mentir
11. Tout Le Monde Rit D'un Clown
12. Je Sais



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod